Le Trois –

PUB

Grand Belfort : le taux de cotisation des entreprises augmente encore

Le budget 2021 du Territoire de Belfort a été adopté ce jeudi matin. (Image par Photo Mix de Pixabay )
Le taux de cotisation foncière des entreprises augmente de 4% en 2023. | ©Photo Mix de Pixabay​
Un seul taux d’imposition subit une hausse cette année : le taux de cotisation foncière des entreprises. L’augmentation, de 4%, fait bondir l’opposition. Damien Meslot, président du Grand Belfort, s’en défend.

Les taux d’imposition 2023 du Grand Belfort restent inchangés. Ou presque. Le seul taux qui subit une hausse pour l’année 2023 est le taux de cotisation foncière des entreprises (CFE). Il passe de 30,85% à 32,08%. Soit une augmentation de 4%, démontre le rapport présenté lors du conseil communautaire du 7 février. Une hausse qui n’est pas la première de la liste, comme en témoignait déjà Louis Deroin, président de la confédération des petites et moyennes entreprises  dans une interview datant de 2019 (lire notre article).

Pour Damien Meslot, président du Grand Belfort (Les Républicains), l’effort à fournir de la part des entreprises est « équilibré ». « Cela reste inférieur à l’inflation, cela me paraît juste », commente-t-il.  Il rappelle, aussi, que les entreprises bénéficieront, cette année, d’une facture divisée par deux concernant la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises. Il rappelle aussi qu’une baisse du foncier bâti sur les locaux industriels opère cette année. En tout, « les entreprises économiseront 14,6 millions d’euros », a-t-il noté, ajoutant que l’opération de hausse de la CFE, elle, ne rapportera que 500 000 euros.  « Nous sommes très raisonnables sur les augmentations. Il faut que tout le monde participe selon ses moyens.»

Pour la conseillère d’opposition de gauche, Samia Jaber, cette hausse est « un matraquage », dans un moment « où tout le monde doit faire face à l’inflation ». « Vous profitez d’une baisse nationale pour augmenter localement. Ce n’est pas la première fois », l’a-t-elle interpellé. Même réplique pour Marie-José Fleury, de l’opposition macroniste. « Les petits artisans vont encore en faire les frais. Hausses sur hausses sur hausses, ce n’est plus possible.» Mettant en relief la fermeture récente de la boucherie Bonnemaison, qui vient de baisser le rideau place d’Armes. Ce à quoi le président du Grand Belfort leur a rétorqué que les entreprises et les commerces continuaient de s’installer à Belfort, signe de vitalité selon lui du territoire. Avec une pointe d’ironie, il a toisé son opposition : « Et puis, pour tout vous dire, je n’ai pas de machine à billets dans les sous-sols du Grand Belfort.» Désabusée, l’opposition hausse les yeux au ciel. Dossier suivant mis sur la table, le budget primitif. Balayé, lui aussi, d’un revers de main, le débat ayant rapidement dévié sur le sujet de la construction du centre d’entrainement et de formation dans le Territoire de Belfort et les polémiques qui entourent le dossier (lire notre article). 

Nos derniers articles

Fimu : « Ce festival est fou et les gens qui en sont fiers ont raison »

Le Fimu se termine doucement ce dimanche soir. C’est l’heure d’un pré-bilan, avec Julian Catusse, directeur du festival et Delphine Mentré, adjointe à la Ville en charge de la culture.

Fimu : les confidences et anecdotes d’une hébergeuse d’artistes

Comme de nombreux musiciens à Belfort pour le Festival international de musique universitaire (Fimu), le duo Mastella-Sorchiotti séjourne chez l’habitant jusqu’à la fin du festival. Une tradition pour ce festival qui permet de lier de belles amitiés. Rencontre avec leur hébergeuse.

Ces trois groupes du Fimu qui incarnent la diversité

Allant de la pop au rock en passant par l'électronique, le Festival international de musique universitaire (Fimu) regroupe des artistes alliant différents genres musicaux. Cette pluralité s’illustre avec l’interview de trois groupes d’artistes venus se produire sur le festival.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts