800 000 euros de France Relance pour la branche nucléaire de General Electric

Le Gouvernement a dévoilé 61 nouveaux lauréats pour le volet nucléaire du projet France Relance. Dans le Territoire de Belfort, deux entreprises sont accompagnées : MGR Monnier Énergies à Chaux et la branche nucléaire de General Electric.

Le Gouvernement a dévoilé 61 nouveaux lauréats pour le volet nucléaire du projet France Relance. Dans le Territoire de Belfort, deux entreprises sont accompagnées : MGR Monnier Énergies à Chaux et la branche nucléaire de General Electric.

France relance est un plan de relance de 100 milliards d’euros du Gouvernement, lancé à la rentrée 2020, à la suite du premier confinement lié à la crise sanitaire. La filière nucléaire est dotée d’une enveloppe de 470 millions d’euros. Déjà 95 projets ont été accompagnés, pour un montant de 110,5 millions d’euros ; 61 projets viennent d’être annoncés par le Gouvernement, ce 21 octobre. Les projets concernent de la modernisation d’outils de travail, des soutiens de projet d’ingénierie de formations professionnelles et des soutiens pour relocaliser ou moderniser des sites industriels.

L’entreprise MGR Monnier Énergies, à Chaux, reçoit une aide d’1,207 million d’euros, « pour la modernisation de son parc machine qui permettra la robotisation et l’automatisation de certaines tâches à répétitivité et pénibilité élevées », annonce la préfecture du Territoire de Belfort. L’entreprise est spécialisée dans l’usinage de grande dimension, notamment pour le secteur nucléaire. « Elle réunit les métiers de la mécano soudure, de l’usinage grande dimension, de la tôlerie, l’assemblage en produits propres et le collage en nid d’abeilles », détaille le dossier de presse.

L’entité nucléaire de General Electric, concernée par des discussions pour un éventuel rachat par EDF, reçoit pour sa part 800 000 euros, « pour la modernisation de l’usine de Belfort dédiée à la production des turbines nucléaires Arabelle et des alternateurs associés », annonce la préfecture. Cela s’inscrit dans un investissement de 7,7 millions d’euros qui doit équiper Belfort « de machines-outils de dernière génération », indique France Relance. « Ces projets permettront d’accroitre la sécurité des opérateurs, la qualité produite, la productivité ainsi que l’efficacité énergétique de l’usine en réduisant ses émissions », détaille le dossier attribuant cette subvention.

Ceci vous intéressera aussi
On a testé le futur bus hydrogène du réseau Optymo [vidéo]

La régie des transports du Territoire de Belfort (RTTB), qui exploite le réseau urbain Optymo, a organisé ce jeudi après-midi Lire l'article

« C’est de plus en plus dur pour les films indépendants »

La 36e édition du festival international Entrevues se termine ce dimanche 28 novembre. Ce vendredi, il a proposé une table Lire l'article

Proxidentaire : la Fnath dénonce « l’irresponsabilité » de l’Etat

La Fnath, l’association des accidentés de la vie, dénonce un manque de responsabilité de l’Etat dans la prise en charge Lire l'article

Morvillars : un hôtel des artisans livré en 2023 à la ZAC des Tourelles

La société d’économie mixte Tandem va construire un hôtel des artisans à la ZAC des Tourelles, à Morvillars, pour répondre Lire l'article

Défilement vers le haut