Le Trois –

PUB

Attaque d’un loup : tirs de défense autorisés en Haute-Saône

Attaque d’un loup : tirs de défense autorisés en Haute-Saône
La présence du loup s'est renforcée dans le Haut-Doubs. La préfecture cherche des solutions pour 2023.

L’inquiétude est forte dans le nord de la Haute-Saône à la suite d’attaques de loup sur des élevages ovins et bovins. La préfecture a sollicité la possibilité de tirs de défense. Autorisés, sous conditions.

L’inquiétude est forte dans le nord de la Haute-Saône, près de Fougerolles, à la suite d’attaques de loup sur des élevages ovins et bovins. La préfecture a sollicité la possibilité de tirs de défense. Autorisés, sous conditions.

Depuis le 26 août, 10 attaques ont été constatées dans le secteur de Fougerolles, en Haute-Saône, dont 2 au Val-d’Ajol, une commune des Vosges, département limitrophe. La piste d’un loup est confirmée depuis début septembre, après des services de l’État.

« Le bilan des pertes s’élève à 18 brebis (dont 3 dans les Vosges) et 6 jeunes bovins (dont 3 dans les Vosges) », rappelle la préfecture de Haute-Saône dans un communiqué diffusé ce mardi soir, à la suite d’un comité départemental loup organisé à la chambre d’agriculture, à Vesoul. « C’est la première fois que ce comité se réunit pour évoquer la situation inédite que subissent les éleveurs de Fougerolles depuis 15 jours », réagissait la FDSEA de Haute-Saône, sur Facebook, ce mardi. « Ce comité, prévu par le plan national d’action 2018-2023 sur le loup et les activités d’élevage, réunit autour de la Préfète, les services de l’État concernés, les représentants de la profession agricole, des associations d’élus et de protection de la nature », détaille la préfecture.

Renforcement des protections

« Le renforcement de la protection des élevages s’est concrétisé́ par la mise à disposition de 400 m de filets de protection électrifiés pour un élevage, d’un dispositif d’effarouchement pour un autre éleveur et la mise en place d’une surveillance de nuit avec possibilité́ de tirs d’effarouchement réalisé́ par les louvetiers pendant 4 nuits sur 2 élevages », détaille la préfecture. Ces dispositions seront renforcées. De nouveaux filets électrifiés vont être achetés et la surveillance nocturne renforcée. Les quatre premiers élevages attaqués ont reçu une proposition d’indemnisation.

La préfète de Haute-Saône a attiré l’attention du préfet coordinateur du plan national d’actions sur le loup sur la « récurrence des attaques » et sur le fait que certaines soient faites « à l’intérieur de lieux d’élevage ». « [La préfète] a obtenu la possibilité́ d’autoriser sans délai des tirs de défense sur cet animal », indique le communiqué de presse. Le loup est une espèce protégée.

« Dans le cadre du plan loup, ces tirs doivent être sollicités par les éleveurs concernés après mise en œuvre des mesures de protection pour les élevages ovins ou immédiatement pour les élevages bovins attaqués considérés comme non protégeables, explique la préfecture. Les tirs de défense doivent être réalisés à proximité́ de l’élevage protégé́ par des tireurs désignés par une autorisation. »

Nos derniers articles

Avant la naissance, la pollution de l’air nous touche déjà

Certaines personnes sont plus vulnérables ou plus sensibles que d’autres à la pollution de l’air, du fait de leur capital santé ou de leur âge. Par rapport à la population générale, ces personnes vont présenter plus rapidement ou plus fortement des symptômes suite à une exposition à cette pollution, que ce soit à court terme ou à long terme. L'exposition à la pollution atmosphérique pendant la grossesse a été associée à un large éventail de conséquences néfastes à la naissance et pendant l'enfance. Récemment, une étude française a mis en évidence la vulnérabilité du placenta à la pollution de l'air…

Une proposition de résolution face aux problèmes de santé des pompiers

Florian Chauche, député de la 2nde circonscription du Territoire de Belfort, a déposé une proposition de résolution au gouvernement, pour que soit débattue les questions relatives à la santé physique et mentale des pompiers. Un document signé par 98 députés de l'hémicycle.

Le Fimu lutte contre le harcèlement sexuel avec l’application Safer

Pour sa 37e édition, le festival international de musique universitaire (Fimu) a mis en place un dispositif afin de prévenir les violences sexistes et sexuelles. Les festivaliers peuvent installer l'application Safer ou la trouver sur l’application du Fimu. Le principe est simple : si une personne est victime ou témoin d’une agression, il lui suffit de lancer l’alerte via l’application.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts