Côte-d’Or : importante saisie d’armes, trois suspects mis en examen

Côte d'Or: importante saisie d'armes, trois suspects mis en examen

Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel |

(AFP)

Trois personnes suspectées de s’être livrées au trafic d’armes sur l’ensemble du territoire ont été interpellées cette semaine et mises en examen après une opération qui a permis la saisie de dizaines d’armes à feu, a annoncé vendredi à l’AFP le procureur de Dijon Eric Mathais.

Ces trois hommes de 21, 50 et 61 ans ont été respectivement interpellés mercredi à Dijon, Montbéliard et Auxerre et mis en examen vendredi pour « acquisition, cession, transport et détention non autorisée d’armes de catégories A, B et C » et « port illégal d’armes de catégorie B », a indiqué le procureur à l’AFP. Ils encourent une peine maximale de 7 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende ainsi que « la possibilité de confiscation totale de leur patrimoine », a-t-il ajouté. L’enquête, menée par la section de recherches de la gendarmerie de Dijon à partir de la surveillance de commandes sur le « dark net », a permis d’identifier en juillet dernier plusieurs personnes qui se livraient à l’achat et la revente sur internet.

Lors de leurs perquisitions menées dans plusieurs localités, les gendarmes ont mis la main sur deux armes de guerre, dont une de type Kalachnikov, 47 armes létales de catégorie B, 15 armes de catégorie C ainsi que sur des milliers de munitions. « Ce dossier est à l’articulation entre des passionnés d’armes qui font du profit (…) et un milieu qui peut-être le banditisme car ils envoyaient ces armes dans toute la France sans savoir qui en étaient les acheteurs et à quoi ces armes étaient destinées », a souligné M. Mathais. Enfin, le magistrat a écarté tout lien entre ce trafic et les affrontements qui avaient agité l’agglomération dijonnaise en juin dernier entre communautés tchétchène et maghrébine.

Ceci vous intéressera aussi
Stellantis : à Sochaux, les ruptures d’approvisionnement se superposent aux soucis de stockage

Stellantis doit ralentir la cadence et supprime les trois tournées de la ligne de production de ce vendredi, en raison Lire l’article

L’ARS constate une reprise de l’épidémie de covid en Bourgogne-Franche-Comté
Les gestes-barrière et, en complément, le port du masque, doivent ralentir la propagation du virus.

Les gestes-barrières redeviennent d'actualité et sont fortement conseillés.| © Archives LeTrois L'ARS (agence régionale de santé) indique dans son communiqué Lire l’article

Belfort: le centre de dépistage du covid à nouveau dans les anciens locaux de la chambre de métiers
Centre de dépistage covid-19 BioAllans, installés dans les anciens locaux de la chambre des métiers et de l'artisanat, à Danjoutin.

Le centre belfortain de dépistage du covid revient dans les anciens locaux e la chambre des métiers dès ce samedi Lire l’article

Lachapelle-sous-Rougemont retrouve sa poste relais

Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal