Le Trois –

Vesoul: 5 responsables de Gefco interpellés dans le cadre d’une enquête pour travail dissimulé

Gefco illustration
Une trentaine de chauffeurs ont été employés illégalement, selon les enquêteurs. ( Image par andreas160578 de Pixabay)

Au total, 10 personnes ont été interpellées depuis mardi dans le cadre d’une enquête pour “travail dissimulé” et “recours en bande organisée au service d’une personne exerçant un travail dissimulé”.

(AFP)

Au total, 10 personnes ont été interpellées depuis mardi dans le cadre d’une enquête pour “travail dissimulé” et “recours en bande organisée au service d’une personne exerçant un travail dissimulé”.

Le transporteur français Gefco est suspecté d’avoir bénéficié d’un système illégal de “prêt de salariés” par des entreprises polonaises et slovaques, employés dans des “conditions indignes” et pour un préjudice de 800 000 €, a indiqué ce vendredi 19 mars le parquet de Vesoul. Dix personnes, dont cinq cadres du spécialiste de la logistique Gefco, ont été interpellées depuis mardi dans le cadre de cette enquête pour “travail dissimulé” et “recours en bande organisée au service d’une personne exerçant un travail dissimulé”, confiée à l’Office central de lutte contre le travail illégal (OCLTI), a précisé le procureur Emmanuel Dupic lors d’une conférence de presse.
Cinq de ces suspects ont été mis en examen: trois cadres d’une entreprise basée en Alsace, soupçonnés d’avoir créé deux sociétés en Slovaquie et deux en Pologne, qui auraient fourni des chauffeurs routiers étrangers à Gefco de manière illégale, ainsi que deux responsables de ces entreprises étrangères.
“L’auteur principal de ce système, un responsable de l’entreprise alsacienne, a été écroué. C’est extrêmement rare dans ce type de dossier qu’il y ait une détention provisoire”, a souligné le procureur. Les quatre autres ont été placés sous contrôle judiciaire.
Par ailleurs, quatre responsables de sites Gefco implantés à Paris, en Haute-Saône et en Alsace sont en garde à vue et seront présentés samedi à un juge d’instruction à Vesoul en vue de leur éventuelle mise en examen, selon M. Dupic. Un cinquième a été testé positif au Covid-19. Les mis en examen encourent trois ans de prison et 45 000 euros d’amende. Les sociétés concernées risquent 225 000 euros d’amende.
Les investigations, lancées en 2017, ont mis en lumière un prêt de main d’œuvre internationale, “mais c’était un prêt de main d’œuvre irrégulier, car non déclaré”, ont expliqué M. Dupic et le lieutenant-colonel Thierry Bertron, commandant adjoint de l’OCLTI.
“L’enjeu pour ces chefs d’entreprises, c’était d’échapper au paiement de leurs cotisations sociales en France pour un préjudice estimé par l’Urssaf à 800 000 euros entre 2015 et 2018”, selon le procureur.
Lors des investigations, la gendarmerie a découvert 35 chauffeurs slovaques
et polonais qui transitaient “dans des conditions indignes” sur une base logistique à Quincey, près de Vesoul, a souligné le procureur. M. Dupic a décrit des “bungalows extrêmement vétustes avec des infiltrations d’eau, des odeurs d’égouts et de la moisissure”.

Nos derniers articles

L’heure du grand ménage

Le retour de la belle saison est pour beaucoup l'occasion de nettoyer son foyer de fond en comble. En effet, après les mois d'hiver, pendant lesquels les logements ont tendance à être fermés et moins aérés, le printemps est le moment idéal pour ouvrir grand les fenêtres, aérer les pièces et procéder à un nettoyage en profondeur pour éliminer la poussière accumulée, les toiles d'araignées et autres résidus.

Les défis de la psychiatrie dans le nord Franche-Comté

Prise en charge, manque de personnels, défi démographique… Lors d’une conférence de presse, l’association hospitalière de Bourgogne-Franche-Comté (AHBFC), structure privée à but non lucratif, a brossé le portrait des défis de la psychiatrie des 5 prochaines années.

Peugeot Motocycles : « On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs »

Le président de Peugeot Motocycles veut rassurer sur la suite de l’activité à Mandeure, alors que deux mois de chômage technique sont annoncés. La priorité est d’écouler les stocks. En novembre, l’activité reprendra avant un redémarrage soutenu en 2025.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts