Le Trois –

PUB

L’épidémie repart en flèche dans le Territoire de Belfort

vaccination covid-19 Phare avril 2021 (TQ) 16
Centre de vaccination du Phare, à Belfort, pour inoculer le vaccin contre la covid-19.

La 5e vague de l’épidémie de covid-19 est là. Le Territoire de Belfort figure parmi les départements français les plus touchés, avec un taux d’incidence à 248 pour 100 000 habitants ce vendredi soir.

La 5e vague de l’épidémie de covid-19 est là. Le Territoire de Belfort figure parmi les départements français les plus touchés, avec un taux d’incidence à 248 pour 100 000 habitants ce vendredi soir.

« La vague monte fort et vite », explique Agnès Hochart, responsable de l’ARS pour le Territoire de Belfort, avant d’inviter à redevenir vigilants et à appliquer tous les gestes barrière : bien porter le masque (y compris sur le nez), se laver fréquemment les mains, aérer les locaux régulièrement, éviter les bises et accolades, se faire dépister en cas de symptôme, même si l’on est vacciné.
Lors d’un point presse ce vendredi en fin d’après-midi, Jean-Marie Girier, préfet du Territoire de Belfort, et Agnès Hochart ont fait le constat d’un emballement de l’épidémie. Le taux d’incidence dans te Territoire a été multiplié par 12 en un mois : il est à 248 ce vendredi soir. Dans le Doubs, il est à 228, et à 181 en Haute-Saône, selon les chiffres diffusés ce vendredi par l’ARS (Agence régionale de santé). La moyenne régionale est à 196.

Pour l’instant, les répercussions sur l’hôpital nord Franche-Comté restent limitées. Mais pour l’instant seulement. « Le directeur de l’hôpital nous explique que la situation est grave », rapporte le préfet du Territoire de Belfort. Le plan blanc, activé lors des précédentes vagues, pourrait être réactivé dans les prochains jours. Le décalage entre la hausse du taux d’incidence et la hausse du nombre de patients hospitalisés est de l’ordre de deux à trois semaines. Des études nationales ont montré que les personnes non vaccinées représentent neuf fois plus d’entrées en soins critiques. Dans le département, environ 16 000 personnes de plus de douze ans ne sont pas vaccinées, ce qui peut suffire à saturer le service de réanimation de l’hôpital qui compte vingt lits, dont dix sont occupés par des malades souffrant d’autres pathologies. « 15% des plus de 75 ans ne sont pas vaccinés ; c’est ce public-là qui nous préoccupe le plus », explique le préfet.

Relancer la vaccination

L’heure est donc à la mobilisation pour relancer la vaccination des non vaccinés, mais aussi pour la troisième dose. Pour les populations les plus âgées, donc les plus fragiles, il est désormais possible de solliciter une vaccination à domicile pour palier les difficultés de déplacement, que ce soit pour la première, la deuxième ou la troisième dose. Un numéro vert national a été mis en place pour solliciter un rendez-vous : le 0800 730 957.
Le maillage de proximité, cette fois, reposera sur les pharmaciens, qui peuvent désormais vacciner avec les vaccins ARN messager, les médecins et les infirmiers. 42 des 49 pharmacies du Territoire de Belfort peuvent vacciner (sur rendez-vous de préférence, afin de gérer les approvisionnements en doses).
Les centres de vaccinations de Belfort et de Grandvillars vont être relancés. Les vaccinations qui y sont réalisées sont pour l’instant de l’ordre de 1265 injections par semaine. Elles doivent être portées à plus de 3400 dès la semaine prochaine et ensuite à plus de 6700 injections par semaine.
Dans les communes les plus éloignées, les maires et les CCAS (centres communaux d’action sociale) pourront solliciter la mise à disposition d’une ambulance pour vacciner durant toute une journée. Cette même unité de vaccination sera installée successivement les samedis dans les hypermarchés du département (Cora, Leclerc, Auchan).

Le masque, plus que jamais

Le port du masque n’a jamais été suspendu dans les établissements recevant du public dans le Territoire de Belfort et reste donc de rigueur. Mais le préfet va prolonger l’arrêté l’imposant à proximité des crèches, des écoles, des gares, dans les files d’attente et plus généralement dans l’espace public où il y a une forte concentration de personnes, comme le Mois givré. Les cérémonies de vœux, les arbres de Noël, les repas des personnes âgées ne sont pas interdits, mais le préfet invite les organisateurs à s’adapter selon les publics concernés et la surface des salles où ils sont organisés.
Pas d’obstacle non plus à la tenue des conseils municipaux ou conseils de communautés d’agglomération, étant entendu que le port du masque y est de rigueur.

Les chiffres de l'épidémie ce vendredi 26 novembre 2021 en Bourgogne-Franche-Comté.
Les chiffres de l'épidémie ce vendredi 26 novembre 2021 en Bourgogne-Franche-Comté.

Nos derniers articles

Belfort : des étudiants s’opposent fermement au déménagement de leur établissement

Les étudiants du département Carrières sociales de Belfort-Montbéliard vont devoir déménager, début 2025, pour que leur établissement soit rénové. Ils s'y opposent. Mauvaise isolation phonique, couloirs étroits, manque de place dans les salles, les étudiants dénoncent leurs conditions d'accueil dans le nouveau bâtiment.

Un mort dans un accident d’ULM près de Besançon

Un homme de 60 ans est décédé dans l'accident de son ULM mardi après-midi à Thise (Doubs), dans la banlieue de Besançon, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Fimu : 100 500 spectateurs à l’édition 2024

La 37e édition du festival international de musique universitaire (Fimu), organisée du 16 au 19 mai 2024, a réuni 100 500 spectateurs, contre 108 200 pour l'édition 2023.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts