Le Trois –

La dernière tentative d’union du centre de Maude Clavequin

Maude Clavequin espère encore l’union au centre, à l’occasion des élections municipales des 15 et 22 mars, à Belfort. Et donne jusqu’à samedi au député européen MoDem Christophe Grudler et sa liste menée par Marie-José Fleury pour la rejoindre dans cette dynamique.

Maude Clavequin espère encore l’union au centre, à l’occasion des élections municipales des 15 et 22 mars, à Belfort. Et donne jusqu’à samedi au député européen MoDem Christophe Grudler et sa liste menée par Marie-José Fleury pour la rejoindre dans cette dynamique.

Une lettre de Bruno Kern (LREM) à Christophe Grudler. Et une conférence de presse de la sociale-démocrate Maude Clavequin, ce mercredi midi, entourée d’une quinzaine de soutiens, sont les dernières tentatives pour ne présenter qu’une liste allant du centre gauche au centre droit. L’espace de « la sociale démocratie », pour reprendre les termes de Maude Clavequin. Aujourd’hui, il y a une liste menée par Maude Clavequin, soutenue par le Marcheur Bruno Kern (et l’ancien président du conseil général Yves Ackermann), et une liste menée par Marie-José Fleury, avec le député européen MoDem Christophe Grudler, qui apparaît en deuxième position.

Pour appuyer la démarche, l’équipe de Maude Clavequin a commandé un sondage. Un sondage qui dit que « si nous faisons l’union, nous avons les capacités d’être derrière [Damien] Meslot au 1er tour », assure Maude Clavequin. Pour les détails, il n’y en aura pas. Pas de précisions sur la méthodologie, ni sur les échantillons. « Christophe Grudler a-t-il publié les résultats de son sondage », répond Bruno Kern.

Maude Clavequin, entourée de ses soutiens (©Le Trois – Thibault Quartier).

Petite information glanée, glissée par les commanditaires : et la liste de Marie-José Fleury et celle de Maude Clavequin recueilleraient plus de 10 % des suffrages exprimés. On ne veut pas non plus dévoiler trop d’informations sur ce sondage car elles pourraient profiter aux adversaires souffle un membre de l’entourage proche de la candidate.

Pas de conditions

De cette analyse, Maude Clavequin lance « un appel solennel à faire l’union ». Sans conditions, contrairement à la demande de Christophe Grudler, formulée fin octobre. Un appel sans préalable, « y compris la tête de liste », complète Maude Clavequin. « Aujourd’hui, il y a une chance réelle de battre Damien Meslot », insiste-t-elle, pointant du doigt « l’irresponsabilité politique » qui consisterait à ne pas la faire. Maude Clavequin souhaite construire une dynamique de 1er tour et non pas envisager un rapprochement au lendemain du 15 mars.  

Cet appel est-il un moyen de compléter sa liste de “rassemblement” et de « compétences » ? « Nous n’avons pas besoin d’union pour compléter notre liste », assure Maude Clavequin, qui précise ensuite : « Je suis convaincu que l’on peut se mettre d’accord ; les égos doivent être mis de côté. Il faut défendre le territoire. » Pour peser dans le jeu national, assure-t-elle. Et Bruno Kern de conclure : « Le sondage donne de l’assurance, mais aucune arrogance. » Cette situation au centre dure depuis 6 mois. Maude Clavequin et Bruno Kern ont averti les soutiens de Marie-José Fleury qu’une réponse devait être annoncée avant samedi.

Nos derniers articles

« Une délinquance contenue » : cinq infos sur la lutte contre l’insécurité dans le Territoire de Belfort

Vols en baisse, hausse des violences physiques, moins d’accidents de la route…. Le point sur les principales données de la délinquance et de l’insécurité routière dans le Territoire de Belfort après un point presse avec la préfecture du Territoire de Belfort vendredi 16 février.

Valdoie : les vacances scolaires n’arrêtent pas la mobilisation contre les fermetures de classe

Valdoie. Mais aussi les deux Auxelles en fin de journée… Mercredi 21 février, deux communes se sont à nouveau mobilisées pour protester contre les fermetures de classes potentielles annoncées par la direction académiques des services de l'Éducation nationale.

Galeries Lafayette: soutien majeur pour la sauvegarde des 26 magasins, décision le 20 mars

C'est une étape majeure pour la sauvegarde des 26 magasins Galeries Lafayette détenus par Michel Ohayon en province: leur principal créancier a validé mercredi le plan de continuation d'activité, en attendant la décision du tribunal de commerce de Bordeaux, mise en délibéré au 20 mars.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal