Une webconférence pour les travailleurs frontaliers en Suisse

Le centre des travailleurs frontaliers en Suisse (CNTFS) de Franche-Comté a organisé une webconférence, vendredi 20 septembre, en fin de journée. Cet organisme rattaché à l’Urssaf, créé en 2014, est en charge du calcul et du recouvrement des cotisations d’assurance maladie des travailleurs frontaliers en Suisse, résidant en France. Il en existe deux en France : l’un à Annecy pour les travailleurs habitant en Rhône-Alpes ; l’autre à Montbéliard, pour les travailleurs du reste de la France. « Le CNTFS Franche-Comté gère 66 527 travailleurs frontaliers résidant majoritairement dans le Haut-Rhin, le Doubs, le Jura et sur le Territoire de Belfort », indique le communiqué de presse. « Les frontaliers en Suisse ayant opté pour l’assurance maladie française sont redevables d’une cotisation d’assurance maladie », indique l’organisme. Vendredi, 1 502 cotisants ont suivi cet évènement en direct, dont 539 par smartphone ou tablette. « Au total 5463 cotisants se sont inscrits pour participer à l’événement leur permettant d’avoir accès au webinaire en replay pendant 3 mois », indique également le communiqué de presse. Cette opération visait à « les accompagner dans leur déclaration de revenus, qui sert de base pour le calcul de leurs cotisations ». Deux gestionnaires du CNTFS ont assuré la présentation et 6 personnes étaient mobilisées pour répondre au quelque 300 questions par tchat. « L’initiative a été très appréciée par les travailleurs frontaliers au regard des nombreux messages de satisfaction transmis à la fin de la webconférence », transmet l’organisme.

Ceci vous intéressera aussi
Le pays de Montbéliard finaliste pour être capitale française de la culture 2024

Trois agglomérations, Alès, Bourg-en-Bresse et Montbéliard, sont finalistes pour devenir en 2024 la deuxième "capitale française de la culture", a Lire l'article

Pour les infirmières en psychiatrie dans le privé, l’amour du travail ne suffit plus

Plusieurs infirmiers en psychiatrie témoignent des mauvaises conditions dans le privé. Salaires inégaux, heures à gogo, intérimaires pour remplacer les Lire l'article

Proch’Parole à l’écoute des proches des patients souffrant de troubles psychiques

À l’initiative de trois infirmières, l’association hospitalière de Bourgogne-Franche-Comté a mis en place un groupe de parole destiné aux familles Lire l'article

Nord Franche-Comté : les eaux de baignade sont de bonne qualité

L’Agence Régionale de Santé (ARS) déploie chaque année une surveillance sanitaire de la qualité de l’eau des zones de baignade. Lire l'article

Défilement vers le haut