Belfort : un Fimu spécial Canada du 25 au 28 mai 2023

Le Canada à l’honneur, pour l’édition 2023 du Fimu. Le festival se tiendra du 25 au 28 mai, dans son format habituel.
Le pays d'honneur de l'édition 2022 était le Liban. | ©FIMU - Nicolas Miot
Le Canada à l’honneur, pour l’édition 2023 du Fimu. Le festival se tiendra du 25 au 28 mai, dans son format habituel.

Le pays invité d’honneur de la 36e édition du Fimu est connu. Il s’agit du Canada, qui sera représenté du 25 au 28 mai, pour quatre jours de festivités. Avec un parrain à l’honneur : Émile Bilodeau, jeune musicien de 26 ans, auteur-compositeur et interprète. Guitariste, batteur, joueur d’harmonica, connu pour sa musique folk, rock, il sera présent toute la semaine du Fimu. « Après l’avoir rencontré en visio, nous avions tous le sourire », détaille Delphine Mentré, élue de la Ville en charge de la culture Le considérant comme quelqu’un avec une « immense générosité ». Il s’est fait connaître du Fimu avec le Cégep, un tremplin Canadien en partenariat avec le Fimu depuis plus de trente-cinq ans. Il était l’un des lauréats de ce tremplin en 2014. Et son réseau va permettre de faire venir des artistes de tout le Canada. « Il est en lien avec des peuples autochtones comme les Inuits », se réjouit Matthieu Spiegel, directeur du festival. « Il travaille avec eux dans la recherche de nouvelles sonorités », complète Delphine Mentré, élue en charge de la Culture.  

Une organisation des lieux à repenser

Cela va nécessiter des ajustements, puisque la place de la République sera en travaux à la période du Fimu. En tout cas, malgré un remaniement, les commerçants seront aussi nombreux que les années précédentes, même s’il faut encore trouver des solutions pour constituer un village du Fimu un peu plus loin. De nouveaux espaces seront consacrés aux concerts : le tribunal, ou encore l’institut Sainte-Marie, qui cette année, deviendra un centre de restauration pour les musiciens « avec des produits frais tous les jours », détaille Damien Meslot, maire de Belfort. 

Comme chaque année, les étudiants sont au cœur de l’organisation du Fimu : ils ont en charge d’une partie de l’organisation, les élèves en informatique sont en train de développer une application pour le Fimu. Ils sont aussi dans le cœur du dispositif de recrutement, qui est déjà ouvert et se terminera le 3 janvier prochain.  

Les candidats peuvent s’inscrire dans quatre grandes catégories musicales (musiques classiques, jazz & musiques improvisées, musiques du monde, musiques actuelles). La sélection est ouverte aux groupes, aux ensembles affiliés à un cadre d’enseignement, et aux artistes solos. La programmation s’adresse aux amateurs au moment de l’inscription et n’ayant pas joué en 2022. Les candidats seront accueillis dans les conditions mises en place par le festival (technique, défraiement…). Des jurys, composés de professionnels sont organisés fin janvier pour préparer la sélection du FIMU 2023 qui sera dévoilée au printemps.

Ceci vous intéressera aussi
« On n’imagine pas qu’on a autant de soudage autour de nous »

Selectarc, à Grandvillars, a accueilli, mercredi, une phase de sélection du championnat de France de soudure, organisé au mois de Lire l’article

Stellantis : « la déception » des syndicats après d’âpres négociations

Les négociations annuelles obligatoires (NAO) se sont terminées au cœur de la nuit de jeudi à vendredi. La dernière proposition Lire l’article

Belfort : les 5 projets lauréats du budget participatif 2022

Les projets lauréats du budget participatif 2022 de la Ville de Belfort viennent d’être désignés par les habitants. À vélo, Lire l’article

Voitures neuves : quatrième mois de rebond en novembre

Les ventes de voitures neuves ont poursuivi leur léger rebond en novembre, pour le quatrième mois consécutif, et devraient s'approcher Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal