Le Trois –

PUB

Au Malsaucy, l’avenir incertain de la baignade

Le Département réfléchit à l’implantation d’une « sorte de piscine naturelle » au Malsaucy qui pourrait être traitée et qui permettrait de conserver un lieu de baignade. | ©CC BY-NC-ND 2.0 – AUTB
Analyse
Ensoleillement, chaleur, absence de précipitations et impossibilité de vidanger chaque année : de nombreux facteurs favorisent la prolifération des cyanobactéries et empêchent la baignade et les activités nautiques au Malsaucy. Une étude doit être menée pour trouver une solution pour les années à venir.

Les nombreux baigneurs du Malsaucy ont déserté. Les activités nautiques ont cessé. Le 21 août, le couperet est tombé : la base nautique ne rouvrira pas avant l’année prochaine. Depuis le 29 juillet 2023, l’accès à l’étang du Malsaucy est interdit en raison de la prolifération de cyanobactéries ; des êtres vivants qui se nourrissent de phosphore et d’azote, des nutriments présents dans l’eau. 

« La quantité de phosphore détermine beaucoup de choses dans la formation de cyanobactéries », explique Simon Bellec, responsable de l’unité santé environnement de l’agence régionale de santé (ARS) Nord Franche-Comté. Dans le Malsaucy, il y en a beaucoup, à cause de la matière organique présente autour (feuilles, branchages), mais aussi à cause des bassins versants qui alimentent l’étang. 

À cela, s’ajoutent des facteurs climatiques qui favorisent la naissance de bactéries :  des eaux plus chaudes, des niveaux d’eaux plus bas, avec moins de précipitations et un ensoleillement de plus en plus important.« Plus il y a de lumière, plus les cyanobactéries se développent grâce à la photosynthèse », détaille le spécialiste. 

Une seule solution pour limiter, selon lui, la prolifération : la vidange de l’étang, chaque année. « Ainsi, le phosphore, lorsqu’il y a de nouveau de l’eau, se concentre sur l’alimentation des plantes et de la matière organique. C’est la clef. » Mais la solution se heurte aux conditions climatiques. Les arrêtés sécheresse pris par la préfecture encadrent les vidanges des plans d’eau, rapporte Stéphanie Vernier, directrice patrimoine naturel et développement durable au conseil départemental du Territoire de Belfort. Face à cette contrainte, il a été décidé de vidanger seulement tous les trois ans.

"Au Malsaucy, le réchauffement climatique pose de vrais problèmes pour l’avenir. C’est un sujet qu’on a en tête"
Stéphanie Vernier

« De toute manière, ce n’est pas la solution miracle », tempère-t-elle. L’étang a été vidangé à l’automne 2022 et cela n’a pas empêché la prolifération des bactéries cet été. Et d’autres problèmes se heurtent à la vidange : le manque de précipitations cet hiver et l’absence complète de pluie au mois de février a empêché la reconstitution de la ressource en eau. « L’étang a eu beaucoup de mal à remonter. Au Malsaucy, le réchauffement climatique pose de vrais problèmes pour l’avenir. C’est un sujet qu’on a en tête. »

Réfléxion sur la création d'un bassin traité

Les cyanobactéries sont prises au sérieux depuis cinq, six années seulement, note Stéphanie Vernier. C’est pour cela que la base est plus souvent fermée depuis. Elle évoque notamment les deux dernières années. L’an dernier, la base a dû fermer une dizaine de jours. Cela a aussi été le cas à d’autres points d’eau comme aux Ballastières, à Champagney en Haute-Saône, note l’ARS. Cette année, le problème se répète à l’étang des Forges, ce qui a contraint aussi à l’arrêt des activités nautiques. « Il ne faut pas prendre cela à la légère. On relève un taux de mortalité important en France, notamment chez les chiens, qui meurent à cause des neurotoxines contenues dans les cyanobactéries », interpelle Simon Bellec. Chez les humains, ces bactéries peuvent causer des problèmes digestifs loin d’être anodins. 

Le responsable de l’unité santé environnement de l’ARS s’inquiète pour la suite. « Il s’agit de l’une des  plus grosses zones de baignade du nord Franche-Comté. Avec les canicules qui se succèdent, les gens ont besoin de se rafraîchir. C’est un lieu social. » Le Département réfléchit à comment gérer le problème. Si la solution n’est pas la vidange, elle n’est pas non plus dans les nouvelles technologiques, comme cette solution à base d’ultra-sons, « qui nous laissent circonspects pour le moment », explique Stéphanie Vernier. 

Le Département réfléchit à l’implantation d’une « sorte de piscine naturelle » au Malsaucy qui pourrait être traitée et qui permettrait de conserver un lieu de baignade. Mais Stéphanie Vernier se montre très prudente. « Il y a énormément de normes environnementales à respecter pour cela. On ne peut pas faire ce qu’on veut. » Selon elle, si le phénomène se reproduit les prochaines années, la seule solution sera l’interdiction de baignade au Malsaucy, comme cela s’est fait la moitié de l’été et près de dix jours l’année passée. Le nord Franche-Comté référence trois sites naturels de baignade, suivis par les autorités : l’étang du Malsaucy, dans le Territoire de Belfort, la base de loisirs de Brognard dans le pays de Montbéliard et le site des Ballastières à Champagney.

Pas de conséquences sur l’emploi à la base nautique

Les saisonniers ont pu continuer à travailler sur site, assure le Département. « L’accueil collectif de mineurs qui emploie les saisonniers a modifié ses activités et les a orientées vers des domaines terrestres plutôt que nautiques. » Les agents, eux,  ont été libérés le week-end et ont procédé à des opérations de maintenance sur le matériel, mais aussi des tâches administratives.

Nos derniers articles

Héricourt : mais que se passe-t-il chez Gaussin ?

Procédures judiciaires en cascade. Blocage de matériel. Déclarations dans la presse. Manœuvres de déstabilisation. Depuis janvier, le groupe Gaussin et sa filiale Metalliance sont au cœur d’un imbroglio économico-financier. L’entreprise, experte en annonces grandiloquentes ces dernières années, est en péril. Retour, sur les grandes dates des cinq derniers mois, pour cerner les enjeux.

Pays de Montbéliard : la bourse aux matériaux, le bon plan pour particuliers et artisans

13 entreprises répondent présentes à la première édition de la bourse aux matériaux dans le pays de Montbéliard. L'occasion pour les artisans de vendre leur stock de chutes et pour les bricoleurs de s’approvisionner à petits prix.

Belfort : des étudiants s’opposent fermement au déménagement de leur établissement

Les étudiants du département Carrières sociales de Belfort-Montbéliard vont devoir déménager, début 2025, pour que leur établissement soit rénové. Ils s'y opposent. Mauvaise isolation phonique, couloirs étroits, manque de place dans les salles, les étudiants dénoncent leurs conditions d'accueil dans le nouveau bâtiment.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts