Audincourt: un adolescent interpellé après la coupure électrique du centre de vaccination

La coupure a duré moins d’une heure et demie. Plus de 5000 doses stockées dans le bâtiment on été envoyées à un hôpital pour analyse.

(AFP)

La coupure a duré moins d’une heure et demie. Plus de 5000 doses stockées dans le bâtiment on été envoyées à un hôpital pour analyse.

Un adolescent de 17 ans a été interpellé et placé en garde à vue dans l’enquête sur la coupure intentionnelle d’électricité qui a touché dimanche le centre de vaccination d’Audincourt a-t-on appris mercredi auprès du maire de la commune. « La police municipale d’Audincourt a mis à disposition de la police nationale un suspect, un jeune homme de 17 ans, qui est actuellement en garde à vue », a déclaré à l’AFP Martial Bourquin. « Il n’était pas connu des services de la police municipale. Il a été identifié sur la base des images de vidéo-surveillance », a précisé l’élu, qui a salué « l’engagement et la mobilisation » des forces de l’ordre.
Sollicité, le parquet de Montbéliard, qui a ouvert lundi une enquête préliminaire, n’a pas souhaité s’exprimer. Le jeune homme est suspecté d’avoir volontairement coupé les disjoncteurs d’alimentation électrique du centre de vaccination contre le covid-19 et du groupe électrogène de secours, dimanche à Audincourt. La coupure électrique, qui a duré moins d’une heure et demie, avait « mis en péril les 5 383 doses de vaccins » stockées dans le bâtiment, et qui ont été envoyées vers un hôpital pour analyse, selon Martial Bouquin. Dans un premier temps, la mairie avait indiqué que 3 500 doses étaient potentiellement affectées.
Le centre de vaccination d’Audincourt dessert le sud de l’agglomération de Montbéliard, soit une zone d’environ 70 000 habitants.

Ceci vous intéressera aussi
Territoire de Belfort : 71,4% de la population est primo-vaccinée

Dans le Territoire de Belfort, le nombre de personnes vaccinés a pris de l’élan cet été. En ce mois de Lire l'article

Accusé d’empoisonnement, l’ex beau-père d’Ophélie Claude-Boxberger relaxé
Dans l'affaire Claude-Boxberger, l'audience pour "empoisonnement" aura lieu le 17 décembre

L'ex-beau-père et assistant de l'athlète Ophélie Claude-Boxberger, qu'elle accusait d'empoisonnement, a été relaxé jeudi par le tribunal de Montbéliard (Doubs), Lire l'article

Étobon, massacre oublié de la Seconde Guerre mondiale

Chaque fin d'été, quand les pommiers et les pruniers donnent à plein, le cœur de Marianne Stewart Perret se serre: Lire l'article

Aux actes citoyens, une démarche citoyenne pour construire le nord Franche-Comté

Un nouveau projet se saisit de la construction du nord Franche-Comté : Aux actes citoyens. Il est porté par la Coopérative Lire l'article

Défilement vers le haut