Le Trois –

Besançon: l’ex-anesthésiste admet qu’un de ses patients a été empoisonné

Affaire Péchier: sa caisse de prévoyance lui réclame le remboursement de 500.000 euros
Façade du tribunal judiciaire de Besançon, dans le Doubs. | ©Le Trois – illustration
L'ex-anesthésiste Frédéric Péchier, soupçonné de 30 empoisonnements dont 12 mortels dans des cliniques de Besançon, a estimé qu'un seul de ces cas relevait bien d'un empoisonnement, mais sans en admettre la responsabilité, a rapporté vendredi le parquet.

(AFP)

Frédéric Péchier est soupçonné d’avoir pollué, entre 2008 et 2017, les poches de perfusion de patients dans deux cliniques privées de Besançon pour provoquer des arrêts cardiaques, puis démontrer ses talents de réanimateur, mais aussi pour discréditer des collègues avec lesquels il était en conflit. Il a été entendu mardi et mercredi par le juge d’instruction chargé de l’affaire. Selon le procureur de la République de Besançon Etienne Manteaux, “M. Péchier a répondu à toutes les questions relatives aux 30 cas d’empoisonnement” lors de ces auditions. “Selon le mis en examen, un seul cas sur la totalité des 30 dossiers constitue un empoisonnement”, le reste relevant d’erreurs médicales. Ce cas remonte au 20 janvier 2017 et représente le dernier fait retenu par la justice. Un patient, anesthésié par le docteur Péchier lui-même, avait été victime d’un événement indésirable grave (EIG). “Il s’agit d’un empoisonnement avéré puisqu’on a trouvé des anesthésiques locaux dans la poche de paracétamol qui devait être administrée à son patient selon lui”, a détaillé le procureur lors d’une conférence de presse. Ce produit local n’est normalement pas utilisé dans le processus anesthésique.

Selon le procureur, M. Péchier a fait valoir qu’il se produit chaque jour des erreurs d’ampoules contenant des anesthésiques locaux dans les hôpitaux en France. Ces erreurs médicales expliqueraient selon lui en partie les surdosages constatés. Le docteur Péchier a expliqué qu’il mettait en oeuvre ce qu’il avait appris lors de ses stages d’interne en médecine, a poursuivi le procureur. Selon lui, l’ex-anesthésiste a contesté fermement toutes les conclusions des experts, dénonçant un pacte de médecins anti-Péchier au sein des cliniques de Besançon pour lui faire porter le chapeau, plutôt que d’admettre des dysfonctionnements internes. Il a dénoncé des stratagèmes de la part des enquêteurs, du magistrat instructeur et des experts pour tout lui imputer, a précisé M. Manteaux. A la lumière des dernières déclarations du docteur Péchier, le juge d’instruction envisage de faire procéder à des vérifications complémentaires. “La clôture de l’instruction de l’information judiciaire se rapproche désormais”, a conclu le procureur.

Nos derniers articles

L’heure du grand ménage

Le retour de la belle saison est pour beaucoup l'occasion de nettoyer son foyer de fond en comble. En effet, après les mois d'hiver, pendant lesquels les logements ont tendance à être fermés et moins aérés, le printemps est le moment idéal pour ouvrir grand les fenêtres, aérer les pièces et procéder à un nettoyage en profondeur pour éliminer la poussière accumulée, les toiles d'araignées et autres résidus.

Les défis de la psychiatrie dans le nord Franche-Comté

Prise en charge, manque de personnels, défi démographique… Lors d’une conférence de presse, l’association hospitalière de Bourgogne-Franche-Comté (AHBFC), structure privée à but non lucratif, a brossé le portrait des défis de la psychiatrie des 5 prochaines années.

Peugeot Motocycles : « On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs »

Le président de Peugeot Motocycles veut rassurer sur la suite de l’activité à Mandeure, alors que deux mois de chômage technique sont annoncés. La priorité est d’écouler les stocks. En novembre, l’activité reprendra avant un redémarrage soutenu en 2025.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts