Ballon d’Alsace : le glas du domaine des Sapins a sonné

Le projet de redynamisation du ballon d’Alsace est sur les rails depuis plusieurs années. Il entre dans une phase active avec la démolition du domaine des Sapins et de ses 5 bâtiments. Cela permettra de construire, ensuite, une nouvelle offre d’hébergements qui doit s’inscrire dans le paysage, tout en proposant de nouvelles animations touristiques.

Le projet de redynamisation du ballon d’Alsace est sur les rails depuis plusieurs années (notre article). Il entre dans une phase active avec la démolition du domaine des Sapins et de ses 5 bâtiments. Cela permettra de construire, ensuite, une nouvelle offre d’hébergements qui doit s’inscrire dans le paysage, tout en proposant de nouvelles animations touristiques.

Les premiers coups de pelle ont été donnés ce vendredi matin. Les 5 bâtiments du domaine des Sapins, au sommet du ballon d’Alsace – Les Bruyères, Les Clarines, Les Mytilles, La Musardière et Les Campanules – vont être démolis par grignotage. « Ces bâtiments, vétustes, désaffectés et comportant des surfaces amiantées, ont été construits dans les années soixante par des comités d’entreprises comme Peugeot, Alstom et Honeywell-Bull », rappelle le conseil départemental du Territoire de Belfort, dans le dossier de presse de l’opération. Cette opération est la première étape du « grand projet de redynamisation du ballon d’Alsace », observe le conseil départemental.

Le Département est propriétaire du domaine depuis le début des années 1980. Il a acquis les emprises des cinq bâtiments en 2018. « Les travaux consistent à déconstruire les bâtiments en veillant au tri sélectif des déchets pour une valorisation optimale. Il s’agira, au final, d’extraire près de 7 800 tonnes de déchets de construction », détaille le document. 5 840 tonnes de déchets inertes, 3 tonnes de verre, 88 tonnes de bois ou encore 28 tonnes d’amiante vont être extraits de ces démolitions, qui s’achèveront fin octobre. L’opération s’élève à 450 000 euros.

Limiter l’impact sur le ballon d’Alsace

Ensuite, le Département pourra développer son projet d’hébergements éco-touristiques, « innovant et expérimental », assure-t-il. « Il sera, à la fois, un lieu de vie, d’hébergement, d’accueil et d’animations touristiques à destination des habitants des vallées limitrophes, des touristes, des professionnels et des visiteurs à la recherche d’une réoxygénation », détaille le document. Le conseil départemental s’appuiera sur des acteurs privés pour développer ce projet. Un appel d’offre sera lancé au printemps 2022. L’offre d’hébergement doit reposer sur une surface totale de plancher d’environ 1 000 à 1 200 m2, composée « de modules parfaitement intégrés dans le site et son environnement ». « L’exploitant devra ouvrir ses portes à la population et aux associations, pour être un lieu de partage. Ainsi, au-delà des hébergements, le projet devra également intégrer un lieu de convivialité où les enjeux du site seront valorisés », ajoute le Département.

« L’objectif pour le Ballon d’Alsace sera de limiter au maximum l’impact sur le site afin ne pas recréer une nouvelle friche touristique pour les générations futures et de prévoir une offre d’activités tout au long de l’année (4 saisons, et plus seulement pendant la période hivernale) », relève le conseil départemental.

Ceci vous intéressera aussi
L’international malien Yatabaré (Sochaux) incarcéré à Besançon

L'international malien de Sochaux (L2) Sambou Yatabaré a été incarcéré après une condamnation à de la prison ferme dans une Lire l’article

L’hôpital Nord Franche-Comté parvient à maintenir le service du Samu en journée

L’une des deux lignes de la structure mobile d’urgence et de réanimation (Smur) de l’hôpital Nord Franche-Comté était menacée de Lire l’article

FCSM : Charles Demouge dénonce des comportements de « voyous »

Il n’était pas à l’ordre du jour, mais le sujet du transfert du centre de formation et d’entraînement du FCSM Lire l’article

Mandeure : Mutares finalise l’acquisition de Peugeot Motocycles

La société allemande Mutares vient de finaliser son acquisition de Peugeot Motocycles, rachetée à l’Indien Mahindra. Elle prend le contrôle Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal