Le Trois –

Au deuxième jour du procès Zepeda, la défense tente d’ouvrir d’autres pistes

Au deuxième jour du procès en appel du Chilien Nicolas Zepeda, accusé d'avoir assassiné à Besançon en 2016 son ex-petite amie Narumi Kurosaki, ses avocats ont révélé mardi des échanges "troublants" entre deux autres étudiants. | ©GSV
"Comme dans les films": au deuxième jour du procès en appel du Chilien Nicolas Zepeda, accusé d'avoir assassiné à Besançon en 2016 son ex-petite amie Narumi Kurosaki, ses avocats ont révélé mardi des échanges "troublants" entre deux autres étudiants au moment de la disparition de la Japonaise.

(AFP)

Shintaro Obata était interrogé par la cour d’assises de Vesoul en qualité de témoin, en visioconférence depuis le Japon. A l’époque, il était le voisin de chambre de Narumi Kurosaki, le premier à s’inquiéter de son absence prolongée. Les débats ont longuement porté sur les cris entendus la nuit qui a suivi la dernière apparition publique de la jeune femme, après qu’elle était rentrée dans sa résidence universitaire avec Nicolas Zepeda.

 “Je me souviens d’un énorme cri, mais en provenance d’un endroit assez éloigné, tard dans la nuit. Il s’agissait d’un cri féminin”, explique Shintaro Obata. Aux enquêteurs, il avait parlé d’un cri provenant “du bout du couloir”, ou “du rez-de-chaussée”, alors que Narumi Kurosaki et lui résidaient à l’étage. Ces déclarations ne coïncident pas tout à fait avec la thèse portée par l’accusation, pour qui les cris sont ceux de Narumi Kurosaki tuée dans sa chambre par Nicolas Zepeda, juste derrière la cloison de Shintaro Obata. 

Le témoin est donc questionné à plusieurs reprises par l’avocat général, Etienne Manteaux, sur la précision de ses perceptions et de ses souvenirs. “Je ne peux ni infirmer ni confirmer si ça venait de la chambre d’à côté ou d’un endroit éloigné”, conclut Shintaro Obata.

"C'est rigolo"

Mais ce n’est pas cet aspect que soulèvent les avocats du Chilien, Renaud Portejoie et Sylvain Cormier. Interrogeant le témoin, Me Cormier revient sur un échange “troublant” de SMS entre Shintaro Obata et Arthur Del Piccolo, le petit ami français de Narumi Kurosaki au moment de sa disparition. Alors que Shintaro Obata s’inquiète de ne plus voir son amie, Arthur Del Piccolo semble vivre cette absence avec détachement, malgré sa relation d’intimité avec la jeune femme. “Je trouve que c’est rigolo en fait. On dirait qu’elle a des trucs à cacher. J’aimerais bien qu’il y ait quelque chose, comme dans les films et tout”, écrit alors le Français. Mais quand l’étudiant japonais entreprend de rédiger une note pour alerter les autorités de la disparition de Narumi Kurosaki, il se fait sermonner par Arthur Del Piccolo, qui s’inquiète de savoir si le texte a déjà été présenté. “Je sais que tu veux aider, mais ça pourrait avoir un impact négatif. Je suis dur, mais tu ne dois pas faire ça”, écrit-il. “Pour une raison ou une autre, il était de mauvaise humeur quant au contenu de ce que j’avais écrit”, se souvient Shintaro Obata. Une autre note sera finalement transmise aux autorités, mais “Arthur en était le rédacteur principal”, précise-t-il. 

“Soyons précis”, reprend alors Sylvain Cormier. “Arthur ne s’est pas soucié de la disparition de Narumi, mais quand il faut rédiger une note, c’est lui qui veut le faire”, s’étonne-t-il. Arthur Del Piccolo, qui s’est constitué partie civile, doit être entendu le 12 décembre par la cour.

Harcèlement en ligne

Trois autres étudiantes japonaises témoignent. Elles évoquent le “harcèlement” exercé par Nicolas Zepeda sur Narumi Kurosaki après leur rupture, survenue au début de l’automne 2016. “Elle avait des problèmes avec son ex-copain et avait du mal à se libérer (…) Il la surveillait”, indique Kaori Nishida, qui connaissait la victime sans être “une amie proche”. Le jeune Chilien “s’introduisait dans le compte Facebook de Narumi, pour effacer des contacts masculins”, témoigne une autre amie, Miharu Kimura. 

Selon les enquêteurs, grâce à cet accès aux réseaux sociaux de la victime, Nicolas Zepeda avait envoyé des messages depuis le compte de celle-ci, après sa disparition, pour retarder l’ouverture d’une enquête et quitter la France. A l’époque, Kaori Nishida s’était interrogée sur une éventuelle responsabilité d’Arthur Del Piccolo, avant de changer d’avis. “Je l’ai vu dans sa chambre pleurer, je l’ai trouvé sincère”, précise-t-elle. En première instance, Nicolas Zepeda a été condamné à 28 ans de prison.

Nos derniers articles

Un tremblement de terre de magnitude 3,5 ressenti à la frontière suisse

Le Bureau central et sismologique français - Réseau national de surveillance sismique a enregistré un séisme de magnitude 3,5 sur l'échelle de Richter, dans la nuit de lundi à mardi, à proximité de la frontière franco-suisse.

Belfort : l’appel de la CGT pour finaliser l’achat des turbines Arabelle par EDF

La CGT a organisé à Belfort un rassemblement ce mardi devant General Electric pour appeler à la finalisation du rachat de la partie nucléaire de General Electric par EDF. Et elle attend des réponses du gouvernement sur les modalités.

Montbéliard : l’école de la Combe-aux-Biches s’agrandit pour accueillir les élèves du Parc

Il n’était plus question de rénover l’école maternelle des Batteries du Parc. Elle sera démolie et les élèves seront accueillis à l’école maternelle de la Combe-aux-Biches, dès 2025, après des travaux d’agrandissement et de rénovation.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal