Suicide d’un policier réserviste au commissariat de Besançon

Un policier réserviste de 61 ans s’est donné la mort pour une raison indéterminée ce mardi 4 janvier, dans les locaux du commissariat de Besançon, vraisemblablement en utilisant son arme de service, a-t-on appris auprès d’une source policière. Ce policier bisontin retraité, qui effectuait des vacations au commissariat, a été découvert sans vie dans les locaux de l’hôtel de police par des collègues en début d’après-midi.
« Il aurait mis fin à ses jours avec son arme de service », a indiqué à l’AFP le Directeur départemental de la sécurité publique du Doubs, Yves Cellier. « La communauté policière locale est sous le choc », a-t-il ajouté, précisant qu’une cellule de soutien psychologique avait été déclenchée « pour tous ceux qui le souhaitent ». Une enquête pour « recherche des causes de la mort » a été ouverte. Les investigations ont été confiées à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) pour « déterminer les modalités et les raisons du passage à l’acte », selon M. Cellier.
L’homme de 61 ans, marié et père de deux filles, avait terminé sa carrière major de police et chef de brigade. Il avait rejoint les 36 policiers réservistes du commissariat de Besançon rapidement après son départ en retraite en 2016. Aucun policier ou policier réserviste ne s’était donné la mort dans les locaux du commissariat de Besançon auparavant.

Ceci vous intéressera aussi
Stellantis : à Sochaux, les ruptures d’approvisionnement se superposent aux soucis de stockage

Stellantis doit ralentir la cadence et supprime les trois tournées de la ligne de production de ce vendredi, en raison Lire l’article

La préfecture craint une rave party sauvage ce week-end dans le Territoire de Belfort
La préfecrure du Territoire de Belfort craint l'organisation d'une rave party non déclarée. (Illustration - Photo par Jensie De Gheest de Pixabay )

Le préfet du Territoire de Belfort vient de prendre un arrêté pour « interdire tout rassemblement, manifestation, de type rave-party, free Lire l’article

L’ARS constate une reprise de l’épidémie de covid en Bourgogne-Franche-Comté
Les gestes-barrière et, en complément, le port du masque, doivent ralentir la propagation du virus.

Les gestes-barrières redeviennent d'actualité et sont fortement conseillés.| © Archives LeTrois L'ARS (agence régionale de santé) indique dans son communiqué Lire l’article

Belfort: le centre de dépistage du covid à nouveau dans les anciens locaux de la chambre de métiers
Centre de dépistage covid-19 BioAllans, installés dans les anciens locaux de la chambre des métiers et de l'artisanat, à Danjoutin.

Le centre belfortain de dépistage du covid revient dans les anciens locaux e la chambre des métiers dès ce samedi Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal