La nouvelle piscine de Belfort devrait ouvrir en mai [diaporama]

Les bassins de la nouvelle piscine sont coulés. | ©Le Trois – P.-Y.R.

Les élus du Grand Belfort ont effectué une visite du chantier de la nouvelle piscine située près de la patinoire. De quoi leur donner l’eau à la bouche et leur faire attendre impatiemment l’ouverture prévue en mai.

La piscine découvrable du Parc, à Belfort, est bonne à ranger au rayon des souvenirs des écoliers de jadis qui ont appris à y nager. Le vieux bassin a disparu et la nouvelle piscine est sortie de terre. Si le chantier est loin d’être achevé, les murs sont dressés, les bassins sont bien visibles, tout comme les vestiaires où vont prendre place les casiers. Les élus du Grand Belfort, à commencer par leur président, Damien Meslot, ont visité ce lundi 14 octobre le chantier, guidés par Olivier Vahé, responsable des équipements sportifs du Grand Belfort.

Si le chantier a pris un peu de retard au démarrage, l’ouverture de ce nouvel équipement nautique est prévu pour mai 2020. Et il n’aura rien à voir avec l’ancienne piscine, qui ne comprenait qu’un bassin couvert. A côté du bassin découvert se dresse un bâtiment qui comprendra trois bassins, ainsi qu’un espace de détente avec un jacuzzi, un hammam et un sauna. Côté piscine, ce ne plus un bassin, mais trois bassins : un bassin de 25 mètres avec 6 lignes d’eau, un bassin de d’apprentissage avec profondeur variable (un côté avec une faible profondeur pour les enfants, puis une pente vers une profondeur de l’ordre de 2 mètres) et un bassin de loisirs avec une rivière à contre-courant et jet d’eau.

Le ticket d'entrée restera à 3 €

L’entrée de cette nouvelle piscine restera fixée à 3 € ; un supplément sera demandé pour l’accès à la zone détente, dont à l’espace avec le jacuzzi, le hammam, et le sauna. Côté technique, là aussi, tout sera plus moderne. Par exemple, dans l’ancienne piscine, une fuite ne pouvait être découverte que par la consommation d’eau. La nouvelle piscine comprend un vaste sous-sol à partir duquel le dessous des bassins est accessible pour vérifier l’étanchéité. Ce sous-sol comprend également le local technique, une partir du système de chauffe étant mutualisé avec la patinoire voisine. Exemple de l’évolution technologique et écologique : si le bâti sera trois fois plus vaste, la facture énergétique devrait être identique à celle de l’ancien bâtiment, voire plus faible.

Cette nouvelle piscine représente un investissement de 13 millions d’euros.

Défilement vers le haut