Une salle de réunion de la préfecture prend le nom Émilie-Mottet

À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, vendredi 8 mars, Sophie Élizéon, préfète du Territoire de Belfort, a inauguré en préfecture la salle Émilie-Mottet. Émilie Mottet est une infirmière de guerre, engagée pendant le premier conflit mondial. Elle a reçu de nombreuses médailles. Émilie Mottet a également été résistante pendant la Seconde Guerre mondiale et engagée auprès des prisonniers. « Émilie Mottet est [aussi] une figure du mouvement féministe de l’entre-deux guerres à Belfort, rappelle les archives départementales. Elle organise notamment le congrès de la fédération de l’est de l’union française pour le suffrage des femmes le 6 juin 1937 à Belfort. Reçue à la mairie à la tête d’une délégation, elle rappelle, dans son discours, que jadis les femmes participaient à l’élection des bourgeois dont la mission était de gouverner la ville et invite le conseil municipal à renouer avec la tradition. »

C’est « la première salle de réunion de la préfecture à se parer du nom d’une femme, aux côtés des illustres Denfert-Rochereau ou encore Bartholdi », relève la préfecture dans un communiqué. Le personnel de la préfecture a été convié à cet événement, ainsi que mesdames les maires du département. Elles ont déjeuné ensuite avec la préfète pour un temps de travail. Les archives départementales ont proposé l’après-midi la conférence Les Femmes du Territoire de Belfort pendant la Grande Guerre, animée par Jean-Christophe Tamborini, directeur par intérim des archives départementales.