Le Trois –

La Bourgogne-Franche-Comté ouvre ses TER à la concurrence

Alstom vend son usine de Reichshoffen à l'Espagnol CAF (©Alstom – Frédérique Clément).

La Bourgogne-Franche-Comté est devenue jeudi la première région de gauche à voter l’ouverture à la concurrence de ses trains régionaux, et sur l’ensemble du réseau, malgré une vive contestation jusque dans les rangs de la majorité.

(AFP)

La Bourgogne-Franche-Comté est devenue jeudi la première région de gauche à voter l’ouverture à la concurrence de ses trains régionaux, et sur l’ensemble du réseau, malgré une vive contestation jusque dans les rangs de la majorité.

Le conseil régional a voté l’ouverture à la concurrence de la totalité de ses 17 lignes de TER (1 951 km au total) au 1er janvier 2026. Les infrastructures et gares ne sont pas concernées. Les huit élus communistes, qui appartiennent à la majorité régionale de 57 sièges aux côtés du PS et d’EELV, ont voté contre. La présidente du groupe régional du PCF, Muriel Ternant, a dénoncé une “décision précipitée”. “Ce projet est sans précédent, il arrive au moment où des pays sont en train de rebrousser chemin, la Belgique, l’Angleterre, la Norvège…”, a-t-elle dit devant l’assemblée.

Le RN s’est lui aussi opposé, son chef de file, Julien Odoul, dénonçant une “arnaque” qui signe “la condamnation à mort du service public des transports”. Peu avant le vote, quelque 500 cheminots ont manifesté devant le conseil régional. “Cela ne coûtera pas moins cher et ça ne rendra pas service à la population”, a dénoncé Jean-Christophe Gossart, numéro un régional de la CGT Cheminots, premier syndicat à la SNCF.

Ce vote s’inscrit dans le cadre du droit européen qui impose la mise en concurrence du trafic ferroviaire régional à partir de décembre 2023, comme cela est déjà le cas pour les lignes TGV depuis décembre 2020. La présidente socialiste de la région, Marie-Guite Dufay, s’est retranchée derrière “la loi qui impose”, promettant “un service aux usagers amélioré et une offre encore plus adaptée”. Mais l’intersyndicale SNCF, et les élus communistes, estiment que la loi autorise toute région à re-signer avec la SNCF, avant le 25 décembre 2023 et pour une durée allant jusqu’à dix ans. Ils veulent ainsi repousser au maximum l’ouverture à la concurrence, jusqu’en 2033. “Le temps de mieux se préparer” et “ne pas faire la même erreur que le fret”, dont l’ouverture à la concurrence, en 2006, n’a pas enrayé la chute du trafic, estime Didier Garrido, secrétaire régional du syndicat UNSA Ferroviaire, deuxième syndicat à la SNCF.

Cinq régions, toutes tenues par la droite, ont lancé un processus d’ouverture à la concurrence: l’Île-de-France l’a fait sur tous les trains exploités par la SNCF et quatre sur une partie seulement de leur réseau (Provence-Alpes-Côte d’Azur, Hauts-de-France, Grand Est, Pays-de-la-Loire).

Nos derniers articles

À Belfort, Orange innove pour que le réseau internet soit toujours plus rapide

Orange a fêté ses 30 ans à Belfort jeudi 13 juin. L’occasion pour l’entreprise de dévoiler ses avancées technologiques, notamment sur la box internet et le déploiement de la fibre.

Air to Go, l’appli mobilité-santé pour se déplacer

Atmo Bourgogne-Franche-Comté met à disposition des utilisateurs de modes doux (marche, vélo, trottinette...) et pratiquants d’activités en plein air (randonnée, running, cyclisme...) une appli smartphone pour s’informer sur l’état de la qualité de l’air.

À Danjoutin, les habitants entre colère et indifférence après des tags antisémites

Lundi 10 juin, des tags antisémites sont apparus dans la commune de Danjoutin. Pour le moment, on en recense 5, sur des murs communaux, des banques ou encore des maisons. Si certains habitants s’indignent, d’autres ne semblent pas prendre la mesure de ces écrits.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts