Le Trois –

PUB

62 % des entreprises du Territoire de Belfort ont eu recours à l’activité partielle

62 % des entreprises du Territoire de Belfort ont eu recours à l’activité partielle
Les entreprises en Bourgogne-Franche-Comté traversent deux années difficiles.

Le ministère de l’Économie et des Finances estime déjà que la France va connaître sa pire récession depuis 1945. L’État a mis en place un plan d’urgence et des mesures de soutien à l’économie. Le point dans le Territoire de Belfort sur ces mesures.

Manon Hilaire

Le ministère de l’Économie et des Finances estime déjà que la France va connaître sa pire récession depuis 1945. L’État a mis en place un plan d’urgence et des mesures de soutien à l’économie. Le point dans le Territoire de Belfort sur ces mesures.

Comme partout ailleurs, les entreprises du Territoire de Belfort se sont retrouvées en grande difficulté économique. Pour éviter la faillite de trop nombreuses entreprises et donc le licenciement de trop nombreux employés, multitudes de mesures ont été mises en place, comme le détaille un communiqué de presse de la préfecture. Dans le Territoire de Belfort, 2,8 millions d’euros ont été versés à 169 entreprises du département, qui ont ainsi bénéficié de délai ou report de charges fiscales, d’un remboursement accéléré des crédits d’impôts ou encore de remboursements d’acompte.

Au titre de l’emploi, la possibilité a été prise par 62 % des établissements du départements d’utiliser l’activité partielle. Ce sont ainsi 49,5 % des salariés du département qui sont concernés par cette mesure qui va se poursuivre après le 11 mai pour les hôtels, cafés, restaurants ainsi que dans le secteur de l’évènementiel et de la culture. Troisième option pour les entreprises : avoir recours à l’indemnisation salariale. Pour un montant de plus de 2,7 millions d’euros, ce sont ainsi 1 272 entreprises du département qui vont pouvoir en profiter.

Paiement sans contact jusqu’à 50 euros

En soutien à l’économie locale, la liste des aides ne cesse également de s’allonger. Entre remises d’impôts directs, report de loyers et de facture de gaz, électricité et eau pour les petites entreprises mais aussi report d’échéance bancaires, prêt garanti par l’État ou versement d’une aide exceptionnelle automatique aux artisans et commerçants, tout est fait pour soutenir au mieux les entreprises en difficulté. Un fonds de solidarité national et territorial a également été mis en place. Concernant 1 167 entreprises, il devrait avoir un coût au niveau du département de plus d’un million et demi d’euros. Décuplé en plusieurs volets, il permet de venir en aide aux petites entreprises, avec des effectifs entre 0 et 10 salariés.    

Du côté des consommateurs, le gouvernement demande de privilégier le « click and collect ». Dans le cadre de ces achats, la préfecture rappelle par ailleurs qu’il suffit de cocher « déplacements pour effectuer des achats de première nécessité » sur l’autorisation de sortie, « quelle que soit la nature du bien », poursuit le communiqué de presse de la préfecture. De nombreux guides et consignes ont été donnés aux commerçants afin de les aider dans la transition au numérique et afin « d’assurer des conditions sanitaires irréprochables dans la livraison ». Concernant le déconfinement, à partir du 11 mai, il sera possible d’utiliser le sans contact jusqu’à un plafond réévalué à 50 euros.

Nos derniers articles

Peugeot Motocycles : « On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs »

Le président de Peugeot Motocycles veut rassurer sur la suite de l’activité à Mandeure, alors que deux mois de chômage technique sont annoncés. La priorité est d’écouler les stocks. En novembre, l’activité reprendra avant un redémarrage soutenu en 2025.

Le marché automobile européen se contracte en mars, la part des électriques aussi

Les immatriculations européennes de voitures neuves ont connu leur premier repli de l'année en mars, tandis que la part de marché des automobiles électriques est restée inférieure à celle de toute l'année 2023, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

Le designer du TGV, Jacques Cooper, est mort

Le designer du tout premier TGV, Jacques Cooper, est mort, a appris l'AFP mercredi auprès du constructeur de trains Alstom, où il a travaillé dans les années 1970 et 1980. Il restera comme l'homme qui a donné au TGV sa silhouette distinctive, avec son nez effilé et aérodynamique et sa première livrée orange, devenue mythique dans l'univers ferroviaire français.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts