Le Trois –

PUB

Les coupes budgétaires inquiètent l’université de Franche-Comté

30 000 apprenants retrouvent le chemin de l’université de Franche-Comté, ce mardi 1er septembre.
L'université de Franche-Comté s'inquiète des efforts budgétaires imposés par l'État. | ©Le Trois – archives
L’État a annoncé un plan d’économies de 10 milliards d’euros. L’enseignement supérieur sera particulièrement concerné. L’université de Franche-Comté témoigne de son inquiétude.

L’enseignement supérieur porte près de 10 % de l’effort budgétaire. L’État cherche 10 milliards d’euros d’économie. Et le budget de l’enseignement supérieur et de la recherche se voit amputer de 904 millions d’euros. « Avec une baisse de près de 3% de leur budget, les universités font partie des institutions les plus touchées par les mesures dans un contexte extrêmement contraint », alerte l’université de Franche-Comté dans un communiqué de presse, dénonçant un effort « démesuré ». Elle s’interroge sur ce choix politique, alors que « l’éducation est la clé d’un futur durable et responsable, un enjeu prépondérant face aux transitions actuelles et aux vulnérabilités ».

« Un nouveau signal négatif est ainsi envoyé, alors que les universités souffrent déjà de forts déséquilibres budgétaires structurels qui ne sont que très partiellement voire non compensés par l’État (hausse des coûts de l’énergie, hausse du point d’indice, etc.) », critique l’établissement d’enseignement supérieur, qui vient de célébrer ses 600 ans. L’absorption de la hausse du point d’indice du traitement des fonctionnaires, de juillet à décembre 2023, représente par exemple une dépense supplémentaire de 2 millions d’euros pour l’université. Elle sera encore en hausse de 10 % en 2024.

« La jeunesse est l’avenir de notre pays, la recherche une source de progrès et de développement économique et la formation un puissant moteur d’innovation, replace le communiqué. L’Université est le lieu de ces apprentissages, de ces découvertes, de ces expérimentations. » Selon l’université, ces coupes remettent en cause « le sens de son action ». Elles compromettent « le remplacement de nombreux chercheurs et enseignants-chercheurs partis à la retraite ». Cette baisse du budget remet aussi en cause des projets de rénovation des bâtiments, pourtant « nécessaire », regrette l’université. Elle ralentit « la dynamique de réinvestissement dans la recherche et l’innovation pédagogique ». Pis, ajoute l’université : « Il ne peut être envisagé de reporter la deuxième étape de la réforme des bourses pour nos étudiantes et étudiants lourdement frappés par la précarité. » L’étau se resserre et l’équation est délicate à trouver pour l’université.

Nos derniers articles

Peugeot Motocycles : « On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs »

Le président de Peugeot Motocycles veut rassurer sur la suite de l’activité à Mandeure, alors que deux mois de chômage technique sont annoncés. La priorité est d’écouler les stocks. En novembre, l’activité reprendra avant un redémarrage soutenu en 2025.

Le marché automobile européen se contracte en mars, la part des électriques aussi

Les immatriculations européennes de voitures neuves ont connu leur premier repli de l'année en mars, tandis que la part de marché des automobiles électriques est restée inférieure à celle de toute l'année 2023, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

Le designer du TGV, Jacques Cooper, est mort

Le designer du tout premier TGV, Jacques Cooper, est mort, a appris l'AFP mercredi auprès du constructeur de trains Alstom, où il a travaillé dans les années 1970 et 1980. Il restera comme l'homme qui a donné au TGV sa silhouette distinctive, avec son nez effilé et aérodynamique et sa première livrée orange, devenue mythique dans l'univers ferroviaire français.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts