800 000 euros de France Relance pour la branche nucléaire de General Electric

Une turbine à vapeur Arabelle, destinée à la centrale nucléaire d'Hinkley point en Angleterre. C'est la plus puissante du monde. (Archives Le Trois - Photo GE)

Le Gouvernement a dévoilé 61 nouveaux lauréats pour le volet nucléaire du projet France Relance. Dans le Territoire de Belfort, deux entreprises sont accompagnées : MGR Monnier Énergies à Chaux et la branche nucléaire de General Electric.

Le Gouvernement a dévoilé 61 nouveaux lauréats pour le volet nucléaire du projet France Relance. Dans le Territoire de Belfort, deux entreprises sont accompagnées : MGR Monnier Énergies à Chaux et la branche nucléaire de General Electric.

France relance est un plan de relance de 100 milliards d’euros du Gouvernement, lancé à la rentrée 2020, à la suite du premier confinement lié à la crise sanitaire. La filière nucléaire est dotée d’une enveloppe de 470 millions d’euros. Déjà 95 projets ont été accompagnés, pour un montant de 110,5 millions d’euros ; 61 projets viennent d’être annoncés par le Gouvernement, ce 21 octobre. Les projets concernent de la modernisation d’outils de travail, des soutiens de projet d’ingénierie de formations professionnelles et des soutiens pour relocaliser ou moderniser des sites industriels.

L’entreprise MGR Monnier Énergies, à Chaux, reçoit une aide d’1,207 million d’euros, « pour la modernisation de son parc machine qui permettra la robotisation et l’automatisation de certaines tâches à répétitivité et pénibilité élevées », annonce la préfecture du Territoire de Belfort. L’entreprise est spécialisée dans l’usinage de grande dimension, notamment pour le secteur nucléaire. « Elle réunit les métiers de la mécano soudure, de l’usinage grande dimension, de la tôlerie, l’assemblage en produits propres et le collage en nid d’abeilles », détaille le dossier de presse.

L’entité nucléaire de General Electric, concernée par des discussions pour un éventuel rachat par EDF, reçoit pour sa part 800 000 euros, « pour la modernisation de l’usine de Belfort dédiée à la production des turbines nucléaires Arabelle et des alternateurs associés », annonce la préfecture. Cela s’inscrit dans un investissement de 7,7 millions d’euros qui doit équiper Belfort « de machines-outils de dernière génération », indique France Relance. « Ces projets permettront d’accroitre la sécurité des opérateurs, la qualité produite, la productivité ainsi que l’efficacité énergétique de l’usine en réduisant ses émissions », détaille le dossier attribuant cette subvention.

Ceci vous intéressera aussi
L’international malien Yatabaré (Sochaux) incarcéré à Besançon

L'international malien de Sochaux (L2) Sambou Yatabaré a été incarcéré après une condamnation à de la prison ferme dans une Lire l’article

L’hôpital Nord Franche-Comté parvient à maintenir le service du Samu en journée

L’une des deux lignes de la structure mobile d’urgence et de réanimation (Smur) de l’hôpital Nord Franche-Comté était menacée de Lire l’article

FCSM : Charles Demouge dénonce des comportements de « voyous »

Il n’était pas à l’ordre du jour, mais le sujet du transfert du centre de formation et d’entraînement du FCSM Lire l’article

Mandeure : Mutares finalise l’acquisition de Peugeot Motocycles

La société allemande Mutares vient de finaliser son acquisition de Peugeot Motocycles, rachetée à l’Indien Mahindra. Elle prend le contrôle Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal