Une sensibilisation sur les circuits dans les cantines des collèges

Du 7 au 11 octobre 2019, trois collèges du Territoire de Belfort (collège Val de Rosemont à Giromagny ; collège Camille Claudel à Montreux-Château ; et collège Michel-Colucci à Rougemont-le-Château) participent à l’opération Au pré de l’assiette. « À cette occasion, les chefs proposent aux demi-pensionnaires de déguster un menu 100 % local durant la semaine ou un produit local par repas chaque jour de la semaine », indique le Département dans un communiqué de presse. Cette initiative s’inscrit dans une démarche impulsée par les élus, engagés « à soutenir une agriculture de proximité et [à] promouvoir les circuits courts dans la restauration collective ». Producteurs et acheteurs se rencontrent sur un outil, la plateforme Agrilocal 90. « Aujourd’hui, la plateforme compte 13 acheteurs (9 collèges, 1 lycée, 1 maison de retraite et deux régiments du Ministère de la Défense) et une trentaine de producteurs (du Territoire de Belfort et des départements limitrophes : Haute-Saône, Doubs, Vosges, Haut-Rhin), précise le Département. Ce large panel de fournisseurs permet aux restaurations collectives d’avoir accès à une multitude de produits de qualité (produits laitiers, viande, œufs, poissons, légumes bruts et de quatrième gamme, farine, petits fruits transformés…). » Sur le premier semestre 2019 (de janvier à juillet), plus de 20,5 tonnes de produits ont été achetés par les restaurations collectives du département via la plateforme, représentant un volume financier de 80 800 euros, soit 12 % de plus que sur la même période en 2018. « Concernant les collèges exclusivement, le volume financier transitant par la plateforme a augmenté de 16 %, passant de 44 500 euros de janvier à juillet 2018 à 51 500 euros de janvier à juillet 2019 », précise le Département. « Nous voulons soutenir une agriculture de proximité et raisonnée pour améliorer la qualité nutritionnelle des repas servis à nos collégiens, nos aînés et nos militaires. La perspective principale est de poursuivre la montée en puissance d’Agrilocal dans le département, notamment pour le maraîchage. En cette période de crise profonde pour le monde agricole, il est fondamental d’être aux côtés des producteurs de notre département qui font, au quotidien, un travail remarquable », relève Marie-Claude Chitry-Clerc, vice-présidente du conseil départemental, en charge de l’environnement.  

Défilement vers le haut