Le Trois –

Un problème de matériel limite l’accès des fauteuils à la ligne Belfort-Delle

La ligne Belfort-Delle accuse des problèmes de matériels roulants, non sans conséquences pour les usagers à mobilité réduite. | ©Le Trois – archives
L’association des usagers des transports de l’Aire urbaine (Autau) s’étonne que les personnes en fauteuil roulant n’aient plus accès à des trains de la ligne Belfort-Delle.

« Jusqu’au 5 janvier 2024 (hors week-ends), les trains de la ligne Belfort-Delle ne seront plus accessibles aux utilisateurs de fauteuils roulants », indique une affichette en gare de Belfort. Elle donne également un numéro de téléphone, renvoyant vers le dispositif de transport Mobigo. L’association des usagers des transports de l’Aire urbaine (AUTAU) regrette que la décision ait été prise « sans que les associations d’usagers n’aient été contactées », indique-t-elle dans un mail.

« Il semble qu’un problème de sécurité (adaptation matériels/quais) oblige la SNCF à interdire l’accès (du moins avec la série d’engins moteur X 73 500) aux voyageurs en fauteuil roulant », s’étonne l’association dans un communiqué de presse, adressé ce mardi. Une information confirmée par Michel Neugnot, vice-président du conseil régional Bourgogne-Franche-Comté, en charge des transport.

Affiche sur le problème d'accessibilité aux fauteuils roulants et autres poussettes dans des trains de la ligne Belfort-Delle. | ©DR

"Regrettable"

« Il y a deux fois plus de matériel accidenté que l’an dernier, à la même époque », replace l’élu. « Pour avoir une desserte 100 % assurée », ajoute-t-il, du matériel roulant diesel est mis à disposition par la SNCF. Des trains monorail X73500 sont donc venus renforcer la flotte de la ligne pour assurer son service et limiter les suppressions de circulation. « La Région a fait le choix de trains diesel plutôt que pas de train », défend Michel Neugnot. « On nous reprochait de ne pas assurer l’offre nominale », complète-t-il.

Mais l’utilisation, par moment, de ce type de train, limite l’accès aux fauteuils roulants ou aux poussettes. Une situation qui indigne les usagers, qui ont alerté la ligue des droits de l’homme. « Comment accepter qu’un service public puisse organiser une telle iniquité et générer une atteinte au droit à la mobilité pour toutes les personnes handicapées, invalides, en poussettes », écrit l’association dans son communiqué.  Dans ce train, les fauteuils risquent de se coincer, car ils ne peuvent pas se retourner. Michel Neugnot indique que des taxis peuvent être mis à disposition des usagers, en appelant le numéro indiqué sur l’affiche. Le vice-président déplore une situation « regrettable ». La situation ne concerne toutefois que quelques trains précise la SNCF et la situation normale sera retrouvée rapidement dès début janvier 2024.

« Soyons sérieux, cette ligne cumule déjà tellement de handicaps (des tarifs prohibitifs comparés à ceux du bus, des horaires inadaptés aux besoins des usagers, une rupture de charge pénalisante à la Gare TGV) qu’était-il besoin de lui tirer une balle de plus dans le pied ? » termine l’association des usagers, qui attend « une réelle prise en compte des besoins des usagers des transport » dans le Nord Franche-Comté.

Nos derniers articles

Forvia : un silence assourdissant après l’annonce de 10 000 suppressions de postes

La colère couve chez les organisations syndicales du nord Franche-Comté. Aucune information n’est donnée depuis l’annonce des possibles 10 000 suppressions de postes chez Forvia. Dans l’attente, les syndicats s’annoncent défaitistes sur la suite.

Grandvillars : enquête préliminaire pour des soupçons de prise illégale d’intérêt

Une enquête préliminaire est ouverte à l’encontre de Christian Rayot, maire de Grandvillars, à la suite d’un signalement formulé par Anticor, pour prise illégale d’intérêt. L’association anti-corruption reproche au maire d’avoir pris part à des votes attribuant des subventions au club de football de la commune, présidé par son fils Sébastien.

Haute-Saône : action “coup de poing” d’agriculteurs contre Lactalis

Une trentaine d'agriculteurs ont mené mardi soir près de Vesoul une "action coup de poing" pour dénoncer le "faible prix d'achat" du lait par Lactalis, a appris l'AFP auprès de plusieurs producteurs laitiers.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal