Le Trois –

La France insoumise rejoint officiellement Belfort en commun

La France insoumise rejoint le collectif Belfort en commun, en qualité de formation politique, dans le cadre des élections municipales des 15 et 22 mars 2020.

La France insoumise rejoint le collectif Belfort en commun, en qualité de formation politique, dans le cadre des élections municipales des 15 et 22 mars 2020.

Depuis juillet, ils étaient plusieurs membres du mouvement de la France insoumise (LFI) à participer aux réunions et ateliers du collectif Belfort en commun, né cet été. Ils étaient six à signer l’appel diffusé le 28 juillet. Mais en leur nom. L’assemblée communale du 26 septembre du mouvement a validé cette démarche, tout comme les instances nationales. La force politique rejoint donc officiellement le collectif de citoyens, emboitant le pas d’Europe Écologie Les Vert (EELV) et de la Gauche républicaine et socialiste (GRS). « Les orientations de Belfort en commun correspondent aux orientations de LFI », remarque, satisfait, Gérald Loridat (LFI). Autour de trois transitions : écologique, sociale et citoyenne. « Nous sommes attachés à l’idée que c’est une réunion de citoyens et non pas l’addition de logos », poursuit-il. « Il n’y a pas de rapport de force entre les partis, apprécie de son côté Emmanuel  Fillaudeau. C’est un groupe de citoyens qui travaille avec des partis. »

Le parcours d’Emmanuel Fillaudeau est intéressant. Conseiller municipal à Belfort, il était sur la liste de Damien Meslot en 2014. Il a quitté les rangs de la majorité avant l’élection présidentielle, en 2017. Aujourd’hui, il siège dans le groupe Réunir, formé des conseillers d’opposition Bastien Faudot, René Schmitt, Francine Gallien et Selim Guemazi. En 2014, il appelait au changement et dénonçait les pratiques de la gauche, d’où son choix de rejoindre Damien Meslot. « J’ai très vite été déçu. Il fait la même chose, voire pire. » Il lui reproche son manque de vision pour le territoire. Et il rejette l’idée « d’un maire omnipotent, d’une majorité silencieuse et d’une opposition [ignorée] ».

Impliquer les citoyens

Ces méthodes de gouvernance, il les abhorre. Comme ses acolytes de LFI. Ils veulent impliquer de nouveau les citoyens dans la vie politique locale. « Les gens ont le sentiment d’avoir perdu le contrôle du processus démocratique », analyse Pierre Dro. Une analyse que les chiffres de l’abstention tendent à prouver. Dans Belfort en commun, ils apprécient la démarche citoyenne, mais aussi la place accordée aux citoyens. « Nous n’avons pas la volonté d’écrire un programme, de le donner à quelqu’un et qu’il l’applique, ajoute Pierre Dro. Notre idée, c’est que le citoyen continue à s’impliquer après les élections. » En amenant des idées. Et en contrôlant ceux qui exercent le pouvoir.

Concernant les enjeux, LFI est consciente de l’importance d’unir Belfort en commun et Belfort 2020, deux collectifs aux démarches similaires. « L’union de ces deux collectifs est un objectif », acquiesce Emmanuel Fillaudeau. Les discussions sont toujours en cours, comme avec le Parti communiste français, dont la dynamique aux élections municipales est pilotée par Bertrand Chevalier.

Nos derniers articles

Stellantis: la rémunération de Carlos Tavares atteindra jusqu’à 36,5 millions d’euros pour 2023

La rémunération de Carlos Tavares, patron du constructeur automobile Stellantis, pourrait atteindre à terme 36,5 millions d'euros pour l'année 2023 grâce à une prime de performance, au risque de relancer la polémique sur les salaires des patrons.

Fontaine : les voitures banalisées renforcent leurs contrôles sur la zone de l’Aéroparc

En 2023, plus de 40 000 contrôles avec les voitures radars du Territoire de Belfort ont été effectués. Le préfet annonce une vigilance accrue de ces voitures sur la zone de Fontaine, où circulent plusieurs camionnettes de livraison.

« Une délinquance contenue » : cinq infos sur la lutte contre l’insécurité dans le Territoire de Belfort

Vols en baisse, hausse des violences physiques, moins d’accidents de la route…. Le point sur les principales données de la délinquance et de l’insécurité routière dans le Territoire de Belfort après un point presse avec la préfecture du Territoire de Belfort vendredi 16 février.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal