Le Trois –

Dans l’aire urbaine, on peut mieux faire pour le vélo

À Ronchamp, la municipalité finance l’achat de votre vélo
PMA veut améliorer les liaisons cyclables pour permettre aux habitants de réaliser leurs trajets du quotidien plus facilement, mais aussi encourager le tourisme. | ©Mabel Amber de Pixabay

Belfort a été classée 5ème, dans la catégorie des villes de 20 à 50 000 habitants, du baromètre « Parlons vélo des pistes cyclables », à la suite d’une enquête forgée sur l’avis des contributeurs, principalement cyclistes, et relayée par la fédération des usagers de la bicyclette (FUB). 

Belfort a été classée 5e, dans la catégorie des villes de 20 à 50 000 habitants, du baromètre « Parlons vélo des villes cyclables », à la suite d’une enquête forgée sur l’avis des contributeurs, principalement cyclistes, et relayée par la fédération des usagers de la bicyclette (FUB). Ce sont deux places de perdues par rapport à 2019. En parallèle, quatre communes du Pays de Montbéliard alternent entre notes correctes et plutôt mauvaises. 

Une nouvelle enquête a été menée sur les villes cyclables en 2021, permettant de mettre à jour le « baromètre des villes cyclables » de 2019. Un baromètre façonné à partir de l’avis des usagers de bicyclettes, qui notent leur ressenti sur une échelle de 1 à 6, dans plusieurs catégories (ressenti global, sécurité, confort, effort dans la ville et services stationnement). Dans l’aire urbaine, cinq villes ont répondu au sondage proposé : Belfort, Montbéliard, Valentigney, Vieux-Charmont et Audincourt. En 2019, seules les villes de Belfort et Montbéliard avaient recueilli les 50 réponses nécessaires pour constituer une étude.

Pour les derniers de la classe, des explications se dessinent plus facilement. Vieux-Charmont, par exemple, arrive tout en bas du classement avec un G, mention dite très défavorable dans la catégorie « bourg et villages ». Odile Johannes, présidente de l’association Vélocité dans le Pays de Montbéliard, l’explique ainsi : « Pour Vieux-Charmont, la note s’explique facilement : il n’y a pas de pistes du tout. Mais il faut aussi voir que c’est une petite ville qui n’est pas adaptée à la pratique. Certains villages sont faits ainsi et la configuration fait qu’on ne peut pas y changer grand-chose. » Pour Valentigney, qui obtient la note de 2,97 sur 6 dans la catégorie « communes de banlieues » et la mention E (plutôt défavorable), c’est la question du positionnement qui pose problème. Car des pistes, il y en a. « Les pistes n’ont pas été faites en collaboration avec les usagers. Il y a eu très peu d’écoutes des cyclistes. Résultat : elles ne sont pas adaptées. »

Le premier de la classe obtient seulement un C

Montbéliard obtient un D. Audincourt et Belfort un C, avec une légère avance de Belfort (0,17 point) qui remporte la première place du podium régional dans la catégorie « Petites villes ». C’est donc avec un petit 3,72 sur 6 qu’elle est élue la ville la plus adaptée aux cyclistes, avec une mention « plutôt favorable », pour reprendre le terme du baromètre. Il y a deux ans, la chanson était la même. Et les utilisateurs s’étonnaient déjà que la ville qui obtient l’une des meilleures notes ait seulement un C. Un C qui sonne un peu comme un « peut mieux faire ».  Question d’entretien, de positionnement… Pour Vélocité, Audincourt obtient cette faible mention à cause du « manque d’entretien », expose Odile Johannes. « On ne voit presque plus le tracé des pistes cyclables, expose-t-elle avant de nuancer : La ville a promis d’y remédier au printemps. Nous leur faisons confiance sur ce point. » Pour l’association, la mention « plutôt favorable » reste méritée. « Audincourt dispose d’un bon maillage cyclable ; un maillage que la Ville a depuis longtemps en prime. »

 

Crédit : openstreet maps contributors / FUB 11.337

Sur la carte présentée avec l’étude, de nombreux points rouges représentent les zones où des améliorations sont attendues à Belfort. La ville, qui a déjà participé à l’étude deux ans plus tôt est en baisse. Au niveau national, la ville était 3e dans la catégorie « petite ville ». Cette année, elle est 5ème. Mathieu Horvat, actif de l’association Veloxygène 90 et cycliste quotidien ne s’étonne pas de cette baisse de classement. « Certes, Belfort est bien placée. Mais pour moi, C ce n’est toujours pas bon. Il y a encore des efforts à faire. » Il relève tout de même des améliorations : un double sens cycliste au niveau du pont Jean-Legay (lire notre article), des travaux boulevard Renaud-de-Bourgogne également. Il salue le commencement des travaux boulevard Henri-Dunant : « Les aménagements à venir sont vraiment bien. Cela profitera autant aux cyclistes, aux piétons qu’aux riverains. » Pour lui, une ville comme Belfort devrait pouvoir viser un A ou un B, à condition de mettre en place les conditions adéquates pour que les cyclistes puissent mieux circuler dans leur pratique quotidienne.

Cette tendance de « peut mieux faire » comme note maximale se ressent à toutes les échelles.  Au niveau régional, aucune ville ne dépasse le C. Sur les 33 communes qui ont participé à l’étude, 10 d’entre elles obtiennent un F (mention défavorable). 7 d’entre elles un E (plutôt défavorable) et 3 d’entre elles vont jusqu’au G (très défavorable). Tout ça, pour seulement 5 villes qui atteignent la note maximale, soit un C. Au niveau national, la tendance est la même pour les villes moyennes et grandes villes. Où hormis La Rochelle dans les villes moyennes et Strasbourg et Grenoble pour les grandes villes, aucune note ne dépasse le C. Pour Odile Johannes, “les centres-villes ne sont toujours pas adaptés aux cyclistes”

De son côté, Montbéliard, qui a pu déjà participer au sondage l’année passée, a progressé. La ville passe de la note E à D avec la note de 3,1 sur 6 dans la catégorie « villes moyennes » (la lauréate a eu 4,10). « Il est vrai qu’il y a eu quelques améliorations : aménagement du parvis de la gare, la liaison vers Bethoncourt, la réfection de la rampe menant vers la passerelle longeant la voie ferrée ainsi que le rabotage du virage du Prés-la-Rose », commente Odile Johannes. Des améliorations sont encore espérées. « La ville prévoit de nouveaux projets qui devraient aider à faire remonter la note », glisse Odile Johannes.

Une participation en hausse dans la région

  • 7 028 contributions dans la région
  • 33 communes participantes
  • 4 communes du Pays de Montbéliard ont été retenues contre 1 en 2019
  • + 32,9% de participation par rapport à 2019 : « Cela montre qu’il y a de plus en plus d’intérêts pour le vélo et les pistes », se réjouit Odile Johannes.

 

Nos derniers articles

Belfort, 2e antenne du Village by CA en Franche-Comté

Le Village by CA Franche-Comté, implanté depuis 7 ans à Besançon, ouvre un deuxième site au CrunchLab à Belfort, pour renforcer son ancrage régional dans le nord Franc-comtois. Une façon d’être toujours au plus près des start-up, entreprises et écosystèmes territoriaux, qui confirme l’ambition du Village by CA Franche-Comté d’accompagner les entrepreneurs locaux pour impulser le développement et la transformation de tout le territoire.

Champagney : après le Malsaucy, les Ballastières touchés par les cyanobactéries

Les lieux naturels de baignade continuent d’être touchés par la présence de cyanobactéries. Après l’étang du Malsaucy, des cyanobactéries ont été détectées au site des Ballastières, à Champagney, en Haute-Saône.

La Bourgogne-Franche-Comté approuve une feuille de route pour la filière nucléaire

Lors de la dernière assemblée plénière, le conseil régional a approuvé une feuille de route pour soutenir la filière nucléaire régional, notamment en présentant des actions autour de la formation, face aux besoins de recrutement importants formulés par les industriels.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts