Le Trois –

PUB

Belfort : le maire annonce des mesures énergétiques pour économiser 1 million d’euros par an

Une dizaine de mesures vont se mettre en place pour lutter face à la crise énergétique, explique Damien Meslot, maire de Belfort. | ©Le Trois - TQ​
1 million d’euros par an. C’est la somme que le maire de Belfort compte faire économiser à la Ville et au Grand Belfort pour faire passer la crise énergétique sans que cela ne se ressente sur les impôts des concitoyens. De nombreuses mesures sont effectives ou vont le devenir.

« Sur la période 2023-2027, on estime une hausse des énergies entre 70 et 120 % », expose gravement Damien Meslot, maire de Belfort. Le coût actuel de l’énergie, aujourd’hui, est de 2,7 millions par an pour la Ville de Belfort et 1,9 million pour le Grand Belfort. Les augmentations entre 2023 et 2025 pourraient conduire à des prix compris entre 5,7 millions et 16,8 millions d’euros pour la Ville de Belfort. Tandis que pour le Grand Belfort, les coûts pourraient monter entre 6,5 millions et 19,6 millions, estime le maire. 

« Ce ne sont que des estimations. Nous sommes incapables de savoir les coûts réels », souffle Damien Meslot. Mais en somme : il faut commencer à économiser. Sinon, cela se ressentira grandement « sur les impôts », somme le maire. Si les finances, étudiées au dernier compte administratif, sont bonnes pour la Ville (11 millions d’euros) et pour l’Agglomération (7,9 millions) « elles pourraient être consommées par l’augmentation des prix de l’énergie d’ici 2 ans », avise Damien Meslot. 

Objectif : 1 million d’économie par an

« 1 million d’économie, on a jamais vu ça », expose le maire. De nombreuses mesures sont listées pour économiser, par an, un million d’euros sur les frais de la Ville et du Grand Belfort, explique le maire (voir encadré). Cela représente 22% du coût actuel. Mais malgré les ajustements, il expose qu’aucun service ou équipement public ne sera fermé : ni piscine, ni écoles, ni stades, ni gymnases. « En revanche, nous allons faire des efforts pour passer ce cap », explique-t-il. 

Les illuminations de Noël, elles, seront maintenues, « au regard de leur faible coût de consommation » : 3 540 euros par an, explique le maire. Puisqu’elles fonctionnent toutes avec des éclairages Led. 

La mairie se projette, déjà, sur le futur. Plusieurs actions sont en cours de réflexion : la création d’une chaufferie bois déchiqueté pour les serres municipales et les ateliers municipaux. Et la création d’un réseau de chaleur depuis le Sertrid. Des réflexions qui prennent racine, déjà, depuis plusieurs années. 

« La période, difficile, doit nous amener à changer la façon d’utiliser les bâtiments. Il faut le voir comme une opportunité », explique le maire. Il se projette, d’ailleurs, sur les dix années à venir, expliquant réfléchir à des regroupements d’écoles ou de services, pour abandonner certains bâtiments anciens très énergivores. « Et puis, on espère que le prix finira, aussi, par se stabiliser », rapporte le maire pour conclure, l’air songeur. 

Les mesures prises pour des réductions d’énergie :

– Extinction entre 1 h et 5 h du matin des éclairages publics dans toute la ville, avec une mise en œuvre au 15 novembre. « Les caméras de vidéo protection resteront quand même opérationnelles. Elles sont équipées de vision nocturne », explique le maire. 

– Ajustement de l’éclairage public sur les horaires de lever et coucher du soleil (au lieu de 20 minutes de marge auparavant)

– Baisse du chauffage dans les piscines (27 ° bassin natation, 28 ° bassin d’apprentissage, 29° bassin ludique, 24° bassin extérieur).

– Arrêt définitif de toutes les fontaines (place de la Grande-Fontaine, place de la Petite-Fontaine, place des Oiseaux (rue Herriot), square du Souvenir, square Lechten, place de l’Étuve, faubourg de France, place Corbis, square Géant).

– Interdiction des chauffages d’appoint dans les locaux municipaux.

– Réduction du chauffage à l’unité de production d’eau potable (avenue du Maréchal Juin).

– Extinction nocturne de l’éclairage public des ZAIC en fonction des horaires de fermeture des activités de chaque zone.

– Coupure du chauffage des halles des marchés. Mise en œuvre en octobre.

– Réduction du chauffage dans les salles de sport aux valeurs réglementaires (14 ou 15 ° selon le sport). Mise en œuvre lors du redémarrage du chauffage.

– Remplacement par du LED de l’éclairage intérieur et extérieur des bâtiments publics.

Nos derniers articles

Héricourt : mais que se passe-t-il chez Gaussin ?

Procédures judiciaires en cascade. Blocage de matériel. Déclarations dans la presse. Manœuvres de déstabilisation. Depuis janvier, le groupe Gaussin et sa filiale Metalliance sont au cœur d’un imbroglio économico-financier. L’entreprise, experte en annonces grandiloquentes ces dernières années, est en péril. Retour, sur les grandes dates des cinq derniers mois, pour cerner les enjeux.

Pays de Montbéliard : la bourse aux matériaux, le bon plan pour particuliers et artisans

13 entreprises répondent présentes à la première édition de la bourse aux matériaux dans le pays de Montbéliard. L'occasion pour les artisans de vendre leur stock de chutes et pour les bricoleurs de s’approvisionner à petits prix.

Belfort : des étudiants s’opposent fermement au déménagement de leur établissement

Les étudiants du département Carrières sociales de Belfort-Montbéliard vont devoir déménager, début 2025, pour que leur établissement soit rénové. Ils s'y opposent. Mauvaise isolation phonique, couloirs étroits, manque de place dans les salles, les étudiants dénoncent leurs conditions d'accueil dans le nouveau bâtiment.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts