Le Trois –

Besançon: l’incendie qui visait la voiture du député Eric Alauzet a raté sa cible

Eric Alauzet (Photo profil Facebook).
Eric Alauzet (Photo profil Facebook).

Un collectif anarchiste revendique la destruction de la voiture du député LREM du Doubs. En fait, ce sont deux autres voitures qui ont été détruites.

(AFP)

Un collectif anarchiste revendique la destruction de la voiture du député LREM du Doubs. En fait, ce sont deux autres voitures qui ont été détruites.

Une enquête a été ouverte après l’incendie de deux véhicules, revendiqué par un collectif anarchiste qui dit avoir ciblé la voiture du député LREM du Doubs Eric Alauzet mais a manqué sa cible, a-t-on appris dimanche de sources concordantes.
L’acte, commis dans la nuit de vendredi à samedi, a été explicitement revendiqué samedi sur un blog anarchiste baptisé “Attaque”, qui dit avoir “mis le feu” à la voiture du député, candidat aux municipales à Besançon. Deux véhicules ont bien été incendiés dans un parking où M. Alauzet “avait l’habitude de garer sa voiture”, mais cette dernière n’a pas été endommagée, selon le parquet de Besançon.
Une enquête pour “dégradations par incendie” a été confiée à la police judiciaire de Besançon qui va “creuser” la piste de ce blog anarchiste, “sans fermer d’autres portes”, a-t-on ajouté. “On s’est payé une petite visite (…) là où se trouve le domicile et le cabinet de médecin du député en marche Eric Alauzet”, indique un communiqué diffusé samedi sur le blog “Attaque”. “Après avoir réussi à pénétrer sur le parking de la copropriété, on a mis le feu à sa voiture personnelle”, écrivent le ou les auteurs, semblant ignorer que l’acte a manqué sa cible.
“Je ne sais pas s’ils se sont trompés ou s’ils s’en fichaient: ils voulaient intimider”, a déclaré à France Bleu Besançon M. Alauzet, qui n’était pas joignable dans l’immédiat. “Je suis révolté (…) c’est un épisode gravissime après toute une séquence de un an où j’ai subi des insultes” et des “intimidations”, a dit à France 3 Bourgogne-Franche-Comté le député qui, avec 18% des voix, est arrivé en troisième position à l’issue du premier tour des municipales, devancé par l’écologiste Anne Vignot (30%) et le LR Ludovic Fagaut (25%). Tout deux ont condamné l’acte visant Eric Alauzet. “L’intimidation des élus et des candidats n’a pas sa place en démocratie”, a réagi Anne Vignot, tandis que Ludovic Fagaut a condamné un acte “particulièrement choquant et inquiétant”.

Ce dimanche, plusieurs ténors de la majorité ont apporté leur soutien au député du Doubs, condamnant l’acte le visant. “Toute ma solidarité à notre collègue @ericalauzet”, a déclaré sur Twitter le président LREM de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand. “Les actes de violence et d’intimidation à l’égard d’un élu de la République sont intolérables et doivent être condamnés par tous”.
“Tout mon soutien cher @ericalauzet face à ces intimidations. C’est intolérable”, a tweeté de son côté le patron de LREM, Stanislas Guerini. “Rien ne justifie de tels actes criminels“, a renchéri Jean-Louis Fousseret, le maire LREM de Besançon.
Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, a lui aussi dénoncé cet “incendie volontaire” ainsi que “sa revendication”. “Une instruction de vigilance renforcée concernant l’ensemble des parlementaires” a été donnée aux forces de l’ordre du Doubs, a-t-il ajouté dans un communiqué.

Nos derniers articles

« Une délinquance contenue » : cinq infos sur la lutte contre l’insécurité dans le Territoire de Belfort

Vols en baisse, hausse des violences physiques, moins d’accidents de la route…. Le point sur les principales données de la délinquance et de l’insécurité routière dans le Territoire de Belfort après un point presse avec la préfecture du Territoire de Belfort vendredi 16 février.

Valdoie : les vacances scolaires n’arrêtent pas la mobilisation contre les fermetures de classe

Valdoie. Mais aussi les deux Auxelles en fin de journée… Mercredi 21 février, deux communes se sont à nouveau mobilisées pour protester contre les fermetures de classes potentielles annoncées par la direction académiques des services de l'Éducation nationale.

Galeries Lafayette: soutien majeur pour la sauvegarde des 26 magasins, décision le 20 mars

C'est une étape majeure pour la sauvegarde des 26 magasins Galeries Lafayette détenus par Michel Ohayon en province: leur principal créancier a validé mercredi le plan de continuation d'activité, en attendant la décision du tribunal de commerce de Bordeaux, mise en délibéré au 20 mars.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal