Le Trois –

PUB

Nord Franche-Comté : les députés ont trois semaines pour faire campagne

De haut en bas et de gauche à droite : Ian Boucard (LR), Géraldine Grangier (RN), Florian Chauche (LFI), Emeric Salmon (RN), Nicolas Pacquot (Renaissance). | ©Le Trois - DR
Entretien
Alors qu'Emmanuel Macron a annoncé, dimanche 9 juin, la dissolution de l'Assemblée nationale, les sièges des députés sont remis en jeu. On fait le point avec tous les députés du nord Franche-Comté, à trois semaines de l'élection.

Jade Belleville, Hugo Guéritaine et Éva Chibane

Moins de trois semaines pour se préparer à une nouvelle élection qui se déroulera sur deux week-ends : celui du 30 juin et du 7 juillet. Certains députés font grise mine. D’autres s’en réjouissent. Dans le nord Franche-Comté, depuis 2022, on recense deux députés du Rassemblement national (RN), un député de la majorité (Renaissance), un député Les Républicains (LR) et un député pour la France Insoumise (LFI). Pour le moment, tous ne se sont pas prononcés sur leur candidature, en attente des décisions au niveau national de leur parti. Le point. 

Florian Chauche :

« Les résultats des élections européennes d’hier marquent la défaite cuisante d’Emmanuel Macron. Non seulement il ne fait pas barrage à l’extrême droite, mais il lui déroule le tapis rouge ! » ,commente Florian Chauche, député LFI de la 2nde circonscription du Territoire de Belfort.  Pour lui, le choix du Président de dissoudre l’Assemblée nationale place le pays devant un choix défini : porter au pouvoir l’extrême droite « qui parie sur les peurs et le rejet de l’autre, qui vote toutes les lois de destruction de nos libertés et de nos droits », ou porter au pouvoir une alternative de gauche « pour rétablir la justice sociale et protéger la population et la planète ».

Il souhaite une gauche « unie et rassemblée sur un programme clair de rupture » positionnant l’alliance comme la seule capable de faire barrage à l’extrême-droite. 

Le député sortant se positionne déjà comme nouveau candidat. Une bataille législative s’annonce, alors qu’en 2022, Sophie Carnicer, candidate du RN avait perdu avec seulement 505 voix d’écart contre lui. 

Géraldine Grangier :

« C’est une grande victoire pour nous », se félicite quant à elle Géraldine Grangier, députée Rassemblement national de la 4e circonscription du Doubs. Dans son département, la liste de Jordan Bardella est arrivée largement en tête avec 33,66% des voix. Soit 2 points de plus que sur le plan national. « Je suis très heureuse », insiste la députée. Géraldine Grangier souligne aussi l’abstention qui est moins importante que lors des dernières élections européennes de 2019. Au niveau national, le taux de participation est passé de 50,12% en 2019 à 51,49% ce week-end. « La démocratie parle enfin », se réjouit Géraldine Grangier. 

Concernant la décision de dissoudre l’Assemblée nationale, Géraldine Grangier estime que le président de la République a eu « raison ». « Il se trouvait dans une impasse. La majorité n’était plus avec lui », explique la députée. Selon Géraldine Grangier, son principal outil est le « terrain ». « Je suis une députée de terrain », affirme-t-elle. Même si elle n’officialise pas sa candidature, elle « espère que les habitants de la 4ème circonscription salueront [son] travail », conclut-elle. Aux dernières élections législatives de 2022, elle avait été élue à 50,99% au sein de la 4ème circonscription du Doubs. Une victoire l’ayant rendue députée à l’Assemblée nationale. Elle espère, cette année, faire un « meilleur score que la dernière fois ».

Emeric Salmon :

« C’est un bonheur immense. Le choix de Jordan Bardella fait par les électeurs à l’échelle nationale et en Haute-Saône témoigne d’une confiance envers notre parti. » Dans son département, le RN a récolté plus de 45% des suffrages exprimés. Très loin devant la liste présidentielle qui tourne autour de 11%. Emeric Salmon, député de la 2e circonscription de Haute-Saône, savoure. En plus de cette victoire aux européennes, il salue lui aussi la décision du Président de la République de dissoudre l’Assemblée nationale. « Il a, pour une fois, entendu les Français. Cette mesure, on la réclamait. » 

Le député se positionne à nouveau comme candidat. « Nous avons trois semaines pour confirmer le vote des Français. L’objectif est l’élection de 300 députés RN le 7 juillet et d’amener Jordan Bardella à Matignon », ambitionne-t-il.  « La campagne est en préparation. Je serai sur le terrain dès la fin de semaine, sur les marchés, à la télévision ou encore au porte-à-porte. » La confiance est de mise chez le député de la 2e circonscription de Haute-Saône, car cette fois, le parti a le statut de favori. « On va être la cible des autres partis puisque nous sommes désignés comme les favoris », pense-t-il. Lors des élections législatives en 2022, Emeric Salmon l’avait emporté avec 54,38% des voix face au député Renaissance, Christophe Lejeune.

Ian Boucard :

Ian Boucard, député Les Républicains (LR) de la 1er circonscription du Territoire de Belfort, a pris la parole sur X (anciennement Twitter) concernant la dissolution de l’Assemblée nationale. « La beauté du mandat du député est qu’il vient du peuple et qu’il peut être remis en cause à tout instant. Je n’ai jamais eu peur de me confronter au vote des électeurs, bien au contraire, c’est en votre nom que j’exerce ce mandat. »

Il déclare sa candidature pour les prochaines élections législatives. Lors des dernières législatives de 2022, il est sorti vainqueur à 61,6 % face à Christophe Soustelle (RN). 

Nicolas Pacquot :

Sur X, le député Renaissance de la 3e circonscription du Doubs Nicolas Pacquot a réagi à l’annonce d’Emmanuel Macron ce lundi 10 juin. « C’est une décision courageuse », souligne l’actuel député qui se porte candidat à sa réélection. L’idée est claire dans le camp présidentiel : faire face à l’extrême droite. « Je refuse catégoriquement l’idée de voir l’extrême droite au pouvoir, entraînant notre pays dans le repli et le déclin. » Les trois semaines à venir seront déterminantes pour sa place de député qu’il compte défendre. « Aujourd’hui, je suis plus déterminé que jamais à reprendre le combat pour l’avenir de notre pays. » Nicolas Pacquot l’avait emporté en 2022 face à la candidate RN Nathalie Fritsch avec 50,8% des voix. 

[Pour le moment, ni Nicolas Pacquot, député Renaissance de la 3e circonscription du Doubs, ni Ian Boucard, député de la 1ère circonscription du Territoire de Belfort, ne nous ont répondu par téléphone.]

Le vote RN déjà prégnant en 2022

En 2022, le Rassemblement national a gagné deux des cinq circonscriptions du nord Franche-Comté aux élections législatives (il était en tête au premier retour dans trois circonscriptions).

  Sur les trois autres circonscriptions, le parti a perdu à très peu de voix. Sophie Carnicer, candidate du RN avait perdu avec seulement 505 voix d’écart contre Florian Chauche. Aujourd’hui, seule la 3e circonscription du Doubs est représentée par un député de la majorité présidentielle, avec Nicolas Pacquot. Un électeur sur cinq avait choisi un bulletin Rassemblement national en 2022 dans le nord Franche-Comté, alors que plus d’un sur deux ne s’était pas déplacé. 

Nos derniers articles

Revivez le passage de la flamme olympique à Montbéliard

La flamme olympique a traversé Montbéliard ce mardi 25 juin. Portée par 25 personnes, elle a cheminé durant 1h10 dans la cité des Princes avant de poursuivre vers Baume-les-Dames.

Le FC Sochaux classé meilleur centre de formation de national

La fédération française de football a dévoilé le 21 juin le classement annuel des centres de formation. Le FC Sochaux-Montbéliard domine le classement de national.

Montbéliard : au coeur des derniers réglages du prototype Sbarro

L’école Sbarro de Montbéliard a dévoilé son second prototype de l’année samedi 22 juin. Elle rend hommage aux 25 ans de l’université de technologie Belfort-Montbéliard. Et au 15 ans de l’intégration de la formation Sbarro à l'université. La veille, tout n’était pas encore prêt. Reportage au cœur de l’atelier.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts