Le Trois –

Pour Enedis, une course contre la montre engagée pour rénover le réseau électrique

Enedis mène des travaux de rénovation sur le réseau électrique aérien pour maintenir le réseau dans un état quasi neuf. | ©Le Trois - EC
Reportage
Dans le Territoire de Belfort, les installations électriques aériennes sont rénovées pour durer plus longtemps, comme à Vellescot. L’occasion de revenir sur les enjeux de rénovation rencontrés par Enedis, à l’heure du réchauffement climatique et des aléas entraînés par celui-ci.

Un peu moins de deux semaines, pour réparer, renforcer, sécuriser, 10,5 km de réseau électrique aérien entre Vellescot, Florimont, Chavannes-les-Grands et Chavanatte. Enedis, gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, y mène des travaux de réhabilitation, appelés dans le jargon « rénovation programmée » sur le réseau électrique aérien 20 000 volts pour prolonger la durée de vie des équipements. « Avec les rénovations, on peut se dire que l’on rend pérenne le réseau au moins pour 25 ans de plus », explique Jean-François Stemmelen, chargé du programme d’investissement d’Enedis. L’enjeu est de réussir à garder le matériel dans un état proche du neuf en continu. Dans des nacelles, des techniciens s’activent ce mardi matin à Vellescot. Quelques centaines de mètre plus loin, à la sortie du village, d’autres salariés de l’entreprise partenaire Boron, s’occupent de changer les poteaux électriques. Au total, sur ce chantier, ce sont 13 poteaux aériens changés ou rénovés, 4 postes de distribution publique d’électrice réhabilité, et des dizaines d’équipement de protection remplacés tels que des parafoudres, des armements ou encore des isolateurs. 

« Les usagers n’en pâtissent pas beaucoup, il y a peu de coupures », explique Yoann Rossignol, directeur territorial d’Enedis pour le Territoire de Belfort et le Doubs. Le dispositif est bien rodé. Pour maintenir l’alimentation des 1 170 clients concernés, six groupes électrogènes ont  été installés. De brèves coupures peuvent être ressenties, mais ils seront globalement alimentés normalement. Le chantier, entièrement pris en charge par Enedis, représente une somme de 284 500 euros. Présenté ce mardi 17 octobre, il est l’un des exemples du travail mis en place par Enedis, qui est en train d’accélérer la mise en marche de nombreux travaux de rénovation pour éviter des incidents sur le réseau.

Des aléas climatiques amplifient les besoins de travaux

« Nous sommes face à un phénomène qui nous dépasse », raconte Jean-François Stemmelen. Les chantiers s’accélèrent partout. Le rythme des rénovations aussi pour Enedis. Car les installations électriques pâtissent de plus en plus et de plus en plus vite du réchauffement climatique. L’une des conséquences du réchauffement peu connu, par exemple, est le déplacement migratoire de certains oiseaux, comme les cigognes, qui s’installent de plus en plus dans le Territoire de Belfort. « Avant, on ne les voyait pas ici, mais avec le réchauffement climatique, elles s’installent en nombres. » Il faut donc mieux isoler les installations, travailler pour sécuriser les câbles et éviter tous types d’incidents, que ce soit pour les oiseaux, comme pour les usagers du réseau. 

Encore plus problématique : l’état des arbres et leur proximité avec les installations électriques. Canicules à répétition, déficit de neige, baisse des précipitation, les forêts font face au réchauffement climatique, ce qui place les arbres dans un état de dessèchement. Les forêts souffrent aussi du scolyte, un minuscule coléoptère brun, qui profite de la faiblesse des arbres pour se développer. Il perce l’écorce, y pond ses oeufs, l’arbre dessèche et meurt. Résultat : les branches tombent. Un phénomène qui s’amplifie dans le Territoire de Belfort. Quand il y a à proximité des câbles électriques, cela pose de nombreuses questions concernant des incidents à venir. Pour ces zones, il n’est pas envisageable de seulement rénover comme cela est fait à Vellescot. Il faut enfouir. Problème : cela coûte extrêmement cher. Le quadruple par rapport à des travaux de rénovations aériennes. La logistique des travaux est aussi bien plus complexe. Et cela pose aussi de nouveaux enjeux, avec « le réchauffement des sols », « les zones devenues inondables qui font remonter les câbles ». 

Industrialiser et accélérer

Entre tous ces aléas et une vétusté d’un certain nombre d’équipements, c’est une course contre la montre pour l’opérateur. Enedis travaille avec un dispositif suédois d’intelligence artificielle capable de cartographier les arbres malades, ou déjà morts, depuis trois ans.  « En Alsace et en Franche-Comté, nous avons déjà cartographié les deux-tiers des forêts, et les résultats ne sont pas bons du tout », explique Jean-François Stemelenn.  L’opérateur expose que « c’est un vrai problème sanitaire qui n’est pas encore pris au sérieux ». Il faut réussir à gérer cela pour le réseau électrique. Et « nous sommes déjà dépassés par le phénomène ». 

Pour s’adapter, de grands moyens sont employés. Comme cette technique suédoise qui permet de repérer les arbres malades. Il y a aussi des diagnostics poussés pour trouver les endroits qui sont les plus susceptibles d’être à l’origine d’incident, soit à cause de la vétusté, soit à cause de la possibilité d’aléas. Enedis utilise pour cela des drones, et des logiciels d’intelligence artificielle qui quadrillent tout le réseau pour détecter les points de fragilité, détaille Yoann Rossignol. En travaillant à l’identique sur tous les secteurs, cela permet de prioriser certaines zones, certains chantiers. 

L’objectif, aujourd’hui, est de réussir à monter en cadence fortement dans les deux prochaines années et d’ici 2035 en termes de travaux et rénovation. En 2023, ce sont environ 100 kilomètres qui ont fait l’objet de travaux en Bourgogne-Franche-Comté, pour environ 3 millions d’euros. Ce n’est pas encore tout à fait assez, mais la montée en cadence est engagée. 

Nos derniers articles

Les Sociochaux organisent une nuit du foot pour montrer leur fierté du club

Les Sociochaux organisent au stade Bonal La Nuit du foot, ce samedi 20 juillet. L’événement s’inscrit dans le cadre des événements de la Capitale française de la culture et célèbre les un an de la levée de fonds populaire qui a permis de sauver le club. Et de montrer le soutien de tout un peuple. David Lehingue, organisateur de la soirée, présente les festivités.

Belfort : un prêtre mis en cause pour agression sexuelle par une paroissienne

Un prêtre d'une quarantaine d'années a été présenté au parquet de Belfort jeudi après avoir été accusé d'agression sexuelle par une paroissienne du même âge, des faits qu'il réfute, a indiqué jeudi la procureure de la ville.

Les cyanobactéries, bête noire du Malsaucy

Une nouvelle fois, la baignade est interdite temporairement au Malsaucy, qui doit aussi fermer sa base nautique, en raison de la détection de cyanobactéries dans l’eau. Cette situation repousse l’ouverture de la zone de baignade, qui était prévue mercredi. Plusieurs facteurs expliquent la formation de ces bactéries, qui émettent des cyanotoxines, dangereuses pour la santé.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts