Le Trois –

Le Parlement accélère le développement des énergies renouvelables

L'objectif est d'e déployer en 2050 50 parcs d'éoliens en mer. | ©Enrique de Pixabay​
Bravant le tumulte politique de la réforme des retraites, le Parlement a définitivement adopté mardi, par un ultime vote du Sénat, le projet de loi d'accélération des énergies renouvelables porté par Agnès Pannier-Runacher qui prévoit en particulier un développement de l'éolien en mer et du solaire.

En pleine crise énergétique et sous la pression de l’urgence climatique, ce texte a pour objectif de faire rattraper à la France son grand retard en la matière. Le vote a été acquis par 300 voix “pour” et 13 voix “contre” (10 sénateurs LR – dont le président du groupe Bruno Retailleau – et trois centristes). Le projet de loi entend répondre à l’objectif fixé par le président Emmanuel Macron pour 2050 de multiplier par dix la capacité de production d’énergie solaire pour dépasser les 100 GW et de déployer 50 parcs éoliens en mer pour atteindre 40 GW.

“L’enjeu de ce texte est de lever tous les verrous qui retardent le déploiement des projets, ni plus ni moins”, a déclaré la ministre de la Transition énergétique, qui a bataillé ferme pour se ménager des appuis dans les oppositions à droite comme à gauche. Avec des résultats parfois surprenants : le texte qui a fait l’objet d’un compromis entre députés et sénateurs a été voté par la grande majorité des sénateurs LR, alors que les députés du même parti avaient, eux, voté contre.

Dans les deux chambres, comme en commission mixte paritaire, les négociations les plus âpres ont notamment porté sur la planification des zones d’accélération du déploiement des énergies renouvelables, avec l’aval des communes, et sur les possibles zones d’exclusion.

Les élus locaux “proposent et ont le dernier mot sur le zonage”, a souligné Agnès Pannier-Runacher. Et les zones d’exclusion ne seront possibles que pour des territoires qui valident des zones d’accélération, a-t-elle rappelé. Mais l’écologiste Ronan Dantec dit craindre un dispositif “bloquant et ralentissant”. Son groupe, comme le groupe CRCE à majorité communiste, s’est abstenu.

"Usine à gaz"

Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) a indiqué qu’il “attendait de l’État une très forte mobilisation des services”. Engie s’est pour sa part félicité que le texte “prévoie notamment des délais d’instruction et de développement raccourcis dans les zones d’accélération dédiées”.

En revanche, des ONG et des acteurs du secteur des renouvelables critiquent une “usine à gaz”. “Si le texte est plutôt satisfaisant sur l’éolien en mer, il reste trop tardif et limité sur le solaire, et surtout très insuffisant sur l’éolien terrestre”, estime Greenpeace France, tandis que le WWF appelle les maires, “au coeur du dispositif”, à se mobiliser “pour donner un véritable coup d’accélérateur”.

Autre sujet sensible, l’encadrement de l’agrivoltaïsme, combinant agriculture et production d’énergie. “Avec cette loi, l’agrivoltaïsme devient une filière à part entière de l’énergie solaire”, a salué France Agrivoltaïsme qui estime qu’il pourrait représenter “près de 60% des volumes de panneaux photovoltaïques déployés d’ici 2050”. Fin 2022, la France affichait environ 66 GW de capacités électriques renouvelables totales réparties entre 40 % pour l’hydraulique (barrages), 31 % pour l’éolien terrestre et 24 % pour le photovoltaïque. Et le pays ne devrait pas atteindre les objectifs qu’il s’était fixés pour le déploiement des énergies renouvelables électriques sur la période 2019-2023, selon une étude publiée fin janvier.

Pour l’éolien terrestre, l’objectif officiel de 24,1 GW de capacités installées établi pour fin 2023 “ne sera pas atteint”, le pays parvenant à peine à 20 GW à fin septembre 2022, note le baromètre annuel Observ’ER.

Du côté du photovoltaïque, malgré un rythme de croissance accru depuis 2021 et un “relèvement partiellement confirmé en 2022 (…), le secteur n’est toujours pas dans la bonne trajectoire”, ajoute l’observatoire qui se base, entre autres, sur les données d’Enedis et d’EDF. Ce texte n’est que le premier volet d’un triptyque sur l’énergie.

Au printemps, l’exécutif compte défendre à l’Assemblée nationale le projet de loi favorisant la construction de nouveaux réacteurs nucléaires, voté aisément en première lecture au Sénat le 24 janvier. Puis le Parlement se prononcera, au mieux cet été, sur le futur énergétique de la France, avec la loi de programmation pluriannuelle, fixant la part de chaque énergie, dont le nucléaire.

Nos derniers articles

Belfort, 2e antenne du Village by CA en Franche-Comté

Le Village by CA Franche-Comté, implanté depuis 7 ans à Besançon, ouvre un deuxième site au CrunchLab à Belfort, pour renforcer son ancrage régional dans le nord Franc-comtois. Une façon d’être toujours au plus près des start-up, entreprises et écosystèmes territoriaux, qui confirme l’ambition du Village by CA Franche-Comté d’accompagner les entrepreneurs locaux pour impulser le développement et la transformation de tout le territoire.

Champagney : après le Malsaucy, les Ballastières touchés par les cyanobactéries

Les lieux naturels de baignade continuent d’être touchés par la présence de cyanobactéries. Après l’étang du Malsaucy, des cyanobactéries ont été détectées au site des Ballastières, à Champagney, en Haute-Saône.

La Bourgogne-Franche-Comté approuve une feuille de route pour la filière nucléaire

Lors de la dernière assemblée plénière, le conseil régional a approuvé une feuille de route pour soutenir la filière nucléaire régional, notamment en présentant des actions autour de la formation, face aux besoins de recrutement importants formulés par les industriels.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts