Le Trois –

PUB

Belfort en commun : « Maude Clavequin fait le contraire de notre démarche »

La candidature de Maude Clavequin aux municipales de Belfort fait réagir. Près d’une semaine après l’annonce, Belfort en commun regrette ce choix, mais en profite pour affirmer sa singularité dans la méthode.

La candidature de Maude Clavequin aux municipales de Belfort fait réagir. Près d’une semaine après l’annonce, Belfort en commun regrette ce choix, mais en profite pour affirmer sa singularité dans la méthode.

« On a proposé aux représentants du PS de venir nous rejoindre », confie Alain Fousseret, l’un des deux porte-paroles de Belfort en commun. « [Maude Clavequin] avait exprimer son envie d’une ouverture au maximum », acquiesce-t-il. La candidate, aujourd’hui estampillée de l’investiture socialiste, même si elle n’avait pas revendiqué l’étiquette, avait participé à la première réunion du mois de juillet, où Europe-Écologie Les Verts engageait une démarche collective de rassemblement. Les échanges se sont arrêtés là. Aujourd’hui, on révèle un secret de polichinelle lorsque l’on dit que La République en marche est sensible à sa candidature. De là à la soutenir officiellement, le parti n’a pas encore tranché.

Pour Belfort en commun, la porte est ouverte à tout le monde, excepté au Front national, à Damien Meslot et aux Macron-compatibles. « C’est fatigant d’entendre des gens se réclamer de l’écologie et de gauche et qui font pourtant le contraire », tance Alain Fousseret. « Je comprends qu’elle soit mal à l’aise avec notre projet, car elle a fait le contraire de notre démarche, analyse-t-il, avant de résumer : Rassemblez-vous, mais autour de moi. » De son côté, Belfort en commun affirme une nouvelle démarche : la construction du projet, puis la mise en place d’une liste et d’une tête de liste. « Elle va à l’inverse de l’attente des gens », estime Mathilde Nassar, l’autre porte-parole du collectif, qui insiste sur la réflexion autour d’une « nouvelle forme de gouvernance ».

Prémices du programme le 17 octobre

Une délégation de Belfort en commun va participer vendredi à une rencontre du collectif Belfort 2020, animé notamment par Samia Jaber, conseillère municipale et départementale d’opposition. « Cela semble important [d’y être] », confirment les deux porte-paroles. Ils adhèrent à l’idée qu’il faille construire un seul collectif. « Mais ce n’est pas suffisant en soi », souligne Mathilde Nasser, qui rappelle l’enjeu d’aller rencontrer les abstentionnistes et tous ceux qui se sont détournés de la politique. Et de rappeler un élément de Belfort en commun : « Ce ne sont pas des négociations entre partis. »

La candidature de Maude Clavequin a permis à Belfort en commun d’utiliser la fenêtre médiatique pour réagir… et évoquer ses propres temps forts. À la prochaine réunion publique, le 17 octobre, les premières orientations du programme seront définies. Ces orientations sont issues des réunions de travail menées plusieurs fois par semaine dans les trois transitions définies par le collectif : transition écologique ; transition sociale et solidaire ; et transition citoyenne et démocratique. Les 23 et 24 novembre, le collectif organise également les universités citoyennes au niveau de l’Aire urbaine. « C’est une volonté de penser plus large en termes de politique des transports, des déchets ou de l’eau et de porter le même message », détaille Alain Fousseret. À Héricourt, un projet Héricourt en commun vient d’être lancé, en écho à celui de Belfort. La liste est animée par Gilles Lazar (Front de gauche), opposant au maire Fernand Burkhalter.

  • Jeudi 17 octobre, à 20 h, réunion publique à la maison de quartier des Glacis.

Nos derniers articles

Jeux olympiques : Montbéliard derrière l’escrimeuse Éva Lacheray

L’escrimeuse originaire de Montbéliard, Éva Lacheray, vient de se qualifier pour les Jeux olympiques. Et la cité des Princes est derrière elle.

Nord Franche-Comté : une unité mobile de télémédecine pour faciliter l’accès à un généraliste

Des unités mobiles de télémédecine en soins programmés sont déployées dans le nord Franche-Comté. Elles doivent faciliter l’accès à un médecin généraliste.

Ça “dé-bloch” complètement à Pays de Montbéliard Agglomération !

L’élection comme député de Matthieu Bloch, avec l’étiquette LR-RN, crée des remous au sein de Pays de Montbéliard Agglomération. Les silences de l’exécutif suscitent l’exaspération, alors que des élus, de droite comme de gauche, indiquent qu’ils ne veulent pas collaborer avec le nouveau parlementaire.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts