La préfecture craint une rave party sauvage ce week-end dans le Territoire de Belfort

La préfecrure du Territoire de Belfort craint l'organisation d'une rave party non déclarée. (Illustration - Photo par Jensie De Gheest de Pixabay )
Le préfet du Territoire de Belfort vient de prendre un arrêté pour « interdire tout rassemblement, manifestation, de type rave-party, free party, teknival dans le département du Territoire de Belfort » du 4 au 7 novembre.
La préfecture a décidé d'interdire toute rave party ou concert non déclaré ce week-end| © Illustration - Photo par Jensie De Gheest de Pixabay

Le préfet du Territoire de Belfort vient de prendre un arrêté pour « interdire tout rassemblement, manifestation, de type rave-party, free party, teknival dans le département du Territoire de Belfort » du 4 au 7 novembre.

« Un rassemblement non autorisé de type rave-party, free party et teknival est susceptible d’être organisé dans le Territoire de Belfort sur la période du 4 au 7 novembre 2022 », annonce la préfecture dans un communiqué. « Aucune déclaration préalable, obligatoire pour ce type de manifestation, n’a pourtant été transmise au préfet du Territoire de Belfort. En conséquence, aucun engagement de bonnes pratiques n’a été pris par le ou les organisateurs, ni aucune garantie de sécurité, de salubrité, d’hygiène et de tranquillité publiques, ou encore d’autorisation d’occuper le terrain ou le local délivrée par le propriétaire ou le titulaire d’un droit réel d’usage. Par ailleurs, le nombre de participants à ce type de rassemblement peut regrouper plusieurs milliers de personnes. Ainsi, les risques de troubles à l’ordre public demeurent importants. C’est pourquoi, Raphaël Sodini, préfet du Territoire de Belfort, a décidé, par arrêté préfectoral du 4 novembre 2022, d’interdire tout rassemblement, manifestation, de type rave-party, free party, teknival dans le département du Territoire de Belfort du 4 novembre 20 h au 7 novembre 2022 à 8 h. En outre, le transport de tout matériel de sonorisation ou d’amplification sonore (notamment « sound system ») susceptible d’être utilisé pour ce rassemblement est interdit durant la même période sur l’ensemble des réseaux routiers du Territoire de Belfort. Toute infraction au présent arrêté est passible des sanctions prévues à l’article R. 211-27 du code de sécurité intérieure et peut donner lieu à la saisie des matériels de sonorisation pour une durée maximale de six mois, en vue de leur confiscation par le tribunal judiciaire. »

Ceci vous intéressera aussi
Réforme des retraites : quelle est la position des députés du nord Franche-Comté ? 

Quatre des cinq députés du nord Franche-Comté sont formellement opposés à la réforme des retraites, qui souhaite reculer l’âge légal Lire l’article

Hydrogène : Bruno Le Maire attendu sur le futur site de McPhy

Les travaux de la futur gigafactory de McPhy sont bien lancés. La construction sera menée par le groupe GSE. Bruno Lire l’article

De nouveaux pylônes pour sortir les campagnes de l’isolement numérique

En 2018, le Gouvernement a lancé le programme New Deal Mobile, qui vise à réduire la fracture numérique entre les Lire l’article

« Intolérables » : les syndicats du Territoire de Belfort mobilisés contre les conditions de la rentrée des collèges 2023

Suppression de classes, flou sur le nombre d’heures attribuées, les syndicats s’insurgent collectivement sur la manière dont est préparée la Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal