Le Trois –

Covid-19 : le Doubs et le Territoire de Belfort dépassent le seuil d’alerte

Docteur santé blouse cavodi-19 coronavirus
Docteur santé blouse

L’accélération de la propagation du virus ne faiblit pas. Le Doubs et le Territoire de Belfort dépassent le seuil d’alerte concernant le taux d’incidence. Pis, les hospitalisations reprennent. De nouvelles mesures sont attendues localement, notamment dans ces deux départements.

L’accélération de la propagation du virus ne faiblit pas. Le Doubs et le Territoire de Belfort dépassent le seuil d’alerte concernant le taux d’incidence. Pis, les hospitalisations reprennent. De nouvelles mesures sont attendues localement, notamment dans ces deux départements.

27 points ! C’est la hausse enregistrée du taux d’incidence dans le Territoire de Belfort en une semaine. Le 11 septembre, il était de 29 pour 100 000 habitants, sur 7 jours glissants. Ce 18 septembre, il est de 56 pour 100 000 habitants. Dans le Doubs, le taux d’incidence est le même. Il y a eu une forte accélération dans ces deux départements, alors que le virus progressait « plus modérément » la semaine dernière. La Côte-d’Or enregistre toujours le taux d’incidence le plus fort de la région, avec 80 cas pour 100 000 habitants, sachant que ce taux est de 140 pour 100 000 habitants dans la métropole dijonnaise. Les autres départements de Bourgogne-Franche-Comté ne dépassent pas le seuil de 50 cas pour 100 000 habitants.

En 7 jours, on a détecté 1 403 nouveaux cas en Bourgogne-Franche-Comté. Cinq nouveaux clusters ont été signalés cette semaine à l’ARS : en Côte-d’Or, Saône-et-Loire et dans le pôle métropolitain Belfort Montbéliard. « Tous les indicateurs de suivi de l’épidémie en Bourgogne-Franche-Comté sont à la hausse et confirment la circulation active du virus sur notre territoire régional. On assiste désormais à une remontée du nombre d’hospitalisations dans la région », analyse l’agence régionale de santé dans son bulletin hebdomadaire.

Reprise des hospitalisations

Ce vendredi, 71 patients atteints de formes graves de la covid-19 sont hospitalisés : 63 en conventionnel et 8 en réanimation. Ce sont 25 patients de plus que la semaine dernière. De son côté, l’hôpital Nord-Franche-Comté accueille 5 patients en hospitalisation conventionnelle et 2 en réanimation, soit 25 % des cas les plus graves de la région. « En l’absence de vaccin et de traitement efficace, note l’ARS, seule la prévention peut contenir l’épidémie : gestes barrières, tests, recherche des cas contacts et isolement dès l’apparition des premiers symptômes évocateurs de la covid-19. »

Cette semaine, 51 966 tests ont été réalisés. 1 403 sont positifs, soit un taux de positivité de 2,7 % à l’échelle de la région. La semaine dernière, le nombre de tests s’élevait à 41 472 et le nombre de résultats positifs était de 1 387, soit un taux de positivité de 3,3 %. Le taux de résultats positifs baisse à l’échelle régional. Il est faible en Haute-Saône (0,9 %) et inférieur à 2 dans le Jura (1,9 %) et la Nièvre (1,9 %). Dans le Territoire de Belfort, il est passé de 2,2 à 2,76 %. Dans le Doubs, il baisse, passant de 3,3 à 2,6 %, avec 3 356 tests supplémentaires. Le taux de résultats positifs est de 3,2 % en Saône-et-Loire (3,6 % la semaine dernière) et de 3,35 % en Côte-d’Or (4,7 % la semaine dernière).

0
Le nombre de morts liées à la pandémie de la covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté, en milieu hospitalier et en établissements médico-sociaux.

« Dans une période où les indicateurs sont orientés à la hausse, avec en particulier une augmentation sensible du nombre d’hospitalisations, les messages de vigilance collective et de solidarité restent tout particulièrement de mise », insiste l’agence régionale de santé. La semaine dernière, 42 départements étaient classés en zone de circulation active du virus. Ce chiffre doit augmenter prochainement. Selon nos informations, de nouvelles décisions, à l’échelle nationale et locale, doivent être prises dans les jours qui viennent pour ralentir la circulation du virus dans le Doubs et le Territoire de Belfort.

Attentif aux symptômes

« Pour éviter de contaminer ses proches et empêcher la propagation de l’épidémie, il importe de respecter les gestes barrières désormais bien connus : lavage des mains, distance physique, port du masque, en rappelant que l’utilisation de la visière plastique ne remplace pas le port du masque, mais le complète le cas échéant. Il convient de s’isoler chez soi au moindre doute, dès l’apparition de symptômes évocateurs de la Covid-19 (toux, fièvre, nez qui coule, mal de gorge, mal de tête, diarrhée…) ou si l’on a été en contact à risque avec une personne malade. Au moment de l’isolement, il faut consulter son médecin et pratiquer un test immédiatement. Dans l’attente du résultat du test, il faut maintenir l’isolement. Si le test est positif, il convient de rester isolé 7 jours à compter des premiers symptômes et de surveiller sa santé. En cas de température au 7ème jour, il faut attendre encore 48h après la disparition de la fièvre pour terminer l’isolement. Le respect des gestes barrières doit alors être poursuivi et les rassemblements ou contacts à risque doivent être évités. L’isolement peut être vécu comme un effort voire une épreuve, mais en l’absence de traitement efficace et de vaccin, il joue un rôle de premier plan dans la prévention de la propagation de l’épidémie. »

Nos derniers articles

Stellantis est dans une “période de transition très chahutée”, concède Carlos Tavares

Stellantis passe par une "période de transition très chahutée" mais compte se rétablir dès le second semestre, a indiqué jeudi le directeur général du constructeur Carlos Tavares.

Un gros coup de frein pour Stellantis au premier semestre

Le constructeur automobile Stellantis a publié jeudi des résultats en forte chute au premier semestre, freiné par une baisse des ventes en Europe comme en Amérique du Nord.

Les sorties immanquables de l’autrice du Cartoville du pays de Montbéliard

Depuis le mois de mai, le pays de Montbéliard peut s'enorgueillir d’avoir un guide touristique prestigieux qui présente ses richesses : la célèbre collection Cartoville. Une collection de guides, qui présentent ses bons plans sous formes de cartes. Pauline Moiret, l’autrice du Cartoville du pays de Montbéliard, originaire du nord Franche-Comté, glisse ses incontournables pour réussir son mois d’août et (re)découvrir le pays de Montbéliard. Ses trois bons plans.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts