Le Trois –

 Rougemont-le-Château : contre la précarité rurale, les Restos du coeur battent la campagne 

Dans le Territoire de Belfort, le nombre de bénéficiaires a bondi de "30%" par rapport aux dernières campagnes en raison de l'inflation. | ©Restos du coeur
"Ou on met de l'essence, ou on mange" : près de Belfort, les Restos du Coeur sillonnent les routes à la rencontre d'un public rural et précaire, dans un contexte d'inflation qui voit bondir le nombre de bénéficiaires.

(AFP) Par Damien Stroka 

Oeufs, légumes, lait en poudre, boîtes de conserves, pâtes, riz, produits hygiéniques…: devant le centre Bartholdi de Belfort, l’un des quatre de l’association dans le petit département, des bénévoles remplissent les étagères d’un camion frigorifique aménagé. “Un vrai camion-épicerie”, sourit Philippe Sarrazin, 63 ans, avant de s’installer au volant, avec deux autres bénévoles. Trois fois par semaine, le véhicule dessert six communes éloignées des points de distribution fixes pour aller à la rencontre d’un public rural, environ 70 personnes pour lesquelles se déplacer est compliqué, soit en raison de la hausse du coût du carburant, soit tout simplement parce qu’elles ne possèdent pas de véhicule.

Lien social

Ce jour-là, direction Rougemont-le-Château. En chemin, petite halte chez une famille qui souhaite être livrée, faute de pouvoir se rendre à Rougemont. Chloé, 25 ans, s’approche. “En viande, vous avez une préférence? Vous voulez un camembert? Une +Vache qui rit+”, l’interroge Philippe. “Nous sommes sept dans la famille”, explique à l’AFP la jeune femme, qui ne souhaite pas donner son nom. Sa mère est au foyer, son beau-père travaille sur des chantiers mais est actuellement sans activité : le quotidien est difficile, surtout avec l’inflation. “Tout a augmenté, quand on arrive à la caisse, on regarde à deux fois”, confie la jeune femme, en recherche d’emploi.

 Les Restos, sa famille les fréquente “depuis plusieurs années”. “Avant, ma mère allait (à la distribution) à Belfort en bus”, soit un vingtaine de km aller-retour. “Avec les sacs, en revenant, c’était lourd!”, se souvient Chloé. Alors forcément, le camion qui s’arrête pile devant chez eux, “c’est bien plus pratique…” Livraison faite, le véhicule file vers Rougemont où une dizaine de personnes patientent devant le foyer rural. A l’intérieur, d’autres bénévoles ont apporté thé, café et gâteaux pour un moment de convivialité, au chaud, en marge de la distribution. “Il faut parfois aller chercher les gens” qui ne viennent pas volontiers s’asseoir autour de la table, explique Rachel Rizzon, vice-présidente du centre communal d’action sociale (CCAS). 

Ces moments, qui permettent de créer du lien social, peuvent aussi être l’occasion de glisser une information sur telle ou telle demande d’aide sociale qu’ils n’auraient pas pensé à déposer, poursuit-elle. Guillaume, 44 ans, vit à Rougemont avec sa compagne et leur fils de 8 ans. Sans emplois, ils fréquentent “depuis septembre” cette distribution. La hausse des prix, le couple la subit de plein fouet : “il faut faire un choix : ou on met de l’essence ou on mange”, lâche-t-il.

"Jeunes et retraités"

 “Des gens viennent ici alors qu’ils travaillent, mais ils ont quand même besoin du camion. La vie est trop chère…” Dans le Territoire de Belfort, le nombre de bénéficiaires a bondi de “30%” par rapport aux dernières campagnes, largement en raison de l’inflation, qui a elle-même succédé à la période déjà très compliquée de la crise sanitaire, note Dominique Ory, président de l’antenne départementale. Durant les campagnes d’hiver et d’été 2021-2022, plus de 425.000 repas ont été distribués. Sur la même période, la distribution itinérante en a proposé plus de 5.500. Plus de mille familles sont bénéficiaires rien qu’à Belfort, ville de 45.000 personnes, où l’association distribue environ mille repas par semaine, selon M. Ory. “Il y a de plus en plus de jeunes, mais aussi des retraités”, précise Marlène Mathon, la vice-présidente, qui rappelle que l’association intègre désormais le coût de l’énergie dans ses critères, ce qui a mécaniquement élargi le périmètre de ses bénéficiaires potentiels. Bientôt, “en sortant du magasin, on va se faire +planter+”, glisse Guillaume, dans un sourire amer. “On va plutôt nous piquer nos +caddies+ que nos bijoux…”

Nos derniers articles

À Danjoutin, les habitants entre colère et indifférence après des tags antisémites

Lundi 10 juin, des tags antisémites sont apparus dans la commune de Danjoutin. Pour le moment, on en recense 5, sur des murs communaux, des banques ou encore des maisons. Si certains habitants s’indignent, d’autres ne semblent pas prendre la mesure de ces écrits.

Stellantis va redistribuer 7,7 milliards d’euros à ses actionnaires en 2024

Stellantis va verser 7,7 milliards d'euros de dividendes et de rachat d'actions, a annoncé le constructeur automobile jeudi, juste avant la tenue d'une journée pour les investisseurs à Auburn Hills (Michigan), aux États-Unis.

Radio Campus Belfort-Montbéliard émet dans le nord Franche-Comté

Radio Campus Besançon agrandit sa zone de couverture en Bourgogne-Franche-Comté. Le jeudi 13 juin, la radio associative bisontine a allumé pour la première fois l’antenne Belfort-Montbéliard via son site internet. La fréquence 88.8 FM, qui lui a été accordée par l’Arcom, doit de son côté être ouverte à la fin du mois.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts