Belfort : trois projets retenus par le budget participatif

Depuis quelques années, la municipalité a mis en place un budget participatif, de l’ordre de 130 000 euros. À l’issue d’un vote, les Belfortains ont retenu trois projets, sur une dizaine de propositions.

Depuis quelques années, la municipalité a mis en place un budget participatif, de l’ordre de 130 000 euros. À l’issue d’un vote, les Belfortains ont retenu trois projets, sur une dizaine de propositions.

900 Belfortains ont pris part au vote consistant à sélectionner les trois dossiers qui seront réalisés par l’intermédiaire du budget participatif. Trois, sur dix propositions. Au final, deux composteurs collectifs, pour un coût de 10 000 euros, seront installés en vieille-ville et en centre-ville. Trois consignes à vélo, pour un montant de 55 000 euros, seront installées place d’Armes, au Granit et à proximité du cinéma. Ce sont de petits garages individuels à vélo. Le dernier projet est l’installation de deux balaçoires accessibles pour des enfants à mobilité réduite, qui seront installées dans le parc du Champs-de-Mars et dans le secteur de la rue Allende, pour un coût de 25 000 euros. L’enveloppe totale du budget participatif atteint 130 000 euros, car une partie du budget finance des projets « sur le long terme », informe Delphine Mentré, adjointe au maire en charge des consultations citoyennes, à l’occasion du conseil municipal du mercredi 25 septembre.

0,6 % du budget investissement

« Ce budget participatif part d’une bonne intention, concède Bastien Faudot, conseiller municipal d’opposition. Mais dans les modalités et dans les montants, c’est du gadget. » Le budget des investissements de la Ville de Belfort s’élève, pour le budget primitif 2019, à 22,2 millions d’euros. Le budget participatif ne représente donc que 0,6 % du montant total des investissements. Et c’est ce que regrette l’élu de la Gauche républicaine et socialiste (GRS). « À l’heure où les citoyens demandent une plus forte implication », glisse-t-il. « Ce n’est pas au niveau de ce que l’on est en droit d’attendre », tance-t-il, tout en précisant qu’il n’est pas opposé aux projets retenus. « C’est un outil comme un autre, qui peut être perfectible, mais que nous améliorons, concède Delphine Mentré, avant d’affirmer : C’est déjà un début. » L’élue rappelle surtout que les Belfortains sont acteurs du début à la fin du budget participatif.

Le dossier a été approuvé par les conseillers municipaux, avec 38 voix pour, 1 contre, 4 abstentions et 1 non-participation au vote. Les projets seront installés avant la fin de l’année.

Défilement vers le haut