Le Trois –

Pays de Montbéliard : le lynx, un prédateur «bien implanté»

En ce début d’année, un lynx a été aperçu dans le Pays de Montbéliard, une rencontre pas si étonnante quand on connaît leur forte implantation dans le département. | ©Eszter Miller from Pixabay
Analyse
En ce début d’année, un lynx a été aperçu dans le pays de Montbéliard, une rencontre pas si étonnante quand on connaît leur forte implantation dans le département. Un animal mystérieux mais qui ne «cherche pas à se cacher».

Clara Janssen

« Le lynx est très discret par son attitude », explique Walter Berthinier, technicien de l’environnement à l’office français de la biodiversité (OFB) du Doubs.  Et Walter Berthinier est catégorique : le lynx (retrouvez tous nos articles) n’est pas dangereux pour l’homme. Premier jalon posé. «Il ne bouge pas à partir du moment où il ne sent pas le danger, en général quand on le voit c’est qu’il est au repos», assure-t-il. C’est un animal avec un tempérament assez calme. « Même nous, lorsque nous faisons des prospections, nous en voyons. Et ils ne fuient pas.» 

L’espèce humaine, par contre, peut représenter un danger pour ces prédateurs. Leur médiatisation leur donne plus de visibilité aux yeux du grand public. Ce technicien de l’environnement raconte que «le problème c’est le dérangement», surtout durant la période de fin d’hiver quand les petits naissent.  

De plus, une concurrence peut être créée entre le monde de la chasse et cette espèce protégée car le lynx mange en moyenne 60 à 70 chevreuils par an. Celle-ci peut entraîner à des braconnages même si Walter Berthinier assure « qu’il n’y en a pas beaucoup, il ne faut pas non plus exagérer ». 

Une implantation historique

Contrairement à certaines croyances, le lynx est présent depuis plusieurs années au sein du pays de Montbéliard. «Historiquement, des observations ont eu lieu dans la zone», plus précisément en 2017 à Hérimoncourt et en 2018 à Pont-de-Roide, explique Walter Berthinier. 

À l’origine, les lynx ont été «lâchés» en Suisse dans le massif du Jura. « Ils ont fini par coloniser le massif complet (la partie française, NDLR) » En 1974, 70% d’entre eux ont été détectés dans le massif jurassien.  Ce prédateur félidé est « bien implanté » aujourd’hui, dans cette zone notamment. Il compte environ 150 lynx. 

Walter Berthinier raconte le futur projet de l’Office Français de la Biodiversité (OFB) du Doubs. Plusieurs appareils ont été installés pour prendre des clichés et voir si les lynx des deux massifs (Jura et Vosges) sont en contact. Ce projet va être mis en place dans un mois pour une durée de trois ans. «On aimerait savoir si on peut créer un passage avec le massif des Vosges », détaille-t-il. Cette opération va permettre d’éviter les problèmes de génétiques, c’est-à-dire, protéger les lynx d’une éventuelle consanguinité. Selon une étude menée en 2018 par le centre de soins de la faune sauvage dans le Jura, Athéna, 200 lynxs seraient issus de seulement 10 ancêtres.

La France a publié début 2022 son premier plan national (lire notre article) pour protéger le lynx boréal, disparu au début du XXe siècle avant d’être réintroduit. Il vise à mieux protéger le plus grand félin sauvage d’Europe.

Nos derniers articles

Luxeuil : les pilotes de la BA 116 au cœur de la tension avec la Russie

Les pilotes des Mirages 2000-5F de la BA 116 de Luxeuil-Saint-Sauveur multiplient, ces derniers jours, les interceptions d’avions russes qui survolent l’espace aérien des pays baltes, où ils assurent une mission de police de l’air au nom de l’Otan. La tension y est forte.

Ventes automobiles : le meilleur mois de février enregistré depuis le covid-19

Le marché automobile français a réalisé son meilleur mois de février depuis le début de la crise sanitaire, en hausse de 13% sur un an, le groupe Stellantis en profitant davantage que ses concurrents, selon des statistiques publiées vendredi.

FC Sochaux : le match des Socios avec le maillot collector prévu le 9 mars

Le football populaire sera à l’honneur le samedi 9 mars, au stade Bonal. À l’occasion du « match des Socios », le FC Sochaux-Montbéliard arborera le maillot collector sur lequel apparaît les 11 000 participants à la levée de fonds de l’été 2023.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal