Le Trois –

Dijon : des renforts après des violences de Tchétchènes

L'agresseur présumé a été mis en examen ce mardi pour tentative de meurtre.

Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel |

(AFP)

Un renfort d’une centaine de forces de l’ordre a été dépêché lundi à Dijon, selon la préfecture, après des violences “inédites” survenues au cours du week-end lors de trois expéditions punitives menées par des dizaines de Tchétchènes, selon la police.

“Des renforts arriveront ce soir (lundi), une ou deux compagnies, afin de sécuriser et rassurer”, a déclaré à l’AFP le maire socialiste sortant, François Rebsamen, après un appel téléphonique avec le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.

La préfecture a précisé qu’une demi section de CRS (37 policiers) et des renforts de la brigade anticriminalité étaient déjà arrivés dimanche. Un escadron de gendarmes mobiles, soit 110 militaires, devait être déployé ce lundi soir, selon la même source. “Ces faits sont inacceptables et totalement inédits”, a ajouté le maire, qui brigue un quatrième mandat.

L’élu a lui-même pu constater, dans la nuit de vendredi à samedi alors qu’il rentrait chez lui, qu’une centaine de personnes, certaines armées de battes de baseball et encagoulées, avaient fait irruption place de la République, en plein centre-ville. Selon des sources policières, l’expédition aurait été lancée à la suite de l’agression, le 10 juin, d’un jeune homme de 16 ans issu de la communauté tchétchène.

Dans un communiqué, le préfet Bernard Schmeltz a évoqué des “violences” perpétrées, “semble-t-il dans le cadre d’un règlement de comptes entre des membres de la communauté tchétchène de France et des résidents” de la métropole dijonnaise.

Vengeance

Une cinquantaine de Tchétchènes, selon la police, sont revenus dans la nuit de samedi à dimanche à Dijon, dans le quartier sensible des Grésilles cette fois. Un homme, gérant d’une pizzeria, a été grièvement blessé par balles, selon la même source.

Une troisième expédition a encore mobilisé, dans la nuit de dimanche à lundi, 200 tchétchènes, également aux Grésilles, selon une source policière qui précise que les incidents de Dijon n’ont rien à voir avec des violences survenues dans la nuit de dimanche à lundi à Nice. Ces derniers sont intracommunautaires, fait-on savoir de même source.

Dans une interview au quotidien local Le Bien Public, un homme se présentant comme un Tchétchène et disant avoir participé à l’expédition a confirmé que l’opération visait à venger un “jeune de 16 ans”, membre de la communauté tchétchène, qui aurait été “agressé” par des dealers. “Nous étions une centaine (dans la nuit de vendredi à samedi, ndlr), venus de toute la France, mais aussi de Belgique et d’Allemagne (…) Nous n’avons jamais eu l’intention de saccager la ville ni de nous en prendre à la population”, ajoute le Tchétchène au Bien Public.

Selon le procureur de Dijon, Éric Mathais, aucune interpellation n’avait été effectuée lundi en milieu de journée et “six blessés” ont été enregistrés“au total dans trois épisodes successifs (vendredi, samedi et dimanche soir)”. Une enquête a été ouverte, “en particulier pour tentative de meurtre en bande organisée, dégradations, incitation à la violence”, en cosaisine entre la police judiciaire et la sécurité publique, selon Éric Mathais.

Nos derniers articles

Stellantis: la rémunération de Carlos Tavares atteindra jusqu’à 36,5 millions d’euros pour 2023

La rémunération de Carlos Tavares, patron du constructeur automobile Stellantis, pourrait atteindre à terme 36,5 millions d'euros pour l'année 2023 grâce à une prime de performance, au risque de relancer la polémique sur les salaires des patrons.

Fontaine : les voitures banalisées renforcent leurs contrôles sur la zone de l’Aéroparc

En 2023, plus de 40 000 contrôles avec les voitures radars du Territoire de Belfort ont été effectués. Le préfet annonce une vigilance accrue de ces voitures sur la zone de Fontaine, où circulent plusieurs camionnettes de livraison.

« Une délinquance contenue » : cinq infos sur la lutte contre l’insécurité dans le Territoire de Belfort

Vols en baisse, hausse des violences physiques, moins d’accidents de la route…. Le point sur les principales données de la délinquance et de l’insécurité routière dans le Territoire de Belfort après un point presse avec la préfecture du Territoire de Belfort vendredi 16 février.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal