Le Trois –

Les élus d’opposition belfortains réfléchissent à une liste d’union pour les prochaines municipales

Florian Chauche, Jean-Jacques Vernier, Annie Baulay, René Schmitt et Mathilde Regnaud composent le groupe d'élus d'opposition du groupe En commun pour Belfort. | ©Le Trois - EC
Entretien
Ramer, encore et encore, pour faire entendre des propositions, c’est l’impression dont témoigne le groupe d’opposition municipal En commun pour Belfort lors d'une conférence de presse lundi 18 septembre. Las de la situation actuelle, il se projette sur les prochaines municipales.

La ville de Belfort est-elle en train de couler ? C’est la métaphore qu’a filée le groupe municipal d’opposition En commun pour Belfort en réponse au bilan de mi-mandat du maire, le 15 septembre dernier. « Le capitaine » Damien Meslot, « va droit dans l’iceberg » estime le groupe de gauche. Cet iceberg : l’intensité des changements climatiques et leurs conséquences sociales. « C’est maintenant que nous devons faire les efforts nécessaires », estime le groupe. Pour eux, la réponse municipale n’est pas à la hauteur actuellement. 

« À Belfort, une personne sur 4 vit sous le seuil de pauvreté », pointe Mathilde Regnaud d’entrée.  Elle met cette information en parallèle avec certains programmes immobiliers de la Ville. « En parallèle, le maire (Damien Meslot) préfère construire des logements à 3 000 euros du m2 plutôt que de créer des logements sociaux. Un coût similaire à celui d’Aix-en-Provence », détaille l’élue d’opposition. Aujourd’hui, Belfort dispose de 27% de logements sociaux. « Ce n’est pas assez. Et il n’y a plus de volonté de nouveaux logements sociaux », explique-t-elle, relevant que cela pousse les familles modestes ou/et monoparentales à s’excentrer. « C’est pourtant dans le centre qu’elles doivent pouvoir être, pour avoir accès aux commerces, au bus, à la gare », expose René Schmitt. 

Mathilde Regnaud met aussi en exergue d’autres chiffres issus des rapports de l’Insee : moins 4 306 habitants à Belfort depuis 2014. Perte de 2 931 emplois. 14% du parc de logements vacants. Et un ménage sur deux composé d’un adulte isolé. Des problématiques sociales qui les alertent énormément. Le groupe expose des pistes sur lesquelles il aimerait pouvoir travailler : une tarification éco-solidaire de l’eau, la rénovation énergétique des bâtiments, l’arrêt de l’artificialisation des sols, la refonte des centres socio-culturels ou encore une « véritable politique participative pour les habitants ». Mais le groupe d’opposition est amer. Il a l’impression de ne pas pouvoir  travailler sur ces dossiers, ni même de pouvoir formaliser des propositions.

« Des trouble-fêtes »

Florian Chauche l’assure : « Nous ne sommes pas des opposants systématiques. Nous votons à peu près 80% des propositions sans rechigner. » Le reste du groupe opine. Mais malgré cela, lorsque les élus posent des questions en conseil pour obtenir des éclaircissements, « le ton monte », « la majorité souffle ». « À chaque petite question, petite remarque et surtout attaques personnelles », se désole Annie Baulay. « Nous n’avons accès au dossier que 5 jours avant, ce qui est le minimum syndical. Il faudrait pouvoir travailler jour et nuit pour connaître tous les dossiers par coeur et aussi pouvoir assister aux commissions pour poser les questions qui paraissent bêtes avant », poursuit-elle. René Schmitt déplore de ne pas pouvoir avoir accès à certains dossiers, à des chiffres. « Quand on les demande  en conseil, on nous dit qu’on nous les enverra. Et ça n’arrive pas. »  

Pas de débat et l’impression d’être « des trouble-fêtes », c’est ce qui lasse le groupe. Alors, En commun pour Belfort se projette pour les prochaines élections. Les élus s’orientent vers une coalition au sein de la gauche. Des discussions sont en cours pour présenter une liste d’union, affirme le groupe. 

Nos derniers articles

Champagney : après le Malsaucy, les Ballastières touchés par les cyanobactéries

Les lieux naturels de baignade continuent d’être touchés par la présence de cyanobactéries. Après l’étang du Malsaucy, des cyanobactéries ont été détectées au site des Ballastières, à Champagney, en Haute-Saône.

La Bourgogne-Franche-Comté approuve une feuille de route pour la filière nucléaire

Lors de la dernière assemblée plénière, le conseil régional a approuvé une feuille de route pour soutenir la filière nucléaire régional, notamment en présentant des actions autour de la formation, face aux besoins de recrutement importants formulés par les industriels.

Delle : une borne pour faciliter les opérations de vente en détaxe à la frontière

La direction des douanes de Franche-Comté s’équipe de borne de validation numérique des bordereaux de vente en détaxe. Une borne est notamment accessible à la plateforme douanière de Delle-Boncourt.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts