Le Trois –

PUB

“Castaner assassin!”: la condamnation d’un “gilet jaune” annulée par la Cour de cassation

Affaire Péchier: sa caisse de prévoyance lui réclame le remboursement de 500.000 euros
Façade du tribunal judiciaire de Besançon, dans le Doubs. | ©Le Trois – illustration

La Justice a estimé que l’outrage n’était pas constitué et que les poursuites auraient dû être lancées sur la base de la loi de 1881 sur la liberté de la presse.

(AFP)

La Justice a estimé que l’outrage n’était pas constitué et que les poursuites auraient dû être lancées sur la base de la loi de 1881 sur la liberté de la presse.

La Cour de cassation a annulé la condamnation pour outrage aggravé de Frédéric Vuillaume, un “gilet jaune” qui avait crié “Castaner assassin!” lors d’une visite de l’ancien ministre de l’Intérieur en 2019 à Besançon, a-t-on appris ce mardi 23 mars.

Dans son arrêt du 16 mars, la Cour de cassation a annulé l’arrêt de la cour d’appel de Besançon qui condamnait, en juillet dernier, Frédéric Vuillaume, 48 ans, à 1500 euros d’amende avec sursis pour “outrage à personne dépositaire de l’autorité publique commis en réunion”.

La Cour de cassation a estimé que le leader des “gilets jaunes” de Besançon avait été poursuivi sur la base de la mauvaise infraction : M. Vuillaume n’aurait pas dû être jugé selon l’article 433-5 du Code pénal mais sur la base de la loi de 1881 sur la liberté de la presse. “L’outrage n’était pas constitué, car (la phrase incriminée) n’a pas été adressée directement au ministre” qui n’était pas présent quand elle a été prononcée et l’a apprise par la presse, a expliqué à l’AFP son avocat Me Jean-Michel Vernier.

Les faits s’étaient produits en mars 2019, lors d’une visite du ministre de l’Intérieur de l’époque Christophe Castaner, pour l’inauguration d’un commissariat dans le quartier sensible de Planoise, à Besançon. Le représentant syndical FO Frédéric Vuillaume, son épouse et un autre de leurs camarades avaient  lancé “Castaner assassin !” à proximité du commissariat que devait visiter le ministre.

En première instance, M. et Mme Vuillaume avait été condamnés à 1 500 euros d’amende avec sursis, peine confirmée en appel. M. Vuillaume s’était pourvu en cassation. Le troisième prévenu avait eu 1 000 euros d’amende et il n’avait pas fait appel. Les trois prévenus avaient en revanche été relaxés des faits de rébellion.

À l’audience, devant le tribunal correctionnel de Besançon, les “gilets jaunes” avaient insisté sur la dimension “politique” de l’apostrophe : “Ils voulaient dire « assassin de la liberté » ou « assassin du droit de manifester », avait alors expliqué Me Vernier. Christophe Castaner n’avait pas porté plainte et ne s’était pas constitué partie civile.

Nos derniers articles

Au monument aux morts, tout le monde se revendique du général de Gaulle

Les commémorations de l’appel du 18-Juin ont rassemblé autorités, élus et candidats aux élections législatives, ce mardi. La figure du général de Gaulle est souvent invoquée par les partis politiques. Et ils sont de plus en plus nombreux à revendiquer son héritage. Quitte à en oublier l’histoire. Reportage.

Michel Zumkeller dézingue Didier Vallverdu et revient en politique

L’ancien député Michel Zumkeller se positionne dans la campagne aux élections législatives anticipées, dans son ancienne circonscription. Il appelle à ne pas voter pour Didier Vallverdu. Et annonce qu’il lance un nouveau parti, qui sera présenté à la rentrée, afin de préparer les prochaines échéances électorales.

Nord Franche-Comté : l’inquiétude face à la pénurie de surveillants de baignade

La communauté de communes du Sud Territoire a poussé un cri d'alarme le 29 avril 2024. Elle dénonce un manque de maîtres-nageurs sauveteurs et de surveillants de baignade dans le territoire. Dans le nord Franche-Comté, ce n’est pas la seule zone à faire face à cette problématique.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts