Le Trois –

PUB

Dopage: la suspension d’Ophélie Claude-Boxberger portée à quatre ans par le Conseil d’Etat

Dans l'affaire Claude-Boxberger, l'audience pour "empoisonnement" aura lieu le 17 décembre
L'athlète Ophélie Claude-Boxberger pourrait reprendre en novembre la compétition.

 Le Conseil d’Etat a suspendu l’athlète Ophélie Claude-Boxberger pour quatre ans, soit deux ans de plus que ce qu’avait décidé la commission des sanctions de l’AFLD, pour avoir été contrôlée positive à l’EPO en septembre 2019.

(AFP)

 Le Conseil d’Etat a suspendu l’athlète Ophélie Claude-Boxberger pour quatre ans, soit deux ans de plus que ce qu’avait décidé la commission des sanctions de l’AFLD, pour avoir été contrôlée positive à l’EPO en septembre 2019.

L’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) avait réclamé huit ans de suspension et avait fait appel devant le Conseil d’Etat de la décision de la commission des sanctions, instance indépendante, de prononcer une sanction de deux ans à l’encontre de la sportive. Cette sanction de quatre ans avait été requise par le rapporteur public. Celui-ci avait estimé à l’audience que les “circonstances particulières” soulevées par la défense de l’athlète ne permettaient pas de réduire la suspension. En revanche, il n’a pas retenu le délit supposé de falsification.

L’athlète a déjà purgé deux ans d’interdiction et avait fait son retour à la compétition en novembre dernier en remportant les 10 km de Colmar. Elle est désormais interdite de compétition pour deux nouvelles années à compter de la notification de la décision du Conseil d’Etat, soit vraisemblablement jusqu’à fin avril 2024.  “Elle est complètement effondrée”, a fait savoir son entourage à l’AFP, et ce timing augure mal d’un retour pour les JO de Paris où elle souhaitait courir le marathon.

En effet, en plus de la prise d’EPO, l’AFLD demandait à ce que l’athlète soit sanctionnée également pour avoir falsifié des éléments du contrôle antidopage, notamment en influençant le témoignage de son ex-entraîneur et ex-beau-père, Alain Flaccus. Celui-ci s’était dans un premier temps accusé d’avoir injecté de l’EPO à l’athlète lors d’un massage avant de revenir sur ses aveux. L’AFLD estimait que ce témoin avait été manipulé par l’athlète, et avait également menti sur sa géolocalisation les jours précédant son contrôle. La commission des sanctions de l’AFLD, instance indépendante, ne l’avait pas suivie sur cette voie, et avait été sensible aux arguments de la défense d’Ophélie Claude-Boxberger. En septembre 2021, Alain Flaccus, poursuivie par Ophélie Claude-Boxberger pour “empoisonnement”, avait été relaxé par le tribunal de Montbéliard (Doubs).

L’AFLD s’est dite mardi, dans un communiqué, “satisfaite” que le Conseil d’Etat applique la sanction de quatre ans “au titre de la présence d’EPO”. S’agissant de la falsification, la décision est “éclairante” pour l’AFLD. Elle “confirme que le fait d’inciter un témoin à mentir sur l’origine d’une substance interdite est susceptible de caractériser une infraction de falsification, de même que, selon les circonstances, le fait de manquer à ses obligations de localisation”.

Mais, en l’espèce le Conseil d’Etat a estimé que “le niveau de preuves n’était pas suffisant”. La commission des sanctions de l’AFLD ne l’avait pas suivie sur cette voie de la falsification. L’AFLD, désormais pourvue de pouvoirs d’enquête, estime que ceux-ci lui permettront à l’avenir de “mieux établir les falsifications rencontrées dans les procédures antidopage”.

Nos derniers articles

Peugeot Motocycles : « On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs »

Le président de Peugeot Motocycles veut rassurer sur la suite de l’activité à Mandeure, alors que deux mois de chômage technique sont annoncés. La priorité est d’écouler les stocks. En novembre, l’activité reprendra avant un redémarrage soutenu en 2025.

Le marché automobile européen se contracte en mars, la part des électriques aussi

Les immatriculations européennes de voitures neuves ont connu leur premier repli de l'année en mars, tandis que la part de marché des automobiles électriques est restée inférieure à celle de toute l'année 2023, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

Le designer du TGV, Jacques Cooper, est mort

Le designer du tout premier TGV, Jacques Cooper, est mort, a appris l'AFP mercredi auprès du constructeur de trains Alstom, où il a travaillé dans les années 1970 et 1980. Il restera comme l'homme qui a donné au TGV sa silhouette distinctive, avec son nez effilé et aérodynamique et sa première livrée orange, devenue mythique dans l'univers ferroviaire français.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts