Le Trois –

PUB

Besançon : une enquête ouverte après avoir affiché des pancartes anti-migrants au carnaval

Affaire Péchier: sa caisse de prévoyance lui réclame le remboursement de 500.000 euros
Le parquet de Besançon a annoncé lundi l'ouverture d'une enquête après que deux jeunes femmes ont brandi dimanche des pancartes associant migrants et violeurs lors du carnaval de la ville. | ©Le Trois – illustration
En bref
Le parquet de Besançon a annoncé lundi l'ouverture d'une enquête après que deux jeunes femmes ont brandi dimanche des pancartes associant migrants et violeurs lors du carnaval de la ville.

(AFP)

“Nous avons aussitôt demandé qu’une procédure soit diligentée pour provocation à la haine raciale à l’égard d’un groupe de personnes en raison de leur origine”, a annoncé à l’AFP le procureur de la République de Besançon, Etienne Manteaux. Ces faits sont passibles d’un an d’emprisonnement et de 45.000 euros d’amende, a-t-il rappelé.

Lors du carnaval, qui a attiré plus de 20 000 personnes, deux femmes d’une vingtaine d’années ont emprunté le parcours du défilé, brandissant des pancartes où l’on pouvait lire: “Violeurs étrangers dehors” et “Libérez-nous de l’immigration”. D’après l’Est Républicain, qui a immortalisé la scène, les deux jeunes femmes, membres du collectif d’extrême-droite Némésis, qui se définit comme “féministe identitaire”, sont passées devant la tribune officielle où étaient installés les élus. “Une banderole avec un message similaire a été suspendue sur une façade de la Grande rue”, a précisé sur son compte X la maire Europe Ecologie-Les Verts (EELV) de Besançon, Anne Vignot, qui a déposé plainte pour “incitation à la haine raciale”.

La banderole montrait le dessin d’un visage de fillette blonde aux yeux bleus, partiellement recouvert de deux mains noires. “On ne peut accepter que les étrangers servent de boucs émissaires à toutes les crises que nous traversons”, a déclaré Mme Vignot lors d’une conférence de presse, faisant le parallèle avec la montée du fascisme dans les années 1930. “Je me battrai toute ma vie contre ce genre de dérives”, a promis la maire de Besançon, précisant avoir reçu plus d’un millier de commentaires haineux en ligne à la suite de son message sur X. “On relève les messages et on déposera plainte”, a-t-elle averti.

Sur la page Facebook du collectif Némésis, les militantes ont estimé que Anne Vignot déposait plainte “simplement parce que nous lui avons rappelé qu’en 2023, 46 femmes auraient pu être épargnées si les OQTF (obligation de quitter le territoire français, ndlr) avaient été appliquées. Simplement parce que nous voulons que la loi soit appliquée”.

La maire écologiste a reçu le soutien du député Modem du Doubs Laurent Croizier. “Cet acte raciste sous couvert de pseudo-féminisme, à l’occasion de cet événement populaire et familial, n’est que la mise en scène grotesque d’une idéologie haineuse”, a-t-il estimé. “Le combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes mérite mieux que ces faux-prophètes. Le féminisme auquel je crois, celui qui se bat pour l’égalité et la justice, s’oppose à l’intolérance et à l’obscurantisme des extrêmes, dont le but n’est que de semer la division”.

Nos derniers articles

Vellescot : l’écloserie de Philippe Courtot, un savoir-faire en danger

Philippe Courtot est le seul pisciculteur de Franche-Comté à posséder une écloserie. Il devra bientôt prendre sa retraite. Son savoir-faire est en danger. Pour faire part de ses inquiétudes, il a convié préfecture et élus.

Fesches-le-Châtel : Cristel, la revanche de l’inox face à la menace PFAS

Numéro un des fabricants d’articles culinaires en inox, l’entreprise Cristel, localisée à Fesches-le-Châtel dans le Doubs, ne cesse de grandir depuis 2020. Rencontre.

Peugeot passe au volant rectangulaire à partir de 2026

Peugeot va équiper un premier modèle de voiture d'un volant rectangulaire en 2026 avant de l'étendre à toute la gamme, a indiqué vendredi le chef de produit du constructeur, Jérôme Micheron.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts