Le Trois –

PUB

Rottner : l’hôpital de campagne des armées “va faire du bien”

Jean Rottner Mulhouse
Jean Rottner Mulhouse

Le président du conseil régional du Grand-Est, Jean Rottner, ancien maire de Mulhouse, un des foyers de l’épidémie du coronavirus Covid-19, réagit aux annonces du président de la République. Notamment celle impliquant le déploiement d’un hôpital de campagne de l’armée en Alsace.

Hervé Asquin – AFP

Le président du conseil régional du Grand-Est, Jean Rottner, ancien maire de Mulhouse, un des foyers de l’épidémie du coronavirus Covid-19, réagit aux annonces du président de la République. Notamment celle impliquant le déploiement d’un hôpital de campagne de l’armée en Alsace. Une annonce qu’il voit d’un bon oeil.

Le déploiement d’un hôpital de campagne des armées en Alsace, annoncé lundi soir par Emmanuel Macron, “va faire du bien”, a estimé le président (LR) du conseil régional du Grand Est, Jean Rottner, qui décrit une situation particulièrement tendue à Mulhouse (Haut-Rhin). Alors que la région fait face à “un déficit de médecins, (…) l’hôpital de campagne annoncé par le chef de l’Etat va faire du bien”, a-t-il déclaré à l’AFP, relevant qu’il renforcera les équipes médicales “avec des gens expérimentés qui ont des moyens”.

“Gérer la crise c’est prévoir, anticiper, et pour anticiper il faut avoir du matériel”, relève également ce médecin, lui-même ancien chef de service des urgences de l’hôpital de Mulhouse. Jean Rottner qui dit tout ignorer encore des modalités de ce déploiement, en attend toutefois une aide matérielle et humaine “avec des respirateurs, des anesthésistes, des gens en capacité de venir soulager aussi tout le système”. Également président du conseil de surveillance de l’hôpital de Mulhouse, il se félicite que son “cri d’alarme” ait été entendu par le gouvernement qui “a réagi”, précisant s’être entretenu avec Emmanuel Macron, le ministre de la Santé Olivier Véran et le président (LR) du Sénat Gérard Larcher.

Situation d'exception

“On ne connaît pas la montée en charge des patients”, souligne-t-il, alors que, selon lui, “200 patients supplémentaires” se sont présentés en 24 heures dans les hôpitaux du Haut-Rhin. Faisant lui-même des vacations à la régulation du Samu, il se félicite d’un “élan de solidarité” dans “un hôpital qui s’est mis en ordre de bataille pour accueillir cette urgence médicale qu’est le Covid”. Pour autant, souligne-t-il, le Haut-Rhin, “foyer initial de ce cluster alsacien”, rencontre toujours de “grandes difficultés”. “Apporter une aide supplémentaire à l’Alsace, c’est aussi peut-être permettre de freiner l’épidémie”, fait-il ainsi valoir, se disant “inquiet parce que l’on a des équipes médicales fatiguées et parce que plus que jamais les cas se multiplient chez nous”.

“La situation alsacienne est une situation d’exception” et les mesures annoncées lundi soir par le président Macron sont “nécessaires et indispensables”, insiste-t-il. “Aujourd’hui, on a près de 200 lits dans nos unités dédiées aux malades Covid” mais “quand on ouvrait une unité le matin, le soir, elle était pleine”, confie-t-il encore. Ainsi, dimanche, “onze transferts” de malades en réanimation ont été effectué vers des hôpitaux à Belfort ou Nancy.

Nos derniers articles

Peugeot Motocycles : plus de deux mois de chômage pour les salariés

La CGT alerte. Peugeot Motocycles, à Mandeure, annonce plusieurs semaines d’arrêt complet de la production à la fin de l’été pour écouler les stocks de véhicules.

Montbéliard : l’usine d’incinération fait sa mue

L'usine d'incinération du pays de Montbéliard est en travaux pour 18 mois afin d'arrêter un des deux fours existants et de remplacer le deuxième. Avec trois objectifs : répondre aux nouvelles normes écologiques et énergétiques, produire un réseau de chaleur pour une partie de la Petite-Hollande et que l’usine soit autosuffisante en électricité.

Stellantis : le salaire de Carlos Tavares pourrait atteindre 36,5 millions d’euros

Les actionnaires du constructeur automobile Stellantis ont validé mardi à 70,2% des voix la rémunération du directeur général du groupe, Carlos Tavares, qui pourrait atteindre 36,5 millions d'euros pour l'année 2023 - un vote purement consultatif.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts