Le Trois –

Jour 5 : au procès Zepeda, les vaines recherches du corps de Narumi

Le dernier post Facebook de Narumi Kurosaki, en novembre 2016
Nicolas Zepeda est jugé en appel à Vesoul pour l'assassinat de Narumi, en 2016. | ©DR
Reportage
Plongeurs, maîtres-chiens et spéléologues : au cinquième jour du procès en appel de Nicolas Zepeda vendredi, la cour d'assises de Haute-Saône a pris connaissance des conséquentes opérations de recherche menées pour retrouver Narumi Kurosaki, disparue en décembre 2016 à Besançon.

Antoine Pollez – AFP

“Les moyens qui ont été mis en oeuvre sont extraordinaires. Si vous n’avez pas trouvé le corps, c’est peut-être parce qu’il n’était pas dans la zone de recherche ?”, pique l’avocat de la défense, Renaud Portejoie, qui s’attache, avec son confrère Sylvain Cormier, à remettre en cause depuis lundi un scénario de l’accusation un peu trop parsemé de “zones d’ombres” à son goût. “Non. Pour moi, non”, lui répond calmement Christophe Touris.

Chemise grise et cravate sombre, le commandant de police en est convaincu : le corps de l’étudiante japonaise a été abandonné dans une zone de 50 km2 au sud de Dole (Jura), couvrant une partie de la forêt de Chaux, à proximité de la rivière Doubs. C’est en analysant les relais téléphoniques déclenchés par la voiture de location de Nicolas Zepeda qu’il s’est forgé son opinion. Le 6 décembre 2016, deux jours après la dernière apparition publique de Narumi Kurosaki, le Chilien s’arrête à trois reprises dans cette zone “qui n’a rien de touristique”, entre 05h55 et 07h44. Trois arrêts de 13, 25 et 26 minutes dans un coin qu’il était déjà venu explorer quelques jours plus tôt. Pourquoi, si ce n’est pour se débarrasser d’un corps ?, interroge en substance le commandant.

Alors les enquêteurs ont ratissé le périmètre, “avec des plongeurs et des maîtres-chiens”. Puis des hélicoptères ont été mobilisés, des battues organisées. Même des spéléologues ont été appelés “pour une intervention dans une petite grotte, à Saint-Ylie”, précise le policier. Après plusieurs mois de recherches, en mai puis septembre 2017, des ossements sont découverts. Ce ne sont pas ceux que les enquêteurs recherchent. Ils iront jusqu’à tamiser 800 tonnes de mâchefers, ces résidus d’incinération de déchets ménagers, pour s’assurer que le corps ne leur avait pas échappé dans un conteneur. En vain.

Surveillance via Facebook

Mais en plus de reprendre tous les relevés des bornages téléphoniques, Christophe Touris a aussi étudié les données informatiques relatives à l’accusé. Après l’arrivée en France de Narumi pour ses études, le Chilien, aujourd’hui âgé de 32 ans, surveillait depuis le Japon son compte Facebook, sur lequel il s’est connecté à 41 reprises, avant de se rendre à son tour à Besançon. Avant de la rejoindre, il avait également lu 156 messages sur le compte Messenger de la jeune femme, notamment certains échangés avec Arthur Del Piccolo, son nouveau petit ami français.

Toujours à travers son compte, Nicolas Zepeda avait consulté à 128 reprises le profil Facebook de son rival. Et même après sa disparition, le compte Facebook de l’étudiante japonaise est resté actif plusieurs jours : selon la thèse des enquêteurs, l’accusé y avait accès car il avait conservé le téléphone de sa victime. Pourtant, l’appareil ne s’est plus connecté au réseau téléphonique à partir du 5 décembre au soir. “Ce n’est pas parce que vous n’utilisez plus votre téléphone en données mobiles que vous ne pouvez pas l’utiliser pour internet”, éclaire Christophe Touris, à la demande de Randall Schwerdorffer, avocat d’Arthur del Piccolo. “Il suffit de se connecter à la wifi”, qui fonctionne même en mode avion. Mais pour le commissaire, l’élément qui établit la culpabilité de l’accusé est la synchronisation du compte de Narumi, d’abord depuis l’Espagne, où Nicolas Zepeda rend visite à un cousin quelques jours à compter du 7 décembre, ensuite depuis le Chili, deux heures après son atterrissage à Santiago le 13 décembre. Ce sera la dernière. “C’est vraiment du pur concret, du pur matériel. Quand il est en Espagne, et jusqu’à l’arrivée au Chili, on a de la connexion, avec des informations”, insiste Christophe Touris. “Quelle serait la coïncidence ?”. Le procès se tient jusqu’au 22 décembre. Nicolas Zepeda encourt la réclusion criminelle à perpétuité pour assassinat, après avoir écopé de 28 ans de prison en première instance.

Nos derniers articles

Forvia : un silence assourdissant après l’annonce de 10 000 suppressions de postes

La colère couve chez les organisations syndicales du nord Franche-Comté. Aucune information n’est donnée depuis l’annonce des possibles 10 000 suppressions de postes chez Forvia. Dans l’attente, les syndicats s’annoncent défaitistes sur la suite.

Grandvillars : enquête préliminaire pour des soupçons de prise illégale d’intérêt

Une enquête préliminaire est ouverte à l’encontre de Christian Rayot, maire de Grandvillars, à la suite d’un signalement formulé par Anticor, pour prise illégale d’intérêt. L’association anti-corruption reproche au maire d’avoir pris part à des votes attribuant des subventions au club de football de la commune, présidé par son fils Sébastien.

Haute-Saône : action “coup de poing” d’agriculteurs contre Lactalis

Une trentaine d'agriculteurs ont mené mardi soir près de Vesoul une "action coup de poing" pour dénoncer le "faible prix d'achat" du lait par Lactalis, a appris l'AFP auprès de plusieurs producteurs laitiers.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal