Festival Fort en Musique: «Andy Emler n’aime rien moins que les brassages»

Du 12 au 16 août, c’est la 4ème édition du festival Fort en musique. A travers 4 lieux emblématiques de la région, des musiciens d’horizons d’hivers viendront ravir les oreilles des mélomanes. L’invité d’honneur est Andy Emler, considéré comme un jazzman, il refuse de se mettre une étiquette. Découverte.

Du 12 au 16 août, c’est la 4ème édition du festival Fort en musique. A travers 4 lieux emblématiques de la région, des musiciens d’horizons d’hivers viendront ravir les oreilles des mélomanes. L’invité d’honneur est Andy Emler, considéré comme un jazzman, il refuse de se mettre une étiquette. Découverte.

Le festival Fort en Musique se déroule du 12 au 15 août. Musique jazz, festival en itinérance, chaque concert se déroulera à un autre endroitf. De Giromagny à Auxelles-Haut, de Saint Germain-le-Châtelet à Rougemont-le-Château. L’artiste d’honneur, Andy Emler inaugurera le festival à l’église de Saint-Germain-Le-Châtelet à l’orgue. « Improvisations ou compositions, jazz ou pas, sous les doigts d’un musicien aussi talentueux qu’Andy Emler, tout résonne, tout voyage ! à découvrir ! » argue le communiqué du festival.

« Il convient de n’enfermer Andy Emler dans aucune catégorie, case ou taxinomie musicales que ce soit »

L’artiste du premier soir du festival est un ovni. Les cases le brusquent, le bousculent. « On le dit jazzmann, il répond : compositeur », affirme le communiqué. Il est à la fois compositeur, arrangeur, improvisateur, aux notes jazz, classique, rock. Il mêle la musique dite traditionnelle et les compositions contemporaines à des compositions de pianos, mais aussi d’orgues. Inspiré de Fauré, Ravel, Debussy ou Duruflé, il se découvre un goût pour le piano, mais surtout pour l’orgue. Il est aussi « un enfant du rock », initié par son frère plus âgé. Membre d’un groupe, amateur de claviers électroniques, amateurs de bonnes bagarres, sa jeunesse est déjà bercée par la musique sous toutes ses coutûres. Un ami lui donne le goût pour Return to Forever, Weather Report. Un drôle de style, appelé jazz-rock. Il tire de ce style l’énergie, l’envie de mettre en lumière des compositions élaborées. Et puis le jazz rock, c’est aussi l’improvisation. Un domaine cher à son cœur, qui se reflètera dans ses compositions pendant le festival Fort en musique.

Andy Emler, du jazz-rock-man au prodige du classique

Andy Emler réussit le concours d’entrée aux classes d’écriture du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. « ll acquiert à peu près en même temps une discipline, une amitié et un avenir ». Il réalise son premier disque avec Antoine Hervé. « Horizons », pour piano et percussions à clavier (instruments qu’il apprend en trois semaines). Désigné pour animer des cours d’improvisation, il définit son leitmotiv : « Créativité ».  Recruté par Francois Jeanneau en 1986, il tient les claviers électriques de la première mouture de l’Orchestre National de Jazz. « Reconnu pour ses qualités d’accompagnateur, d’improvisateur, de compositeur, il tourne dans le monde entier avec des maîtres du jazz français tels que Francois Jeanneau et Michel Portal, dont il sera plusieurs années le pianiste-directeur artistique attitré », explique le communiqué. En 1989, il crée un orchestre à son image, nommé le MégaOctet. Baigné dans une troupe de musiciens-prêts-à-tout, il joue au sein du Putain d’Orchestre Modulaire de Juvisy-sur-Orge. Il est aussi pianiste et directeur artiste de Trilok Gurtu, où il effectuera des tournées mondiales. Il ne quittera pas non plus les studios et les salles de concerts plus chaleureuses, aux côtés des pointures que sont Dave Liebman ou Bill Evans.

Il plonge dans ces années-là dans ce qu’il nomme lui-même l’improvisation « totale ». Il goûte la dissonance, se plaît dans les duos. Django d’or 2006, victoire de la musique 2008 et 2010, il n’y a qu’en l’écoutant que l’on peut saisir le cœur de son art.  Pascal Contet, directeur du festival préfère ne pas enfermer Andy Emler dans une case : « Il est très difficile de partir avec des étiquettes à son sujet. C’est d’abord quelqu’un qui est musicien. Sa musique, c’est une musique d’ouverture qui ouvre beaucoup de chakra. Sa musique, c’est l’énergie Andy Emler, c’est une énergie positive ».

Plus d’infos sur https://fortenmusique.com/

Réservation obligatoire, soumis au passe sanitaire 

Ceci vous intéressera aussi
Territoire de Belfort : le risque de rupture d’alimentation en eau potable est sérieux 

Lors d’une conférence de presse mercredi 10 août, le préfet du Territoire de Belfort, Raphaël Sodini est revenu sur les Lire l'article

L’histoire entremêlée du Jura suisse et de l’Aire urbaine Belfort-Montbéliard

Depuis le Moyen Age, l'Aire Urbaine et son voisin suisse possèdent une histoire commune. Cette proximité s'est renforcée depuis la Lire l'article

Covid-19 : plus de passe sanitaire demandé à l’entrée de l’hôpital Nord Franche-Comté

L’hôpital Nord Franche-Comté lève le filtrage lié au passe sanitaire à l’entrée de ses établissements, dès le lundi 1er août, Lire l'article

Des vers luisants dans la nuit

Les habitants de la région Bourgogne-Franche-Comté sont invités à participer à une enquête en ligne pour recenser les vers luisants Lire l'article

Défilement vers le haut