Affaire Narumi: le Chilien Nicolas Zepeda jugé en 2022 devant les assises

Le Chilien Nicolas Zepeda, soupçonné d’avoir assassiné en 2016 à Besançon Narumi Kurosaki, une étudiante japonaise de 21 ans dont le corps n’a jamais été retrouvé, sera jugé devant la cour d’assises du Doubs « au 1er semestre 2022 », a indiqué mardi le procureur.

(AFP)

Le Chilien Nicolas Zepeda, soupçonné d’avoir assassiné en 2016 à Besançon Narumi Kurosaki, une étudiante japonaise de 21 ans dont le corps n’a jamais été retrouvé, sera jugé devant la cour d’assises du Doubs « au 1er semestre 2022 », a indiqué mardi le procureur.

Le jeune homme de 29 ans, qui a toujours clamé son innocence dans la disparition de son ancienne petite amie, avait contesté son renvoi devant la cour d’assises devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Besançon, le jugeant « injustifié ». Mais la chambre de l’instruction avait confirmé en mai sa mise en accusation pour assassinat.

« M. Zepeda n’a pas formé de pourvoi en cassation. L’arrêt de renvoi devant la cour d’assises est aujourd’hui (mardi) définitif », il sera « jugé devant la cour d’assises du Doubs au 1er semestre 2022 », a précisé à l’AFP le procureur de la République de Besançon, Etienne Manteaux. L’accusé encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Issue d’une famille japonaise modeste, Narumi Kurosaki a disparu en décembre 2016, alors qu’elle faisait une année d’études à Besançon.

Nicolas Zepeda, son ancien petit ami qu’elle avait rencontré en 2014 au Japon, a reconnu avoir passé une partie de la nuit du 4 au 5 décembre 2016 avec elle dans la chambre du campus de Besançon où elle résidait, mais affirme avoir quitté la jeune femme qui était alors selon lui en parfaite santé. Cette nuit-là, plusieurs étudiants avaient entendu « des hurlements de terreur, des cris » mais personne n’avait prévenu la police. Malgré d’importantes recherches, son corps n’a jamais été retrouvé.

Ceci vous intéressera aussi
Affaire Péchier : l’anesthésiste de Besançon soupçonné de huit nouveaux cas d’empoisonnement
Affaire Péchier: sa caisse de prévoyance lui réclame le remboursement de 500.000 euros

Le tribunal judiciaire de Besançon. | ©Le Trois – illustration (AFP)La liste n'en finit pas de s'allonger pour l'anesthésiste Frédéric Péchier, déjà Lire l’article

Le boulanger de Besançon, l’ovni politique qui bouscule les codes

"Ces chaussures pleines de farine, je les emmènerai à l'Assemblée nationale" : arrivé en tête du premier tour des législatives Lire l’article

« Guerre de territoire » entre trafiquants à Besançon : jusqu’à 10 ans de prison
Affaire Péchier: sa caisse de prévoyance lui réclame le remboursement de 500.000 euros

Les membres d'un clan ayant participé à des affrontements armés pour le contrôle du trafic de drogue, entre novembre 2019 Lire l’article

Un adolescent de 15 ans blessé par balle lundi à Besançon est décédé

Un adolescent de 15 ans est décédé dimanche après avoir été gravement blessé par balles lundi dans le quartier Planoise Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal