Le Trois –

Les agriculteurs bloquent l’autoroute et déversent de la terre à Belfort pour se faire entendre

Les agriculteurs ont manifesté devant la DDT ce 31 janvier avec une action symbolique. | ©Le Trois - E.C.
Reportage
Pas question de casser, ou de gêner outre mesure. Seulement de mettre en lumière un quotidien qui les désarme. Ce mercredi 31 janvier, les agriculteurs ont bloqué l’autoroute pour la deuxième fois et ont créés une zone humide devant la direction départementale des territoires (DDT) à Belfort.

« On espère que ce soir, les annonces vont nous permettre de débloquer la situation », témoigne Emilie Constant, coordinatrice de la mobilisation.Pour le moment, celles qui ont été faites ne sont pas suffisantes. Ce 31 janvier, des agriculteurs des trois départements (Territoire de Belfort, Doubs, Haute-Saône) ont reconduit une opération de blocage sur l’autoroute A36 dans le Territoire de Belfort de 10h à 14h. L’autoroute a été bloquée dans le sens Belfort-Monbéliard, entre les sorties 13 et 12 jusqu’à environ 15h. 

Une nouvelle fois à l’appel de la fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles 90 (FDSEA) et des Jeunes Agriculteurs, les agriculteurs sont arrivés en masse avec environ 80 tracteurs. On a pu les retrouver dès 14h30 devant les services de la Direction départementale des territoires à Belfort, où ils avaient la volonté d’implanter une « zone humide ».  « Tout est parti d’une blague. On s’est décidé à faire cela hier », sourit Emilien Richardot, agriculteur à Montreux-Château. Ils étaient une bonne centaine, en rang d’oignon, à voir le spectacle se dérouler. Devant leurs yeux, des bennes de terre sont déversées devant les locaux de la DTT. Le but : protester avec ce symbole contre les « tracasseries et lourdeurs administratives » liés à l’Etat.  Ils souhaitaient notamment protester contre les normes imposés sur la jachère, « dans un monde où tout est de plus en plus macadamiser et où il y a de plus en plus de personnes à nourrir ». Mais aussi contre les normes pour « n’importe quel travail sur une zone humide, où il faut jusqu’à six mois pour obtenir une réponse après un dossier énorme à constituer », commente David Peterschmitt, agriculteur à Andelnans et trésorier de la FDSEA. « Il y a un décalage complet entre les normes et ce qu’on vit », complète-t-il. « Et aujourd’hui, alors que les gens ont besoin de nous trois fois par jour, l’Etat ne fait plus de nous une priorité. »

[ En images ]

Paillage, déversement d’eau, le spectacle était observé par les agriculteurs, mais également par Olivier Chappaz, le directeur départemental des territoires, qui ne semble pas contrarié de la scène qu’il a devant ses yeux. « Je comprends leur mouvement. Ils doivent pouvoir vivre convenablement de leurs métiers. » Pour lui, la désolation des agriculteurs est renforcée par un sentiment de décalage avec la société : « Ce sont des gens qui travaillent tout le temps, beaucoup, plus que tout le monde. » Et qui sont face à des normes « sur lesquelles on peut s’interroger en termes de compréhension ». L’action en cours, qui vise le symbole de l’Etat, est donc « compréhensible », dit-il. « Ils veulent illustrer leur quotidien avec un exemple concret ». Le directeur estime qu’il faudra, au cours des négociations, trouver un équilibre entre préservation de l’environnement et production agricole. « Le point d’atterrissage de tout cela devra être un équilibre entre ces deux paramètres. »

L’opération s’est faite dans la bonne humeur. « Il n’était pas question de déverser des polluants ou de casser. On veut garder une bonne image auprès du grand public, si on veut être écouté, c’est comme cela qu’il faut faire », commentent des agriculteurs. Ce déversement de terres, de pailles, de graines et d’eau était un symbole, envoyé à l’Etat, en attendant l’annonce de mesures supplémentaires pour « vivre de notre travail et que les actions administratives soient simplifiées ». « Tout sera nettoyé d’ici demain matin », commente encore David Peterschmitt, agriculteur à Andelnans et trésorier de la FDSEA. 

Nos derniers articles

Stellantis: la rémunération de Carlos Tavares atteindra jusqu’à 36,5 millions d’euros pour 2023

La rémunération de Carlos Tavares, patron du constructeur automobile Stellantis, pourrait atteindre à terme 36,5 millions d'euros pour l'année 2023 grâce à une prime de performance, au risque de relancer la polémique sur les salaires des patrons.

Fontaine : les voitures banalisées renforcent leurs contrôles sur la zone de l’Aéroparc

En 2023, plus de 40 000 contrôles avec les voitures radars du Territoire de Belfort ont été effectués. Le préfet annonce une vigilance accrue de ces voitures sur la zone de Fontaine, où circulent plusieurs camionnettes de livraison.

« Une délinquance contenue » : cinq infos sur la lutte contre l’insécurité dans le Territoire de Belfort

Vols en baisse, hausse des violences physiques, moins d’accidents de la route…. Le point sur les principales données de la délinquance et de l’insécurité routière dans le Territoire de Belfort après un point presse avec la préfecture du Territoire de Belfort vendredi 16 février.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal