Le Trois –

Sochaux : un enfant de 12 ans poursuivi pour apologie d’actes de terrorisme

Le commissariat de police de Belfort va accueillir 5 policiers supplémentaires dans ses effectifs.
Un enfant de 12 ans poursuivi pour apologie d'actes de terrorisme. | ©Le Trois – archives
En bref
Un enfant de 12 ans et demi, dont les activités sur internet ont alerté les autorités, est poursuivi pour apologie d'actes de terrorisme et a fait l'objet d'un placement sous mesure judiciaire éducative provisoire, selon le procureur de Montbéliard Paul-Edouard Lallois mercredi. Le garçon habitait à Sochaux (Doubs).
Ses parents sont séparés et il vivait chez sa mère avec le reste de la fratrie. Enfant discret, renfermé sur lui-même, il n’avait pas fait parler de lui dans son établissement scolaire ni à l’extérieur, mais son activité sur internet a attiré l’attention des enquêteurs.

Au cours d’une conférence de presse, le procureur de Montbéliard a évoqué “une activité sur internet, sur plusieurs réseaux sociaux, sur des plateformes de jeux vidéo en ligne, montrant un intérêt avéré, manifeste, de ce mineur pour des contenus à tendance religieuse radicale”, avec notamment des vidéos de tueries. L’enquête a aussi “permis de mettre en évidence un intérêt accru sur les explosifs, les armes en général”. “Le fil conducteur de toutes ces publications, c’est véritablement l’islamisme radical”, a ajouté M. Lallois, qui a échangé régulièrement avec le Parquet national antiterroriste ces dernières semaines sur ce dossier.

Le magistrat s’est dit “sidéré” par certains contenus consultés par le jeune garçon. Celui-ci a été interpellé il y a quelques jours et a reconnu les faits. “Ce qui est sans doute le plus notable, c’est l’extrême jeunesse de cet enfant”, a poursuivi le procureur. “J’avais vendredi face à moi un enfant, qui a beaucoup pleuré, et sur lequel se posent un certain nombre de questions quant à sa véritable compréhension de ce qu’il pouvait consulter et de ce qu’il pouvait écrire à travers ses plateformes de jeux vidéo en ligne, ses réseaux sociaux ou ses messageries cryptées.”

Les conclusions provisoires d’un expert psychiatre ont décelé une altération du discernement du garçon, a encore noté M. Lallois. Il est poursuivi pour apologie publique d’acte de terrorisme, commise au moyen d’un service de communication au public en ligne, via internet, et de l’infraction de provocation directe à des actes de terrorisme.

Etant donné son jeune âge, le garçon ne pouvait pas être placé sous contrôle judiciaire. “Le juge des enfants lui a notifié son placement sous mesure judiciaire éducative provisoire (…) qui est la seule mesure possible sur un plan pénal pour un mineur de moins de 13 ans”, selon le procureur. “Il comparaîtra au fond devant le juge des enfants fin août. Compte tenu de son âge, c’est le juge des enfants seul qui a compétence pour juger ce mineur, pas un tribunal pour enfants dans sa formation collégiale”, a encore précisé M. Lallois.

Il est impossible de dire si le garçon serait un jour passé à l’acte, a noté le magistrat. La mère de l’enfant et son compagnon ont été placés en garde à vue pour des vérifications, mais mis hors de cause. Le père du garçon a également été entendu. Il s’est dit “choqué” de découvrir les faits reprochés à son fils. Lui aussi a été mis hors de cause. Le procureur a évoqué un “conflit parental manifeste”, le père et la mère du garçon se renvoyant la faute.

Nos derniers articles

Delle : une borne pour faciliter les opérations de vente en détaxe à la frontière

La direction des douanes de Franche-Comté s’équipe de borne de validation numérique des bordereaux de vente en détaxe. Une borne est notamment accessible à la plateforme douanière de Delle-Boncourt.

France 2030 : l’État soutient Neext Engineering à hauteur de 7,3 millions d’euros

La start-up belfortaine Neext Engineering, qui veut repenser la conception et l’usage des centrales thermiques, est lauréate d’un appel à projets de France 2030, « i-Démo 3 ». Son programme de recherche et développement Sparta reçoit un soutien de près de 10 millions d’euros, dont 7,3 millions d’euros sont fléchés vers la start-up.

Voitures neuves: la part des électriques a reculé en Europe au premier semestre

La part des modèles électriques dans les voitures neuves a diminué en Europe au premier semestre 2024, marquant un coup d'arrêt à l'envolée de ces motorisations, selon les chiffres publiés jeudi par les constructeurs.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts