Le Trois –

PUB

Arcey : le conseil de prud’hommes annule un licenciement prononcé par Colruyt

Mélanie Santi, à la sortie de l'audience vendredi 9 février. | ©Le Trois - E.C.
Mélanie Santi, boulangère au magasin Colruyt, se bat depuis plusieurs années pour prouver qu’elle a été renvoyée « injustement » après avoir dénoncé le harcèlement moral et sexuel qu’elle subissait. Le 8 mars, le conseil de prud’hommes lui a donné raison en prononçant la nullité de son licenciement.

Ce vendredi 8 mars, le conseil de prud’hommes de Belfort a rendu sa décision. Mélanie Santi a obtenu la nullité de son licenciement, sa réintégration au sein du magasin Colruyt d’Arcey, le rattrapage des salaires depuis la date de son licenciement jusqu’à la date de réintégration (avec fiches de paies, congés, ancienneté), ainsi que 12 000 euros de dommages et intérêts.  

Pour elle, c’est la fin de quatre ans de combat. Mélanie Santi, salariée de chez Colruyt à Arcey, avait été renvoyée de l’entreprise en décembre 2021. Selon l’entreprise, à cause de l’ambiance délétère et de « défiance »  qu’elle aurait fait subir à ses collègues. Le 9 février, le travail de son avocat devant le conseil de prud’hommes, Me Jean-Charles Darey, a été de prouver que non, le licenciement n’était pas lié à cela. Mais au fait que la jeune femme a dénoncé depuis 2020 le harcèlement moral et sexuel qu’elle a subi de son supérieur pendant plusieurs années (lire ici). Un harcèlement constaté par le Parquet de Montbéliard qui lui a adressé un rappel à la loi mais aussi par la médecine du travail. Colruyt lui avait adressé un avertissement. 

Celle qui a été accompagnée tout du long par la CGT est très émue de cette décision. « Je ne réalise pas pour le moment », explique-t-elle par téléphone. Pour la CGT, cette victoire est historique. « Cette décision va largement au-delà  d’un symbole », se réjouit Patrick Rougier, délégué syndical qui a accompagné la jeune femme depuis 2020 sur ce dossier.

« Cette décision est le synonyme du courage d’une femme digne et volontaire qui s’est levée afin de défendre sa cause mais aussi, à travers elle, les intérêts de toutes les femmes restant silencieuses devant des agissements sexistes, de harcèlement moral, sexuel », détaille le syndicaliste. « Pour la CGT, cette victoire en cette journée du 8 mars est symbolique et en appelle d’autres. » Patrick Rougier espère que cette décision motivera  d’autres femmes à se manifester et à porter plainte.

Mélanie Santi, de son côté, affirme vouloir retourner à son poste de boulangère, qu’elle aimait. Maintenant, la seule question qui réside est celle de savoir si Colruyt fera appel ou non. « Les cartes sont désormais dans leurs mains », expose encore Patrick Rougier. 

Nos derniers articles

Peugeot Motocycles : plus de deux mois de chômage pour les salariés

La CGT alerte. Peugeot Motocycles, à Mandeure, annonce plusieurs semaines d’arrêt complet de la production à la fin de l’été pour écouler les stocks de véhicules.

Montbéliard : l’usine d’incinération fait sa mue

L'usine d'incinération du pays de Montbéliard est en travaux pour 18 mois afin d'arrêter un des deux fours existants et de remplacer le deuxième. Avec trois objectifs : répondre aux nouvelles normes écologiques et énergétiques, produire un réseau de chaleur pour une partie de la Petite-Hollande et que l’usine soit autosuffisante en électricité.

Stellantis : le salaire de Carlos Tavares pourrait atteindre 36,5 millions d’euros

Les actionnaires du constructeur automobile Stellantis ont validé mardi à 70,2% des voix la rémunération du directeur général du groupe, Carlos Tavares, qui pourrait atteindre 36,5 millions d'euros pour l'année 2023 - un vote purement consultatif.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts