Le Trois –

PUB

Essert : « On peut ne pas être d’accord, mais on ne prend pas la ville en otage »

Boris Schottey, adjoint au maire, et Frédéric Vadot, maire d'Essert, à la veille d'un conseil municipal décisif.

Sur demande expresse du préfet du Territoire de Belfort, le conseil municipal d’Essert est réunis ce vendredi 23 avril à 12 h. Frédéric Vadot, le maire, refuse de démissionner, alors que trois quart de sa majorité l’y pousse. L’absence d’un vote du budget ce vendredi fait risquer à la commune une mise sous tutelle.

Sur demande expresse du préfet du Territoire de Belfort, le conseil municipal d’Essert est réuni ce vendredi 23 avril à 12 h. Frédéric Vadot, le maire, refuse de démissionner, alors que trois quart de sa majorité l’y pousse. L’absence d’un vote du budget ce vendredi fait risquer à la commune une mise sous tutelle.

Depuis le plusieurs semaines, le conseil municipal d’Essert est traversé par une crise majeure. 15 des 19 membres de la majorité font scission et demandent instamment la démission du maire, Frédéric Vadot. Une conciliation a échoué. Les opposants n’ont pas voté le budget de la commune, la plaçant dans une situation particulièrement délicate. Dans un courrier en date du 16 avril, le préfet du Territoire de Belfort, a instamment demandé de convoquer au plus vite un conseil municipal, pour faire adopter un budget. Et de préciser le risque : « Si le budget 2021 n’est pas adopté à cette occasion (…) je serai dans l’obligation de saisir la chambre régionale des comptes en vue d’un règlement d’office du budget de votre commune. » En clair, une mise sous tutelle. Si les dysfonctionnements « devenaient récurrents et irrévocables l’article L.2121-6 du CGCT (code général des collectivités territoriales, NDLR) prévoit la possibilité de la dissolution de votre conseil municipal après avoir procédé en cas d’urgence à sa suspension par voie d’arrêté préfectoral », écrit le préfet.

Frédéric Vadot, dans sa réponse à la situation, veut évoquer les conditions d’arrivée de la nouvelle majorité : le déséquilibre financier de la commune ; la nécessité de créer deux classes ; le lotissement des Grelots arrêté. Il dénonce ensuite des tactiques politiques « de gens aguerris », qui veulent prendre le pouvoir. Il évoque « un groupe dans le groupe », issu de l’ancienne minorité au conseil municipal. Il critique aussi la réunion du 1er avril et le fait d’avoir été mis « face à un chantage ». Sa lettre de démission était pré-rédigée.

« Disproportionné »

Le maire reconnaît « que l’on peut toujours faire plus et mieux ». Le contexte sanitaire, selon lui, n’a pas aidé à construire un esprit de groupe, un travail d’équipe. Mais le bilan est « bon » estime-t-il. « On a fait des prouesses », lance-t-il, rappelant également l’organisation d’une consultation sur l’augmentation des impôts.

Les opposants lui reprochent l’absence d’un directeur des services (en cours de recrutement), parti en septembre, et dénoncent « une gestion irresponsable ». Ils critiquent aussi l’absence « de transparence » et de « concertation avec les élus ». « Le maire prend des décisions arbitraires et nous avons été trop de fois mis devant le fait accompli », écrivent-ils dans un tract. Ils refusent une démission collective pour éviter de nouvelles élections.

« C’est complètement disproportionné », estime Boris Schottey, adjoint au maire et toujours fidèle à Frédéric Vadot. « Je ne comprends pas la méthode, très violente, comparée aux griefs », poursuit-il. « Je trouve cela inacceptable que les Essertois paient des divisions internes, poursuit-il. On peut ne pas être d’accord, mais on ne prend pas la ville en otage. »

« J’en appelle à la responsabilité de chacun des membres du conseil municipal pour favoriser un climat propice à la bonne administration de la commune d’Essert », écrit de son côté le préfet du Territoire de Belfort.

Nos derniers articles

Avant la naissance, la pollution de l’air nous touche déjà

Certaines personnes sont plus vulnérables ou plus sensibles que d’autres à la pollution de l’air, du fait de leur capital santé ou de leur âge. Par rapport à la population générale, ces personnes vont présenter plus rapidement ou plus fortement des symptômes suite à une exposition à cette pollution, que ce soit à court terme ou à long terme. L'exposition à la pollution atmosphérique pendant la grossesse a été associée à un large éventail de conséquences néfastes à la naissance et pendant l'enfance. Récemment, une étude française a mis en évidence la vulnérabilité du placenta à la pollution de l'air…

Une proposition de résolution face aux problèmes de santé des pompiers

Florian Chauche, député de la 2nde circonscription du Territoire de Belfort, a déposé une proposition de résolution au gouvernement, pour que soit débattue les questions relatives à la santé physique et mentale des pompiers. Un document signé par 98 députés de l'hémicycle.

Le Fimu lutte contre le harcèlement sexuel avec l’application Safer

Pour sa 37e édition, le festival international de musique universitaire (Fimu) a mis en place un dispositif afin de prévenir les violences sexistes et sexuelles. Les festivaliers peuvent installer l'application Safer ou la trouver sur l’application du Fimu. Le principe est simple : si une personne est victime ou témoin d’une agression, il lui suffit de lancer l’alerte via l’application.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts