Le Trois –

PUB

Danjoutin : la garde à vue des deux gendarmes a été levée

La brigade des douanes de Montbéliard a saisi 184 kg de cannabis, lundi 9 novembre, dans une camionnette en direction de l’Allemagne, au péage de Fontaine, dans le Territoire de Belfort, sur l’A36.
Contrôle de gendarmerie, au péage de Fontaine, dans le Territoire de Belfort, sur l'A36.

Les gardes à vue des deux gendarmes soupçonnés d’avoir mortellement blessé un homme armé de 37 ans qui aurait tiré sur les militaires, mercredi à Danjoutin, ont été levées, l’hypothèse de la légitime défense étant privilégiée, a-t-on appris vendredi auprès de la gendarmerie.

(AFP)

Les gardes à vue des deux gendarmes soupçonnés d’avoir mortellement blessé un homme armé de 37 ans qui aurait tiré sur les militaires, mercredi à Danjoutin (notre article), ont été levées, l’hypothèse de la légitime défense étant privilégiée, a-t-on appris vendredi auprès de la gendarmerie. mis à jour le 15 octobre à 19h57

“Les investigations nécessitant la présence continue des militaires gardés à vue se sont poursuivies hier (jeudi), notamment sur les lieux des faits pour vérification de la cohérence de leurs déclarations avec les observations médico-légales résultant de l’autopsie et les constatations d’ordre balistique opérées par l’IRCGN (lnstitut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale)”, a indiqué le procureur de la République de Belfort, Éric Plantier.

“Les mesures de garde à vue ont été levées hier (jeudi) soir à l’issue de ces vérifications”, précise le magistrat, soulignant que “les investigations se poursuivent cependant pour mener des opérations d’analyse de différents prélèvements”.

Mercredi vers 10 h 20, le trentenaire était venu faire crisser ses pneus devant la gendarmerie de Beaucourt (Territoire-de-Belfort) et avait exhibé une arme avant de repartir en voiture. Les gendarmes s’étaient déployés pour tenter de l’intercepter. Lors de cette course-poursuite, l’automobiliste avait percuté deux véhicules de gendarmerie en forçant des barrages, sans faire de blessé.

Mais une fois bloqué par les gendarmes contre un trottoir à Danjoutin, il “aurait alors ouvert le feu en direction des militaires, qui ont répliqué”, avait indiqué mercredi M. Plantier. D’après l’Est Républicain, une témoin de la scène “a affirmé avoir entendu les cris et les injonctions des gendarmes avant les tirs”. “Les militaires ont expliqué avoir répliqué aux tirs du suspect et l’ont mortellement blessé, notamment d’une balle dans la tête”, révèle le quotidien. L’homme est décédé sur place.

Sa mère avait “appelé la gendarmerie en indiquant que son fils voulait mettre fin à ses jours”, avait par ailleurs indiqué la gendarmerie le jour des faits. L’homme était connu de la gendarmerie pour des affaires de stupéfiants. “A ce stade de l’enquête, tout concourt à l’hypothèse de la légitime défense”, selon le général Bruno Guyot, commandant adjoint de la région de gendarmerie de Bourgogne-Franche-Comté. Une enquête ouverte du chef de violence volontaire avec arme ayant entraîné la mort a été ouverte et confiée en cosaisine à la section de recherche de Besançon et à l’inspection générale de la gendarmerie nationale.

Nos derniers articles

Au monument aux morts, tout le monde se revendique du général de Gaulle

Les commémorations de l’appel du 18-Juin ont rassemblé autorités, élus et candidats aux élections législatives, ce mardi. La figure du général de Gaulle est souvent invoquée par les partis politiques. Et ils sont de plus en plus nombreux à revendiquer son héritage. Quitte à en oublier l’histoire. Reportage.

Michel Zumkeller dézingue Didier Vallverdu et revient en politique

L’ancien député Michel Zumkeller se positionne dans la campagne aux élections législatives anticipées, dans son ancienne circonscription. Il appelle à ne pas voter pour Didier Vallverdu. Et annonce qu’il lance un nouveau parti, qui sera présenté à la rentrée, afin de préparer les prochaines échéances électorales.

Nord Franche-Comté : l’inquiétude face à la pénurie de surveillants de baignade

La communauté de communes du Sud Territoire a poussé un cri d'alarme le 29 avril 2024. Elle dénonce un manque de maîtres-nageurs sauveteurs et de surveillants de baignade dans le territoire. Dans le nord Franche-Comté, ce n’est pas la seule zone à faire face à cette problématique.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts