Suicide d’un policier réserviste au commissariat de Besançon

Un policier réserviste de 61 ans s’est donné la mort pour une raison indéterminée ce mardi 4 janvier, dans les locaux du commissariat de Besançon, vraisemblablement en utilisant son arme de service, a-t-on appris auprès d’une source policière. Ce policier bisontin retraité, qui effectuait des vacations au commissariat, a été découvert sans vie dans les locaux de l’hôtel de police par des collègues en début d’après-midi.
« Il aurait mis fin à ses jours avec son arme de service », a indiqué à l’AFP le Directeur départemental de la sécurité publique du Doubs, Yves Cellier. « La communauté policière locale est sous le choc », a-t-il ajouté, précisant qu’une cellule de soutien psychologique avait été déclenchée « pour tous ceux qui le souhaitent ». Une enquête pour « recherche des causes de la mort » a été ouverte. Les investigations ont été confiées à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) pour « déterminer les modalités et les raisons du passage à l’acte », selon M. Cellier.
L’homme de 61 ans, marié et père de deux filles, avait terminé sa carrière major de police et chef de brigade. Il avait rejoint les 36 policiers réservistes du commissariat de Besançon rapidement après son départ en retraite en 2016. Aucun policier ou policier réserviste ne s’était donné la mort dans les locaux du commissariat de Besançon auparavant.

Ceci vous intéressera aussi
« Guerre de territoire » entre trafiquants à Besançon : jusqu’à 10 ans de prison
Affaire Péchier: sa caisse de prévoyance lui réclame le remboursement de 500.000 euros

Les membres d'un clan ayant participé à des affrontements armés pour le contrôle du trafic de drogue, entre novembre 2019 Lire l'article

Du fournil au marché dominical, le « boulanger humaniste » de Besançon entre en campagne

Stéphane Ravacley, le "boulanger humaniste" de Besançon est entré officiellement en campagne, celle des législatives de juin.

Jonathann Daval condamné en appel à 160 000 euros de dommages-intérêts
Jonathann Daval procès novembre Vesoul

La cour d'appel de Besançon a confirmé vendredi la condamnation de Jonathann Daval, qui purge une peine de 25 ans Lire l'article

Belfort : des enseignants du Courbet dénoncent la désorganisation liée à la réforme du lycée

Des enseignants du lycée Gustave-Courbet, à Belfort, ont publié une lettre ouverte adressée à la rectrice académique pour dénoncer la Lire l'article

Défilement vers le haut