Le Trois –

À Danjoutin, les habitants entre colère et indifférence après des tags antisémites

Des tags antisémites sur les murs de Danjoutin au premier plan, mais aussi sur la maison blanche en fond, ce vendredi 14 juin. | ©Le Trois - H.G.
Reportage
Lundi 10 juin, des tags antisémites sont apparus dans la commune de Danjoutin. Pour le moment, on en recense 5, sur des murs communaux, des banques ou encore des maisons. Si certains habitants s’indignent, d’autres ne semblent pas prendre la mesure de ces écrits.

Hugo Guéritaine

« Abat les juifs » ou encore « abat les sionistes » (sic). Ces tags ont été écrits sur les murs de la ville à la bombe rouge, accompagnés de croix gammées. Cela fait plusieurs matins que les habitants de Danjoutin, dans le Territoire de Belfort, se réveillent avec ces inscriptions antisémites, comme l’a révélé France Bleu Belfort Montbéliard jeudi 13 juin. « C’est du jamais vu à Danjoutin », déplore le maire écologiste Emmanuel Formet, qui condamne ces actes. Les bras croisés et le ton grave, il met en lien les résultats des élections européennes et ces actions. « Comme je crois moyennement au hasard, j’ai fait le lien rapide entre tout ça. J’ai l’impression que l’on suit la même mouvance que le national. »

Emmanuel Formet, maire de Danjoutin. | ©Le Trois - H.G.

Dimanche dernier, aux élections européennes, la ville d’environ 3 500 habitants a placé les listes d’extrême droite largement en tête (42,3% des suffrages). Les Danjoutinois et Danjoutinoises ne sont pas isolés puisque 93% des communes françaises ont fait ce choix. « Le discours extrémiste s’est banalisé. On le vit mal puisque l’on se bat pour améliorer la vie de nos habitants, commente le maire. Je peux comprendre que l’on veuille contester ce gouvernement. Mais historiquement, en Europe, dès que l’extrême droite est arrivée au pouvoir, ça s’est mal fini. » Pour Emmanuel Formet, les habitants de Danjoutin vont condamner massivement ces actes, « même ceux qui se retrouvent dans les convictions du Rassemblement national ».

« Ça ne nous fait ni chaud ni froid »

Dans les rues de la ville, désertes et pluvieuses, ce vendredi 14 juin, les réactions divergent. Certains sont choqués de voir ce genre de propos fleurir dans leur commune. « Je ne pensais pas que l’on aurait ce souci ici », avoue, mal à l’aise, un riverain. « Je ne vois pas trop l’intérêt de faire ça », témoigne un autre. Plusieurs d’entre eux pensent que ce ne sont « que des gamins », d’autres ne sont pas au courant de l’affaire et semblent plutôt désintéressés.

« Ça ne nous fait ni chaud ni froid », témoignent deux jeunes danjoutinois à l’arrêt de bus, devant un des tags. En dépit de cette indifférence, d’autres témoignent de leur colère comme Matthieu, gérant de l’entreprise de peinture Cambi dans le même secteur où les tags sont encore visibles. « Je trouve ça dégueulasse. Je ne comprends pas non plus comment ils ne se sont pas fait choper. C’est une rue très passante », s’indigne-t-il. 

Une plainte est déposée depuis mardi 11 juin par la municipalité. Une enquête a été ouverte afin de déterminer les auteurs de cet acte antisémite. « Ce n’est peut-être que le début. Si le RN parvient à passer, je pense que certains extrémistes peuvent être encore plus décomplexés », craint Emmanuel Formet.

Nos derniers articles

France 2030 : l’État soutient Neext Engineering à hauteur de 7,3 millions d’euros

La start-up belfortaine Neext Engineering, qui veut repenser la conception et l’usage des centrales thermiques, est lauréate d’un appel à projets de France 2030, « i-Démo 3 ». Son programme de recherche et développement Sparta reçoit un soutien de près de 10 millions d’euros, dont 7,3 millions d’euros sont fléchés vers la start-up.

Voitures neuves: la part des électriques a reculé en Europe au premier semestre

La part des modèles électriques dans les voitures neuves a diminué en Europe au premier semestre 2024, marquant un coup d'arrêt à l'envolée de ces motorisations, selon les chiffres publiés jeudi par les constructeurs.

Chaux : des dizaines d’animaux maltraités et des chatons dans le congélateur d’une maison

Vingt chats morts, dont 14 chatons conservés dans un congélateur, et plus d'une trentaine d'autres animaux de compagnie vivant dans l'obscurité et les excréments ont été découverts dans une maison du Territoire de Belfort, a indiqué jeudi le parquet.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts